L.Valot (First Group Learning): "La crise sanitaire fait évoluer les pratiques d’apprentissage "

La formation professionnelle faisait déjà beaucoup parler d’elle avant la crise. Les situations de confinement et les nouvelles règles sanitaires ont accéléré les changements que connaît ce secteur. Lauriane Valot, directrice associée First Group Learning/Institut des métiers du learning, évoque ces transformations et l’avenir de la profession.

La formation professionnelle faisait déjà beaucoup parler d’elle avant la crise. Les situations de confinement et les nouvelles règles sanitaires ont accéléré les changements que connaît ce secteur. Lauriane Valot, directrice associée First Group Learning/Institut des métiers du learning, évoque ces transformations et l’avenir de la profession.

Décideurs. Comment se porte le secteur de la formation professionnelle ?

Lauriane Valot. Notre secteur traverse actuellement une période difficile. Mais la crise constitue une occasion pour les organismes de formation et les universités d’entreprise de se réinventer.

Vous avez réalisé une enquête « le digital learning avant, pendant et post-covid », en 2020. Quelles conclusions en tirez-vous ?

Nous avons interrogé les équipes de formation en charge de l’offre digitale dans quarante entreprises de toutes tailles et de tous secteurs, de l’ETI au CAC 40. Globalement, nous constatons que les formations en présentiel ont été annulées, reportées ou proposées à distance. Pour exemple, 75% des personnes interrogées sont ainsi passées en classe virtuelle. Tout l’enjeu pour les équipes de formation réside, durant ce deuxième confinement, dans leurs facultés à transformer efficacement leur contenu afin de l’adapter aux formations à distance. Les directions formation ont dû rapidement monter en compétences sur des sujets qu’elles ne maîtrisaient pas nécessairement. Formateurs et chefs de projet ont dû s’approprier, dans un temps court, deux notions : celle de concepteur distanciel et d’animateur 4.0.

Quelle est la nouvelle posture de l’apprenant, le nouveau rôle du formateur ?

L’apprenant a bien accueilli la notion de formation à distance notamment en format « synchrone ».

Chez First Group, nous constatons auprès de nos clients, une vraie appétence pour le distanciel, surtout pour ce que l’on appelle les formations synchrones, c’est-à-dire celles qui sont accompagnées d’un formateur en ligne comme les classes virtuelles. Je crois que la crise a libéré le modèle d’apprentissage, les apprenants ont consommé en libre-service ce qu’ils souhaitaient apprendre, et ont utilisé les différents moyens mis à leurs dispositions selon leurs envies et leurs besoins. La multimodalité est essentielle dans l’apprentissage. Le formateur a un rôle important à jouer dans l’ingénierie pédagogique, il doit transformer le contenu présentiel en distanciel, blended ou créer un modèle hybride. Au-delà de l’ingénierie et de l’animation 4.0, le formateur doit faire vivre une expérience à l’apprenant, devenir un « learning expériencer ».

Quel est l’avenir de la formation ?

La formation va conserver une partie de son offre en présentiel mais elle ne sera plus prépondérante. La multimodalité est essentielle pour répondre aux différentes motivations de l’apprenant. Nous nous orientons vers une logique de compétence, l’idée étant de choisir un parcours multimodal proposant plusieurs formats. L’apprenant suivra ce qui lui correspond pour acquérir la compétence dont il a besoin. La donnée est de plus en plus utilisée afin de connaître les choix de l’apprenant et ainsi, améliorer continuellement les parcours qui l’intéressent.

Propos recueillis par Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

D. Marie-Jeanne (Hartwood), "La formation coûte trop cher ? Essayez l’ignorance !"

D. Marie-Jeanne (Hartwood), "La formation coûte trop cher ? Essayez l’ignorance !"

Comment rendre opérationnelles de jeunes recrues tout en améliorant sa marque employeur ? En proposant, comme le fait Hartwood, un programme d’on-boar...

Wemean : "La raison d’être est plus que jamais un levier de transformation concrète"

Wemean : "La raison d’être est plus que jamais un levier de transformation concrète"

Les quatre associés et cofondateurs du cabinet Wemean plaident pour une raison d’être concrète et opérationnelle à tous les niveaux de l’organisation....

Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Sophie Cluzel : "La France consacre 2,2% de son PIB aux personnes en situation de handicap"

Aides aux entreprises, baromètre, mentorat… Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées revient sur les initiatives destinées à...

G. Halpern (philosophe), "L’hybridation représente une stratégie de survie"

G. Halpern (philosophe), "L’hybridation représente une stratégie de survie"

Classes, évènements, télétravail, formations, etc : la crise sanitaire a consacré le règne de l’hybride. Mais comment dissocier ce qui en relève vraim...

"Oui, malgré le télétravail, le bureau reste indispensable"

"Oui, malgré le télétravail, le bureau reste indispensable"

Certains, conquis par le télétravail, ne veulent retourner au bureau qu'avec parcimonie. Pour autant, le bon vieil open space semble promis à un bel a...

F. Zocchetto (PayFit) : "Nous voulons devenir leader européen des solutions RH"

F. Zocchetto (PayFit) : "Nous voulons devenir leader européen des solutions RH"

En mars 2021, la start-up française PayFit a bouclé une nouvelle levée de fonds de 90 millions d'euros. L'entreprise, qui a connu une croissance à deu...

S. Spindler (Tryba) : " La digitalisation, sans les hommes,  cela ne fonctionne pas "

S. Spindler (Tryba) : " La digitalisation, sans les hommes, cela ne fonctionne pas "

Les forces commerciales du spécialiste des menuiseries Tryba ont réussi à tirer leur épingle du jeu pendant la crise sanitaire grâce à la digitalisa...

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus. Qui est le nouveau patron de L’Oréal ?

Nicolas Hieronimus, prendra la tête du leader mondial de la beauté à compter du 1er mai. La récompense ultime pour ce fidèle de la maison qui a grimpé...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte