La Bourse de Shanghai suspend l’IPO historique d’Ant Group

La fintech Ant Group, bras financier du géant Alibaba, a vu la Bourse de Shanghai annuler son opération mardi soir en Chine, moins de 48 heures avant le début de l’IPO. Cette nouvelle entraîne une lourde chute du cours du groupe chinois.

La fintech Ant Group, bras financier du géant Alibaba, a vu la Bourse de Shanghai annuler son opération mardi soir en Chine, moins de 48 heures avant le début de l’IPO. Cette nouvelle entraîne une lourde chute du cours du groupe chinois.

Cela devait être la plus importante IPO jamais réalisée. Cette double opération, attendue sur les places de Shanghai et Hongkong, aurait permis au géant chinois de la finance de lever plus de 34 milliards de dollars. Un pari risqué dès l’annonce d’Ant Group.

La Bourse de Shanghai en a donc décidé autrement ce mardi 2 novembre, choisissant de repousser l’opération alors que la fintech fait face à une pression accrue des régulateurs chinois. Elle avance dans un communiqué, qu’Ant Group "risque d’échouer à respecter les conditions d’émission et d’enregistrement ou les exigences (des régulateurs) en matière d’information" et ajoute que le groupe lui-même "fait état de problèmes majeurs tels que des changements dans la supervision de la fintech".

Des risques financiers mis en lumière

Un rebondissement qui survient à la suite d’une réunion, inhabituelle pour ce type d’opération, entre Jack Ma, l’actionnaire principal et fondateur du groupe Alibaba, des dirigeants d’Ant Group, dont son président Eric Jing, son directeur général Simon Hu et les régulateurs chinois. Sans donner plus de détails, la bourse chinoise avance simplement qu’Ant Group ne respecterait pas certaines exigences. L’objet de la réunion ferait écho aux mises en garde récemment formulées quant aux risques présentés par l’activité de prêts en ligne de la fintech.

Le développement de telles activités, en dehors du secteur bancaire, est de nature à inquiéter les régulateurs chinois. La Bourse de Shanghai annonçait dès mardi soir qu’Ant Group lui-même avait "signalé des problèmes majeurs tels que des changements dans l’environnement de supervision de la FinTech", la poussant à reporter l’opération.

Une chute du cours d’Alibaba

Ce report a eu l’effet d’un coup de tonnerre sur le cours du groupe Alibaba qui s’effondre de 8,13 % à Wall Street dès mardi. Au lendemain de l’annonce, le phénomène se reproduit sur la place de Hongkong, où la fintech avait réalisé la première partie de son opération une semaine auparavant, et le cours des actions chute alors de 9 % lors des premiers échanges.

De son côté, Jack Ma semble accuser les régulateurs de chercher à freiner l’innovation des fintechs en Chine. Le Financial News, contrôlé par le pouvoir chinois, s’interrogeait sur la croissance exponentielle des géants de l’Internet tels qu’Ant Group, redoutant qu’ils ne deviennent trop importants et évoquant une "grave contagion des risques". Un bras de fer, qui semble autant politique que financier, s’engage donc entre les régulateurs chinois et la fintech dans le cadre de cette double IPO historique. Pour l’heure, la Bourse de Hongkong s’est refusée à commenter la décision de la Bourse de Shanghai et les inévitables conséquences sur la cotation d’Alibaba à Hongkong.

David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre capacité à innover"

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre ca...

Toute entreprise qui rencontre des difficultés bénéficie autour d’elle de divers acteurs pour lui venir en aide. Delphine Caramalli, associée de Cliff...

N.Guffroy (Grain de Malice) :  "À partir du moment où les salariés sont remobilisés, tout se passe bien"

N.Guffroy (Grain de Malice) : "À partir du moment où les salariés sont remobilisés, tout se passe b...

Comme beaucoup d’entreprises du retail, l’entreprise de prêt-à-porter Grain de Malice affronte une forte concurrence et un avenir bien incertain pour...

Nicolas Bouzou (Asterès) : "Économiquement, la France fait ce qu’il faut”

Nicolas Bouzou (Asterès) : "Économiquement, la France fait ce qu’il faut”

Alors que la crise sanitaire se prolonge, comment juger les mesures économiques et budgétaires mises en œuvre pour tenter de circonscrire ses effets ?...

Jean-Pierre Mustier, le directeur général d’UniCredit démissionne

Jean-Pierre Mustier, le directeur général d’UniCredit démissionne

Après quatre ans passés à la tête de la banque italienne UniCredit, qu’il a redressé d’une main de maître, le français Jean-Pierre Mustier met fin à s...

C. Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

C. Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

Même si la vague de défaillances attendue en 2020 n’a pas eu lieu, les conséquences de la pandémie sur l’économie française ne sont pas négligeables....

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

Jeudi 26 novembre étaient décernés les prix pour les meilleures opérations financières 2019 par le Club des Trente. Cette année, ce sont la Française...

Les enjeux de la notation financière au regard de la crise sanitaire

Les enjeux de la notation financière au regard de la crise sanitaire

Alors que certains secteurs commençaient à récupérer du premier confinement, les conséquences de la deuxième vague de Covid-19 inquiètent. Parce que l...

F. Hammouche (La Carac) : "Nous restons très sélectifs dans nos choix d’investissement"

F. Hammouche (La Carac) : "Nous restons très sélectifs dans nos choix d’investissement"

L'arrivée imminente d'un vaccin contre la covid-19 semble avoir plongé les investisseurs dans une douce euphorie. Fabrice Hammouche, Directeur des inv...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte