La couleur antitrust de Magenta

Avec une offre concentrée sur le droit de la concurrence et le droit public des affaires appliqués aux secteurs régulés, Magenta fait partie de ces cabinets de niche, ultra-spécialisés, qui mènent leur activité tambour battant. La recette fonctionne depuis dix ans.
Fanny Mahler, Sylvain Justier, Vincent Jaunet et Gaël Hichri

Avec une offre concentrée sur le droit de la concurrence et le droit public des affaires appliqués aux secteurs régulés, Magenta fait partie de ces cabinets de niche, ultra-spécialisés, qui mènent leur activité tambour battant. La recette fonctionne depuis dix ans.

L’année 2018 s’est clôturée en beauté pour Magenta qui a obtenu gain de cause dans une importante affaire de cartel portée devant l’Autorité de la concurrence. Les avocats ont organisé avec pugnacité la défense de leur client, depuis les perquisitions jusqu’à la procédure contentieuse. Un dossier représentatif de l’activité de ce cabinet qui vient de fêter ses 10 ans.

À la croisée du droit et de la régulation

Depuis sa création, Magenta conserve le même positionnement : une offre axée sur le droit de la concurrence et la régulation. « Nous avons dès le départ adopté une stratégie de niche en nous positionnant sur l’antitrust au sens large (contentieux, contrôle des concentrations, actions indemnitaires, distribution, aides d’État, etc.), la régulation et le droit public des affaires, principalement appliqués aux secteurs des télécoms, de l’énergie et du transport en particulier ferroviaire », détaillent Sylvain Justier et Vincent Jaunet, les deux associés fondateurs liés depuis leur expérience commune chez CMS Francis Lefebvre et White & Case. Croiser le droit et la régulation relève d’un choix logique pour Gaël Hichri, fraîchement nommé associé au sein du cabinet : « Les secteurs régulés soulèvent des problématiques mêlant les deux matières. »
C’est notamment pour cette raison que Fanny Mahler a rejoint la structure comme counsel il y a deux ans : elle y développe la pratique du droit public et étoffe l’activité regulatory.

Devant les juridictions et les autorités

De grandes entreprises des secteurs des télécommunications (SFR), du transport ferroviaire (Deutsche Bahn, Île-de-France Mobilités), de l’énergie (GRTgaz), de l’électroménager (Candy), de l’emballage alimentaire (Sidel, filiale de Tetra Laval), pharmaceutique (Bouchara-Recordati) ou encore des protections auditives (Quies) font appel aux services de Magenta Avocats « pour du conseil dans nos différents domaines d’activité mais également, et de plus en plus, pour des dossiers contentieux en lien avec des questions antitrust (saisine des autorités de concurrence ou contentieux indemnitaires) ou regulatory (règlements de différends) », précise Vincent Jaunet. Une expertise que le cabinet dispense jusqu’aux territoires d’outre-mer, en Nouvelle-Calédonie ou en Polynésie. « Nous avons travaillé sur le premier dossier antitrust porté devant l’Autorité polynésienne de la concurrence », se félicite Sylvain Justier. Car c’est aussi cela la force de Magenta : la capacité de ses avocats à intervenir devant les juridictions civiles, administratives et les autorités de régulation, là où d’autres cabinets se contenteraient de représenter leurs clients seulement devant les tribunaux.

« Croiser le droit et la régulation relève d’un choix logique »


Le cabinet a récemment accompagné une entreprise dans le cadre d’une plainte devant la Commission européenne en matière d’aide d’État. « L’exemple type d’un dossier de procédure administrative, à cheval entre le droit de la concurrence et le droit public », souligne Fanny Mahler. Les équipes de Magenta accompagnent par ailleurs des entreprises en action indemnitaire devant l’Autorité de la concurrence, des affaires également hybrides. L’an dernier, Magenta a même représenté une enseigne de la grande distribution poursuivie pour rupture brutale des relations commerciales face au ministère de l’Économie.

Pérenniser la marque

Attaché à son indépendance, Magenta souhaite pérenniser sa marque. « Nous prévoyons tout de même de développer encore notre équipe, qui compte actuellement huit collaborateurs », explique Vincent Jaunet, pour lequel la cooptation en interne reste le meilleur moyen de croître. Pour l’heure, la boutique conserve son positionnement de niche. « Certains grands cabinets, qui ne disposent pas forcément d’une pratique concurrence ou droit public, font appel à nous », explique Sylvain Justier. Magenta Avocats n’a donc pas à rougir face aux plus anciennes marques d’avocats auxquelles il s’oppose parfois dans le prétoire. Il continue au contraire de suivre le fil qui l’a amené au succès.

Marine Calvo (@marine_clv)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Arbitrage : Brown Rudnick promeut

Arbitrage : Brown Rudnick promeut

Le département consacré à l'arbitrage international de Brown Rudnick élève Sabrina Touchard au rang de counsel.

La Cour de cassation donne raison au fisc dans l’affaire Finaréa

La Cour de cassation donne raison au fisc dans l’affaire Finaréa

La plus haute juridiction de l’ordre judiciaire français a finalement donné tort aux contribuables dans l’affaire Finaréa, un important redressement f...

Une réforme de la justice pénale sans coup d’éclat

Une réforme de la justice pénale sans coup d’éclat

Le projet de réforme de la justice, encore en attente de validation finale, a pour objectif d’améliorer la confiance entre les justiciables et l’insti...

Philippe Sarrailhé crée sa propre boutique

Philippe Sarrailhé crée sa propre boutique

Parfois arbitre mais surtout conseil dans des arbitrages internationaux et chef d’orchestre de la résolution judiciaire et extrajudiciaire des litiges...

Emmanuel Gaillard et son équipe fondent Gaillard Banifatemi Shelbaya Disputes

Emmanuel Gaillard et son équipe fondent Gaillard Banifatemi Shelbaya Disputes

L’avocat de référence en arbitrage international Emmanuel Gaillard et son équipe quittent Shearman & Sterling pour fonder le cabinet Gaillard Bani...

F. Perbost (Harlay Avocats) : "Le Far West des données génétiques"

F. Perbost (Harlay Avocats) : "Le Far West des données génétiques"

Il peut sembler paradoxal d’envisager les données génétiques comme une zone de non-droit où règnerait la loi du plus fort alors qu’elles bénéficient e...

Arrivée de Rima Maitrehenry chez Racine

Arrivée de Rima Maitrehenry chez Racine

L’avocate spécialiste en structuration de fonds Rima Maitrehenry quitte Gide pour Racine où elle renforcera le pôle banque et finance.

Fiscalité : CMS se renforce en Belgique

Fiscalité : CMS se renforce en Belgique

Stéphanie Houx rejoint le bureau bruxellois de CMS en qualité d'associée, après plus de vingt-trois ans chez Allen & Overy.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte