La cession de Lapeyre au fonds allemand Mutares se confirme

Propriétaire de Lapeyre, Saint-Gobain, le géant des matériaux de construction, est entré en négociations exclusives avec le fonds d’investissement allemand Mutares, en vue de la cession de l’enseigne.

Propriétaire de Lapeyre, Saint-Gobain, le géant des matériaux de construction, est entré en négociations exclusives avec le fonds d’investissement allemand Mutares, en vue de la cession de l’enseigne.

Alors que le processus de cession avait commencé en septembre 2019, Saint-Gobain a confirmé être entré en négociations exclusives pour vendre sa filiale Lapeyre au fonds d’investissement allemand Mutares, sans communiquer sur le montant. Laissant de côté les propositions de deux concurrents : le fonds français Verdoso et le conglomérat industriel algérien Cevital. L’offre de la société cotée en bourse à Francfort répond aux critères de Saint-Gobain, en réunissant l’expérience des redressements d’entreprises, un plan d’investissement solide, un projet cohérent pour moderniser l’offre de Lapeyre et une équipe renforcée par l’arrivée de Marc Ténart, ancien dirigeant de Castorama et Conforama.

Fondé en 1931, le spécialiste de l’aménagement de la maison pour les professionnels et particuliers était détenu depuis 24 ans par le groupe français. Il emploie actuellement 3 500 employés et détient 10 usines et 126 magasins en France. Cette opération conforterait le plan de transformation de Saint-Gobain "Transform & Grow", qui se focalise, entres autres, sur le recentrage d’activités stratégiques. Avec un chiffre d’affaires de 641 millions d’euros en 2019 et une perte d’exploitation de 34 millions d’euros, l’entreprise a connu des difficultés qui se sont accrues au cours du premier confinement. Toutefois, la reprise d’activité s’est réalisée dès l’été. Mutares n’est donc pas inquiet et prévoit un fort potentiel du marché de l’aménagement de l’habitat.

Cependant, d’après L’Agefi, Mutares devrait tout de même investir 150 millions d’euros et réaliser une augmentation de capital. À la demande de ce dernier, Saint-Gobain participera à hauteur de 245 millions pour que sa future ex-filiale dispose d’une trésorerie solide ainsi que d’une "situation financière saine pour financer tant son exploitation que les investissements et mesures nécessaires à la poursuite de la modernisation de l'enseigne et des usines, et le retour à la rentabilité", d’après son communiqué de presse. Désormais, la transaction devrait être finalisée d’ici au premier trimestre 2021, sous réserve de l’approbation des instances représentatives de Lapeyre et des autorités de la concurrence. 

Agathe Giraud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Clément Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

Clément Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

Même si la vague de défaillances attendue en 2020 n’a pas eu lieu, les conséquences de la pandémie sur l’économie française ne sont pas négligeables....

FDJ, Loxam et Dassault System récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

FDJ, Loxam et Dassault System récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

Jeudi 26 novembre étaient décernés les prix pour les meilleures opérations financières 2019 par le Club des Trente. Cette année, ce sont la Française...

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

Les deux hommes d’affaires s’allient à l’entrepreneur Moez-Alexandre Zouari pour créer un spécialiste de la consommation responsable en France et en E...

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

Le groupe américain S&P Global, fournisseur de données financières, annonce ce lundi 30 novembre l’acquisition de son concurrent britannique, IHS...

Benoît Pédoussaut : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Benoît Pédoussaut : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Directeur du développement stratégique du groupe Sonepar, Benoît Pédoussaut n’en est pas à sa première transformation d’entreprise. Il revient sur son...

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

Chloé Pruvot, directrice des investissements du groupe Apicil, regrette l’absence d’un référentiel commun à l’investissement socialement responsable e...

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

Depuis le début de la crise sanitaire, le réseau Initiative France accompagne les entreprises pour traverser cette période inédite. Son président, Gu...

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investissements IT"

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investisse...

Nommé début 2020 directeur général du groupe Econocom en charge de l’ensemble des activités en France, Laurent Roudil revient sur l’impact de la crise...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte