La Cnil condamne Uber

Fin décembre, la société Uber France a été condamnée par la Cnil pour atteinte à la sécurité des utilisateurs.

Fin décembre, la société Uber France a été condamnée par la Cnil pour atteinte à la sécurité des utilisateurs.

Une amende de 400 000 euros a été prononcée contre Uber lequel a porté atteinte à la sécurité de ses utilisateurs il y a deux ans. En 2016, les données de 57 millions d’usagers européens, dont 1,2 million situés en France, avaient été piratées. Uber avait négocié avec les auteurs du délit afin de les effacer et n’en avait informé le grand public qu’en 2017. L’enquête menée par un groupe de travail réunissant les différentes autorités de protection des données européennes (G29) a permis de comprendre comment le piratage s'était déroulé. Github, une plateforme collaborative de développement, détenait les identifiants d’un serveur de stockage de données. Les pirates se sont saisis de ces identifiants afin d’accéder au serveur où étaient conservées les données des utilisateurs. La Cnil estime que si, au sein du groupe, certaines précautions avaient été prises pour mieux protéger ces données personnelles, l’attaque n’aurait pas été possible. Une mesure de double authentification aurait dû être requise pour accéder à Github et les identifiants permettant d’accéder au serveur n’auraient pas dû y être stockées.

Dans la même affaire, d’autres autorités européennes de protection des données ont prononcé des sanctions contre le groupe. Aux Pays-Bas, Uber a été condamné à une amende de 600 000 euros pour manquement à l’obligation de notification de violation des données, tandis qu’au Royaume-Uni, la sanction infligée a été de 385 000 livres sterling. Le règlement général sur la protection des données prévoit des sanctions plus lourdes, mais n’était pas applicable à la date des faits.

Uber assure avoir amélioré son dispositif technique et empêché les accès non autorisés aux données personnelles de ses usagers. Le groupe affirme également avoir garanti une meilleure transparence dans ses relations avec les autorités régulatrices.

Maeva Kpadonou (@KpadonouMaeva)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Échapper aux lieux communs

Échapper aux lieux communs

Dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 mai, une partie des locaux de Dassault situés à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine, faisaient l’objet d’un...

Bernard Arnault, l'homme qui vaut 100 milliards de dollars

Bernard Arnault, l'homme qui vaut 100 milliards de dollars

Le PDG de LVMH a commencé sa carrière à 25 ans dans l’entreprise familiale. 45 ans plus tard, le voilà à la tête de la plus grosse fortune d’Europe. C...

LBO, jouer l’effet de levier opérationnel

LBO, jouer l’effet de levier opérationnel

Présent depuis 2008 dans le recrutement de CFO & CEO pour les participations de fonds, ABAQ a ouvert son champ d’intervention aux autres fonctions...

Une Canadienne chez Teynier Pic

Une Canadienne chez Teynier Pic

Sara Nadeau-Seguin rejoint le cabinet Teynier Pic en qualité de counsel.

N. Hubert (Milleis Banque) : " L’humain doit être remis au cœur de la banque privée "

N. Hubert (Milleis Banque) : " L’humain doit être remis au cœur de la banque privée "

En mai 2018, Barclays France est devenu officiellement Milleis Banque avec à son capital le fonds d’investissement britannique spécialisé dans le sect...

Interview de Marc Legardeur, le directeur de la Banque Patrimoniale d’AXA

Interview de Marc Legardeur, le directeur de la Banque Patrimoniale d’AXA

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers sont tombés à leur plus bas niveau historique en France. Est-ce le bon moment pour emprunter ? Le taux d’in...

Carnet de mouvements du 20 juin

Carnet de mouvements du 20 juin

En cette moitié d'année 2019, les cabinets conservent leur dynamisme en renouvelant leur managing partner, en créant de nouvelles pratiques ou en renf...

T. Hébrard (U’Wine) : « Revendre notre vin dans les meilleures conditions de performance »

T. Hébrard (U’Wine) : « Revendre notre vin dans les meilleures conditions de performance »

U’Wine réouvre le capital de sa filiale U’Wine Grands Crus (4,6 M€ de capital social à date) via une offre au public de titres financiers. Les investi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message