La culture financière, levier pour davantage d'égalité économique

Début janvier, la Commission européenne et l’OCDE publiaient un cadre commun afin d’améliorer les connaissances financières des particuliers. Une avancée nécessaire quand on sait que les femmes et les CSP- sont davantage touchés par les retombées économiques d’un manque de savoir en la matière.

© European Union, 2017

Début janvier, la Commission européenne et l’OCDE publiaient un cadre commun afin d’améliorer les connaissances financières des particuliers. Une avancée nécessaire quand on sait que les femmes et les CSP- sont davantage touchés par les retombées économiques d’un manque de savoir en la matière.

L’adage "moins on en sait, mieux on se porte" ne fonctionne pas en matière de culture. Et pas davantage en matière de culture financière. La crise de la Covid-19 n’a pas touché les populations de la même façon. En France, les femmes et les millennials ont été les plus impactés par la tempête. De multiples facteurs sont à l’origine de ce phénomène, dont les différences de niveaux de connaissance en matière économique. "La culture financière est un facteur déterminant qui explique pourquoi un pan de la population est mieux à même de faire face au choc que d’autres, écrit Patricia Pelayo Romera dans un rapport publié en 2020 par Allianz sur le sujet. La conjonction d’un faible niveau de culture financière et d’un impact financier plus important constitue un terreau parfait d’une récession féminine."

Le manque de ùculture financière en Europe et les décalages de savoir entre populations n’est pas une nouveauté. Un phénomène que les dirigeants souhaitent enrayer. C’est pourquoi le 11 janvier la Commission européenne présentait avec le Réseau international pour l'éducation financière de l'OCDE (OCDE-INFE) un cadre commun afin d’améliorer les compétences des particuliers. "Les niveaux actuels de culture financière dans l'UE sont malheureusement faibles, et cela impacte de manière disproportionnée les personnes les plus vulnérables de notre société", souligne Mairead McGuinness, commissaire chargée des services financiers.

Chiffres à l’appui

Selon une étude publiée en décembre par la Banque de France, 9 Français sur 10 réalisent au moins une action sur leur budget au quotidien (noter les factures réglées, utiliser une application de suivi bancaire, établir un plan prévisionnel de gestion des dépenses, etc.). Mais cela n’est qu’une moyenne. Si 11 % des femmes ne mènent aucune action quotidienne sur leur budget, ce chiffre monte à 24 % chez les personnes sans diplôme. Autre enseignement de l’étude : si 81 % des hommes savent combien leur coûte chaque année leur compte bancaire, ce chiffre descend à 77 % pour la population française moyenne et à 73 % chez les CSP-.

"La culture financière est un facteur déterminant qui explique pourquoi un pan de la population est mieux à même de faire face au choc que d’autres"

La Banque de France révèle également des écarts dans les comportements face aux souscriptions d’offres financières. En moyenne, 26 % des Français comparent plusieurs offres de différents organismes avant de prendre leur décision. Une donnée qui monte respectivement à 31 % et 36 % chez les hommes et les CSP+. Et ces différences d’une question à une autre se retrouvent tout au long de l’étude, notamment sur les connaissances en matière financière : les femmes maîtrisent moins bien la division, sont moins à l’aise avec la notion d’inflation, avec celle de prêt, de taux d’intérêt…

Un cadre pour les particuliers, un autre pour les jeunes

"Doter les personnes du savoir-faire nécessaire pour prendre des décisions éclairées concernant leurs finances personnelles favorise le bien-être financier et une participation plus confiante aux marchés financiers, estime Mairead McGuinness. C'est d'autant plus important que la finance se numérise de plus en plus." Pour améliorer la situation, plusieurs pistes sont envisagées : soutenir l'élaboration de politiques publiques, de programmes d'éducation financière et de matériel éducatif par les États membres, les établissements d'enseignement et le secteur financier. Il s’agit également de soutenir l'échange de bonnes pratiques entre décideurs politiques et parties prenantes, comme les régulateurs nationaux, dans l'UE.

Ce cadre commun à destination des particuliers doit maintenant être adopté par les autorités nationales et les professionnels concernés. Des échanges sont prévus en ce début d’année avec les pays membres et les parties prenantes. Parallèlement, la Commission et l’OCDE, en coopération avec les Vingt-Sept, va engager des travaux sur un cadre commun pour la culture financière des enfants et des jeunes. Date butoir prévue : 2023.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Séché Environnement rachète les activités de traitement des eaux industrielles de Veolia

Séché Environnement rachète les activités de traitement des eaux industrielles de Veolia

Séché Environnement renforce ainsi son expertise dans le cycle de l’eau industrielle et élargit son offre de services. Montant de la transaction : 40...

Quilvest Capital Partners et IK Partners sortent du capital du groupe EDH Paris

Quilvest Capital Partners et IK Partners sortent du capital du groupe EDH Paris

Quilvest Capital Partners et IK Partners vont vendre à Five Arrows Principal Investments leurs participations respectives dans le groupe EDH, aux côté...

Eurazeo cède sa participation dans Bimedia à DL Software

Eurazeo cède sa participation dans Bimedia à DL Software

Eurazeo se retire du capital de Bimedia, acteur des solutions d'encaissement et de gestion dédiées aux commerces de proximité et aux buralistes, au pr...

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Gabriel Attal, un coup de jeune pour les comptes publics ?

Nommé ministre délégué au Budget, le trentenaire hérite d'un poste qui sert de tremplin.

Introduction en bourse réussie pour Lhyfe, spécialiste de l'hydrogène vert

Introduction en bourse réussie pour Lhyfe, spécialiste de l'hydrogène vert

L'entrée sur le marché réglementé d’Euronext® à Paris, a permis à la start-up d'effectuer une augmentation de capital d’un montant de 110 millions d'e...

Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail et des partenariats avec les marques. Elle revient sur les...

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

La cour d’appel de Paris, qui avait annulé la mise en examen du cimentier pour complicité de crimes contre l’humanité, a opéré hier un revirement. Laf...

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur dédié au supercalcul"

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur déd...

Spécialiste du semi-conducteur depuis plus de 25 ans, après avoir travaillé notamment chez STMicroelectronics et Atos, Philippe Notton a fondé SiPearl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message