La commission d’experts élue plaide la non revalorisation du smic

Chaque année, le smic est réévalué. Il devrait en être de même en janvier 2018. Mais de nombreux experts plaident pour un gel de la valorisation. Enjeux déterminants : la fragilité de l’économie française, niveau de vie... et l’opinion publique.

Chaque année, le smic est réévalué. Il devrait en être de même en janvier 2018. Mais de nombreux experts plaident pour un gel de la valorisation. Enjeux déterminants : la fragilité de l’économie française, niveau de vie... et l’opinion publique.

En janvier 2017, le smic avait augmenté de 0,93 %, soit 9,76 euros de l’heure. Pour 2018, il devrait à nouveau bénéficier de cette hausse mécanique. Comme à son habitude, le groupe d’experts, nommé chaque année par décret du Premier ministre, n’encourage pas la mise en place du coup de pouce au smic. En effet, malgré une légère amélioration, l’économie française demeure fragile. La croissance du pays reste faible comparée à celle de la zone euro, la baisse du chômage également, sans compter un déficit de compétitivité du secteur productif et le niveau du taux de marges des entreprises qui n’est toujours pas à son niveau d’avant-crise. Face à ces paramètres, les experts appellent à la prudence : il ne faut pas fragiliser les améliorations en cours.

Stop aux revalorisations automatiques

La rapidité de la croissance du smic devient coûteuse pour les finances publiques du fait des exonérations de cotisations sociales misent en place depuis les années 1990. Les experts veulent donc en finir avec les revalorisations automatiques. Malgré cette mise en garde, l’État considère que la priorité est d’assurer un salaire décent et de préserver le pouvoir d’achat des travailleurs au smic. Le niveau de revalorisation 2018 sera annoncé d’ici le 20 décembre. En attendant, d’après le ministère, ce désaccord s’intégrera aux réflexions en cours.

Morgane Al Mardini

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Mazzella (BlaBlaCar) : "Si je n’apprends pas, je me fane"

F. Mazzella (BlaBlaCar) : "Si je n’apprends pas, je me fane"

Décideurs s’est entretenu avec Frédéric Mazzella, fondateur et président de BlaBlaCar. L’occasion pour lui de revenir sur ses débuts d’entrepreneur, s...

Voici comment Microsoft a failli se faire disrupter

Voici comment Microsoft a failli se faire disrupter

Microsoft a bien failli se faire bousculer par plus agile. Comment le géant de Redmond est-il parvenu à inverser la tendance ? La réponse tient en deu...

Danone : Emmanuel Faber, ni exclu ni tout à fait sauvé

Danone : Emmanuel Faber, ni exclu ni tout à fait sauvé

Pour mettre fin à la fronde dont il fait l’objet, le PDG du groupe d’agroalimentaire a proposé le 1er mars de ne conserver que son poste de président....

F. Johner (Aldi) : "Nous assumons notre modèle de discounter et cherchons à le réinventer chaque jour"

F. Johner (Aldi) : "Nous assumons notre modèle de discounter et cherchons à le réinventer chaque jou...

Le secteur de la distribution connaît de grands remaniements. Le directeur général adjoint d’Aldi France, Franck Johner, revient sur la reprise de plu...

McKinsey se sépare de son patron

McKinsey se sépare de son patron

Les associés du cabinet de conseil n’ont pas voté le renouvellement du mandat de Kevin Sneader, selon le Financial Times. Le rôle joué par la firme am...

X. Desmaison (Antidox) & J.-M. Bally (Aster) : "Le grand sujet, c’est de repenser le fonctionnement des entreprises"

X. Desmaison (Antidox) & J.-M. Bally (Aster) : "Le grand sujet, c’est de repenser le fonctionnement...

Xavier Desmaison, président du groupe de stratégie de communication Antidox, et Jean Marc Bally, fondateur du fonds de venture capital Aster, ont réce...

F. Rech (McAfee) : "Je recherche des personnes avec des capacités d’innovation"

F. Rech (McAfee) : "Je recherche des personnes avec des capacités d’innovation"

Fondée en 1987 à San Jose, McAfee enregistrait en 2020 un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de dollars, en hausse de 10 % sur un an. L’éditeur de lo...

P. Prouvost (Pernod Ricard) : " Les consommateurs se dirigent vers les marques artisanales"

P. Prouvost (Pernod Ricard) : " Les consommateurs se dirigent vers les marques artisanales"

Pernod Ricard a réalisé pas moins d’une douzaine d’acquisitions ces cinq dernières années. Philippe Prouvost, son directeur stratégie et M&A, déta...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte