La division ascenseurs de Thyssenkrupp cédée à des fonds d’investissement

Dans le cadre de son démantèlement, Thyssenkrupp a refusé de vendre ses ascenseurs à son concurrent finlandais, Kone. Conséquence de l’intransigeance des autorités de la concurrence, cette partie des activités du géant sidérurgique allemand est cédée à des fonds, ce qui réjouit ses actionnaires.

Dans le cadre de son démantèlement, Thyssenkrupp a refusé de vendre ses ascenseurs à son concurrent finlandais, Kone. Conséquence de l’intransigeance des autorités de la concurrence, cette partie des activités du géant sidérurgique allemand est cédée à des fonds, ce qui réjouit ses actionnaires.

C’est tout un symbole. Longtemps fleuron de l’industrie d’outre-Rhin, le groupe allemand fait face à des problèmes de rentabilité. Pour faire face à la concurrence chinoise, Thyssenkrupp avait prévu de fusionner avec l’indien Tata, dans la lignée d’Arcelor-Mittal, derrière qui ce nouvel acteur serait devenu le deuxième groupe sidérurgique mondial. Mais les autorités de la concurrence européenne se sont opposées à ce projet. Contraint de scinder son groupe, l’industriel allemand a alors décidé, pour alimenter sa trésorerie, d’introduire en bourse sa division la plus rentable, celle des ascenseurs. Criblé de dettes et de moins en moins rentable dans ses autres activités, il doit vendre sa division au plus vite.

Malgré une offre de Kone, son homologue finlandais, supérieure d’un milliard à celles de ses concurrents, les précédentes déconvenues légales de Thyssenkrupp l’ont poussé à choisir, le 17 février, celle des fonds d’investissements. À 15 heures, le jour de cette annonce, le cours des deux industriels dévissait respectivement de 2 % pour Thyssenkrupp et de 5 % pour Kone.

C’est parce qu’un oligopole formé par Thyssenkrupp, Kone, l’américain Otis et le suisse Schindler se partage déjà la quasi-totalité du marché, qu’il est si difficile de former un géant de l’ascenceur. Ainsi, deux consortiums menés par Blackstone et Carlyle d’une part et par Advent et Cinven d’autre part se sont affrontés pour réaliser cette acquisition. Le second regroupement d'investisseurs double son concurrent avec une offre de 17,2 milliards d'euros, le plus gros LBO depuis treize ans.

On comprend l’intérêt des investisseurs pour ce secteur en pleine expansion du fait de l’urbanisation, du vieillissement du parc, de la nécessité de mise aux normes et de maintenance de ces équipements. La start-up française WeMaintain tente d’ailleurs, depuis 2017, de disrupter ce marché très fermé en mettant directement en relation des techniciens qualifiés avec les entreprises ou les gestionnaires d’immeubles.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La rémunération des patrons de la finance scrutée par les superviseurs

La rémunération des patrons de la finance scrutée par les superviseurs

Après les dividendes, c’est au tour des rémunérations des patrons des plus grandes banques d’être passées au crible par les superviseurs. En pleine cr...

La Financière DV devient DLCM Finances Paris

La Financière DV devient DLCM Finances Paris

Le cabinet de gestion de patrimoine DLCM Finances renforce sa présence à Paris en finalisant son rapprochement avec La Financière DV.

Les affaires de la famille Trump dans la tourmente

Les affaires de la famille Trump dans la tourmente

Le coronavirus n’épargne rien ni personne. La holding qui gère les affaires de la famille du président des États-Unis, la Trump Organization, en fait...

L'Eurogroupe met 240 milliards d’euros sur la table pour aider les pays en difficulté

L'Eurogroupe met 240 milliards d’euros sur la table pour aider les pays en difficulté

Selon le président de l’Eurogroupe Mario Centeno une ligne de crédit de 240 milliards d’euros ouverte à tous les pays va prochainement être activitée...

M. Azogui (Cyrus) : "Bridgepoint a une grande expérience sur les opérations d’acquisition"

M. Azogui (Cyrus) : "Bridgepoint a une grande expérience sur les opérations d’acquisition"

Le groupe Cyrus gère près de 3,8 Mds€ d’encours financiers et 1,5 Mds d’investissements immobiliers pour le compte de 4 500 familles. Pour accélérer s...

D. Mahé (Human & Work): "L'État n'est pas le père Noël"

D. Mahé (Human & Work): "L'État n'est pas le père Noël"

Les dirigeants doivent prendre des décisions financières stratégiques et accompagner leurs équipes dans un environnement incertain. David Mahé, fondat...

Jean-Philippe Taslé D’héliand (Oddo BHF) : "La crise sanitaire rabat les cartes sur les fonds en euros"

Jean-Philippe Taslé D’héliand (Oddo BHF) : "La crise sanitaire rabat les cartes sur les fonds en eur...

Pour Jean-Philippe Tasle d'Heliand, président de ODDO BHF Banque Privée France, la chute des marchés actions remet en perspective la rémunération des...

USA : 10 millions d'inscriptions au chômage en deux semaines

USA : 10 millions d'inscriptions au chômage en deux semaines

Les chiffres du chômage explosent aux États-Unis. On compte plus 6,6 millions de nouveaux demandeurs d'emploi en l’espace d’une semaine.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message