La Chine n’aime pas le Bitcoin, vraiment pas

Le prix du Bitcoin est passé brièvement en dessous des 30 000 dollars le 22 juin, une première depuis janvier 2021, après que les autorités chinoises ont ordonné aux banques et organismes de paiement d’éliminer leurs activités liées aux cryptomonnaies.

Le prix du Bitcoin est passé brièvement en dessous des 30 000 dollars le 22 juin, une première depuis janvier 2021, après que les autorités chinoises ont ordonné aux banques et organismes de paiement d’éliminer leurs activités liées aux cryptomonnaies.

Les amateurs de Bitcoin doivent avoir le cœur bien accroché. L’euphorie du début d’année, alimentée en partie par l’enthousiasme et les tweets d’Elon Musk au sujet de la principale monnaie numérique, a du plomb dans l’aile. Voguant dans la zone des 60 000 dollars pendant quelques mois, le Bitcoin a vu son prix chuter violemment depuis. Dernier coup de massue, la banque centrale chinoise (PBoC) vient de sommer les plus grandes banques nationales de mettre fin à tout projet consacré au Bitcoin. De la même manière, tout minage est désormais strictement interdit et les services de paiement, comme Alipay, doivent se conformer aux directives visant à limiter les risques de fraude. Le gouvernement chinois, qui n’en est pas à sa première salve, mène une guerre sans merci contre l’utilisation et le déploiement des monnaies virtuelles sur son territoire.

Une tendance inéluctable

Pendant ce temps, d’autres acteurs de la sphère financière internationale développent des projets et des produits facilitant l’investissement dans les actifs numériques, à l’instar de BBVA Suisse qui vient de lancer un service de trading sur le Bitcoin pour ses clients de banque privée. Les cryptomonnaies sont précisément en passe de devenir une nouvelle classe d’actifs et des investissements massifs dans les startup du secteur ne cessent de progresser.

En réalité, le mouvement est en marche, tout est question de contrôle. La Banque européenne d’investissement ne s’y est pas trompée, avec son émission obligataire sur la blockchain Ethereum, en partenariat avec la Banque de France, qui conduit un projet de monnaie numérique.

Dans la même veine, la Banque populaire de Chine a déjà développé et commencé à tester un yuan numérique devant progressivement remplacer une partie des espèces en circulation et faciliter les paiements sans contact. Le dispositif vise également à ne pas laisser le système existant entre les mains d’entreprises privées. En effet, le marché chinois de paiement numérique est aujourd’hui dominé par Alipay d’un côté, géré par Ant Group, filiale d’Alibaba, et WeChat Pay de l’autre, détenu par le géant Tencent.

Marc Munier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Belgique : Laurius accueille trois nouveaux associés

Belgique : Laurius accueille trois nouveaux associés

Doublant les effectifs de son bureau de Bruxelles, Laurius attire un groupe de trois associés : Christina Trappeniers, Damien Stas de Richelle et Caro...

Le régulateur britannique ne lâche pas PWC

Le régulateur britannique ne lâche pas PWC

Dans son rapport annuel d’inspection de la qualité des audits réalisés auprès des institutions bancaires au Royaume-Uni publié le 23 juillet, le Finan...

Droits voisins : l’Autorité de la concurrence inflige une amende de 500 millions d’euros à Google

Droits voisins : l’Autorité de la concurrence inflige une amende de 500 millions d’euros à Google

L’Autorité de la concurrence sanctionne Google à hauteur de 500 millions d’euros pour le non-respect de plusieurs injonctions prononcées à son encontr...

Stratégie : la remarquable résilience des cabinets d’affaires

Stratégie : la remarquable résilience des cabinets d’affaires

Le Sommet du droit organisé par Leaders League le 8 juillet dernier a été l’occasion de réunir les professionnels du monde du droit : avocats, directe...

Ces décideurs qui investissent dans les cryptomonnaies

Ces décideurs qui investissent dans les cryptomonnaies

Les cryptomonnaies ne font plus partie de ces produits considérés comme étant hors norme. Cela se comprend lorsque l’on réalise le grand nombre d’entr...

Le Medef choisit un avocat comme nouveau directeur juridique

Le Medef choisit un avocat comme nouveau directeur juridique

L’avocat d’affaires Bruno Zabala rejoint le Mouvement des entreprises de France (Medef) en qualité de directeur juridique, éthique et gouvernance des...

Banque et assurance : voici les directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Banque et assurance : voici les directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

AmazingContent, spécialiste de l’influence des dirigeants et top managers sur les réseaux sociaux, a récemment publié une enquête sur le classement de...

Cornet Vincent Ségurel renouvelle sa direction

Cornet Vincent Ségurel renouvelle sa direction

Cornet Vincent Ségurel annonce la désignation d’une nouvelle équipe de direction et le lancement d’un nouveau plan de développement 2021-2024

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte