J-C Mailly (Alixio): « La décentralisation du pouvoir de l’État vers l’entreprise est un danger »

Désormais « simple adhérent » de FO, après en avoir été 
le secrétaire général pendant presque quinze ans, Jean-Claude Mailly est loin de penser à la retraite. Aujourd’hui senior advisor
pour le cabinet de conseil Alixio et membre du Comité économique et social européen, il livre son regard sur le paysage syndical français.

Désormais « simple adhérent » de FO, après en avoir été le secrétaire général pendant presque quinze ans, Jean-Claude Mailly est loin de penser à la retraite. Aujourd’hui senior advisor pour le cabinet de conseil Alixio et membre du Comité économique et social européen, il livre son regard sur le paysage syndical français.

Décideurs. Qu’est-ce que le syndicalisme à la française ?

Jean-Claude Mailly. L’histoire syndicale de notre pays est forte, elle remonte à 1884 avec la création de la CGT suivie par la CFTC en 1919. Force ouvrière, initialement la CGT-FO est née d’une scission avec la CGT en 1948. Tous ces syndicats sont concernés par une spécificité bien française : ils sont indépendants de l’État. Il s’agit d’un élément essentiel. Cela s’est décidé en 1906, lors du 9e congrès de la CGT, avec l’adoption de la Charte d’Amiens qui reste une ­référence pour le syndicalisme en France… C’est un peu notre bible !

On parle d’une crise de la représentativité des syndicats en France. Qu’en pensez-vous ?

Le taux de syndicalisation en France – sauf entre 1936 et 1945 – n’a jamais été extrêmement élevé. Dans notre pays, la syndicalisation n’est pas obligatoire, l’ensemble du système est fondé sur le volontariat. Dans ces conditions, les salariés français n’ont pas à rougir de la façon dont ils sont représentés. Le mode de relations sociales, spécifique, issu de ce système, que l’on ne retrouve pas dans d’autres pays, témoigne d’un fort attachement des Français aux valeurs républicaines. Je pense notamment aux branches professionnelles.

Les branches, justement, ont été au cœur des débats sur les ordonnances travail. Quel doit être leur rôle ?

L’une de nos missions dans le cadre de la concertation sur les ordonnances travail était de les sauver, de sauver un minimum d’égalité de droit. Cela n’a pas été facile à obtenir. Aujourd’hui, nous assistons à un mouvement de décentralisation du pouvoir de l’État vers ­l’entreprise que je trouve dangereux. Les branches doivent garder un pouvoir fort. Par ailleurs, cette décentralisation vers l’entreprise et l’amenuisement du rôle des branches risquent de modifier durablement le visage du syndicalisme en France.

Comment faire évoluer l’image des syndicats auprès des salariés ?

Les Français ont une propension à classer les syndicats du côté des institutions, de l’État. Cette vision appartient au « vieux monde » et nous tentons de la faire évoluer. Le travail quotidien des syndicats auprès des salariés consiste à modifier cette image. La communication, la proximité, jouent un rôle important dans la démarche.

Comment passe-t-on de FO à Alixio ?

Je suis une sorte d’hyperactif, je savais que j’allais quitter mes fonctions de secrétaire général de FO, mais il était impensable pour moi de prendre « vraiment » ma retraite. J’ai donc décidé de créer mon entreprise de conseil et de travailler en collaboration avec le cabinet Alixio. Ma mission consiste à promouvoir la RSE dans les entreprises. Il y a quinze ans, ce sujet était un gadget marketing. Aujourd’hui je suis convaincu que la RSE est un facteur de compétitivité. Je pense notamment qu’il faut développer le système des fondations, trop peu nombreuses à ce jour.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Brexit : la menace du no deal

Brexit : la menace du no deal

La perspective d'une sortie de l'UE sans accord pour le Royaume-Uni semble aujourd'hui le scénario le plus crédible. Avec tout les risques que cela co...

David Cormand (EELV) : « L’écologie n’est acceptable que si elle est juste »

David Cormand (EELV) : « L’écologie n’est acceptable que si elle est juste »

Gilets jaunes, aménagement du territoire, lobbies, élections européennes, futur de l’écologie politique… Le Secrétaire national d’EELV livre ses posit...

Issad Rebrab : focus sur ce milliardaire algérien qui a rencontré Emmanuel Macron

Issad Rebrab : focus sur ce milliardaire algérien qui a rencontré Emmanuel Macron

Le fondateur du groupe Cevital est l’une des plus grandes fortunes d’Afrique. Très présent dans l’Hexagone où il a relancé plusieurs entreprises, il a...

Marc Fesneau, au centre du jeu

Marc Fesneau, au centre du jeu

Le député du Loir-et-Cher a pris la succession de Christophe Castaner à la tête du ministère des Relations avec le Parlement. Un portefeuille qui conv...

Jean-François Boulier (AF2i) : « Une tendance se précise vis-à-vis des asset managers »

Jean-François Boulier (AF2i) : « Une tendance se précise vis-à-vis des asset managers »

Élu l’an dernier président de l’Association française des investisseurs institutionnels (AF2i), Jean-François Boulier revient sur les tendances qui on...

Réforme du verrou de Bercy : pas de résultats sans moyens ?

Réforme du verrou de Bercy : pas de résultats sans moyens ?

Présentée comme une avancée « historique » par Gérald Darmanin, la réforme du verrou de Bercy a été votée par l’Assemblée nationale. Si les nouvelles...

Députés de 30 ans ou moins : des élus pleins d'élan

Députés de 30 ans ou moins : des élus pleins d'élan

Jamais l’Assemblée nationale n’a été aussi jeune. Avec plus d’une année de recul, plusieurs représentants de la nouvelle génération reviennent sur leu...

Valérie Rabault (PS) : "Les socialistes apportent des idées nouvelles"

Valérie Rabault (PS) : "Les socialistes apportent des idées nouvelles"

La présidente du groupe Socialistes et apparentés à l’Assemblée nationale estime que la politique du gouvernement appauvrit les plus modestes et met e...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message