La Bourse de Shanghai suspend l’IPO historique d’Ant Group

La fintech Ant Group, bras financier du géant Alibaba, a vu la Bourse de Shanghai annuler son opération mardi soir en Chine, moins de 48 heures avant le début de l’IPO. Cette nouvelle entraîne une lourde chute du cours du groupe chinois.

La fintech Ant Group, bras financier du géant Alibaba, a vu la Bourse de Shanghai annuler son opération mardi soir en Chine, moins de 48 heures avant le début de l’IPO. Cette nouvelle entraîne une lourde chute du cours du groupe chinois.

Cela devait être la plus importante IPO jamais réalisée. Cette double opération, attendue sur les places de Shanghai et Hongkong, aurait permis au géant chinois de la finance de lever plus de 34 milliards de dollars. Un pari risqué dès l’annonce d’Ant Group.

La Bourse de Shanghai en a donc décidé autrement ce mardi 2 novembre, choisissant de repousser l’opération alors que la fintech fait face à une pression accrue des régulateurs chinois. Elle avance dans un communiqué, qu’Ant Group "risque d’échouer à respecter les conditions d’émission et d’enregistrement ou les exigences (des régulateurs) en matière d’information" et ajoute que le groupe lui-même "fait état de problèmes majeurs tels que des changements dans la supervision de la fintech".

Des risques financiers mis en lumière

Un rebondissement qui survient à la suite d’une réunion, inhabituelle pour ce type d’opération, entre Jack Ma, l’actionnaire principal et fondateur du groupe Alibaba, des dirigeants d’Ant Group, dont son président Eric Jing, son directeur général Simon Hu et les régulateurs chinois. Sans donner plus de détails, la bourse chinoise avance simplement qu’Ant Group ne respecterait pas certaines exigences. L’objet de la réunion ferait écho aux mises en garde récemment formulées quant aux risques présentés par l’activité de prêts en ligne de la fintech.

Le développement de telles activités, en dehors du secteur bancaire, est de nature à inquiéter les régulateurs chinois. La Bourse de Shanghai annonçait dès mardi soir qu’Ant Group lui-même avait "signalé des problèmes majeurs tels que des changements dans l’environnement de supervision de la FinTech", la poussant à reporter l’opération.

Une chute du cours d’Alibaba

Ce report a eu l’effet d’un coup de tonnerre sur le cours du groupe Alibaba qui s’effondre de 8,13 % à Wall Street dès mardi. Au lendemain de l’annonce, le phénomène se reproduit sur la place de Hongkong, où la fintech avait réalisé la première partie de son opération une semaine auparavant, et le cours des actions chute alors de 9 % lors des premiers échanges.

De son côté, Jack Ma semble accuser les régulateurs de chercher à freiner l’innovation des fintechs en Chine. Le Financial News, contrôlé par le pouvoir chinois, s’interrogeait sur la croissance exponentielle des géants de l’Internet tels qu’Ant Group, redoutant qu’ils ne deviennent trop importants et évoquant une "grave contagion des risques". Un bras de fer, qui semble autant politique que financier, s’engage donc entre les régulateurs chinois et la fintech dans le cadre de cette double IPO historique. Pour l’heure, la Bourse de Hongkong s’est refusée à commenter la décision de la Bourse de Shanghai et les inévitables conséquences sur la cotation d’Alibaba à Hongkong.

David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

B. Valla : "C’est un travail d’orfèvre de trouver une solution sur mesure à chaque cas de restructuration"

B. Valla : "C’est un travail d’orfèvre de trouver une solution sur mesure à chaque cas de restructur...

Fondée en 2004, Prévention & Retournement regroupe les professionnels des régions Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur sur la questi...

J.-C. Rolland (CNCPI) : "Le rôle de Paris doit être le plus fort possible dans la future Juridiction Unifiée du Brevet"

J.-C. Rolland (CNCPI) : "Le rôle de Paris doit être le plus fort possible dans la future Juridiction...

Élu le 3 décembre 2020, Jean-Christophe Rolland a pris ses fonctions de président de la CNCPI, la Compagnie nationale des conseils en propriété indust...

Ces entreprises russes peu connues à très forte croissance

Ces entreprises russes peu connues à très forte croissance

Non, l’économie russe ne doit pas uniquement sa prospérité aux géants de l’énergie ou autres conglomérats industriels bâtis sur les ruines de l’URSS....

Warren Buffett : l'alchimiste

Warren Buffett : l'alchimiste

Maître à penser de nombreux gérants d’actifs, Warren Buffett a élaboré une méthodologie d’investissement d’une grande efficacité. À tel point qu’il es...

Acer Finance et Laillet Bordier unissent leurs talents

Acer Finance et Laillet Bordier unissent leurs talents

Les fusions continuent dans le secteur de la gestion de patrimoine avec l’alliance entre la société de gestion de portefeuille Acer Finance et le cab...

P. Chabrol (Trésor) : "Treize fonds ont obtenu à date le nouveau label ISR immobilier"

P. Chabrol (Trésor) : "Treize fonds ont obtenu à date le nouveau label ISR immobilier"

Après deux ans de travail, le label ISR immobilier est entré en vigueur fin octobre 2020. Pierre Chabrol, chef du bureau épargne et marché financier à...

Un webinaire pour mettre en avant le rôle de la finance dans la politique RSE

Un webinaire pour mettre en avant le rôle de la finance dans la politique RSE

À l’occasion du webinaire "Engagement RSE et performance : le rôle de la direction financière", organisé par le cabinet PMP, Christophe Babule et Fran...

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

De même que les marchés financiers ont subi de plein fouet la crise sanitaire, l’immobilier n’a pas été davantage épargné. Certains secteurs ont néanm...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte