L. Taïeb (GLT) : "Les hôtels de la Poste du Louvre et des tours Duo permettront de valider notre équation économique"

Quel est le principal point commun entre les projets hôteliers de la Poste du Louvre et des tours Duo ? Tous deux sont portés par Laurent Taïeb. Le fondateur du Groupe Laurent Taïeb (GLT) dévoile son concept, ses convictions et ses ambitions dans un secteur actuellement très chahuté.
Laurent Taïeb (©D.R.)

Quel est le principal point commun entre les projets hôteliers de la Poste du Louvre et des tours Duo ? Tous deux sont portés par Laurent Taïeb. Le fondateur du Groupe Laurent Taïeb (GLT) dévoile son concept, ses convictions et ses ambitions dans un secteur actuellement très chahuté.

Décideurs. Quelles seront les grandes lignes du concept hôtelier que vous allez créer et opérer dans les tours Duo ?

Laurent Taïeb. L’ADN de l’hôtel que nous allons développer dans les tours Duo sera similaire à celui de l’établissement que nous opérerons dans la Poste du Louvre : tous deux seront ouverts sur la ville pour favoriser le melting-pot entre clients de l’hôtels, les personnes vivant et travaillant dans le quartier. Donner corps à cette ambition nécessite des infrastructures d’envergure et spectaculaires. L’hôtel de la tour Duo 2 sera implanté dans les dix derniers niveaux du bâtiment. Dans ces conditions, le point névralgique qui permettra aux différents publics de se rencontrer sera un restaurant salon de thé bar au 25e étage offrant une vue à couper le souffle sur Paris. Le dispositif sera complété par un café restaurant (petite restauration) aménagé au 27e étage. Une terrasse occupera un tiers de la surface à ce niveau avec un bar qui séduira les jeunes urbains. L’ensemble des espaces de l’hôtel seront traités avec qualité puisque l’architecte du bâtiment est Jean Nouvel et la conception intérieure a été confiée à Philippe Starck. Dernier point, notre concept doit être accessible à tous. Le cocktail est difficile mais nous sommes en passe de le réussir.  

Quid de celui de la Poste du Louvre, projet dont le chantier touche à sa fin ?

Comme dans la tour Duo 2, l’hôtel de la Poste du Louvre offrira des points de vue exceptionnels sur Paris, et ses restaurants ainsi que son rooftop seront accessibles à tous dans un quartier qui constitue le cœur du tourisme, de la mode et de l’événementiel dans la capitale. Nous avons imaginé des parcours émotionnels pour réunir les acteurs de notre société contemporaine qui souhaitent profiter des beautés de la Ville lumière.

"Nous contribuerons à façonner le visage des villes de demain"

L’hôtellerie subit de plein fouet la crise sanitaire et ses impacts économiques. Quelles sont vos convictions concernant l’avenir de ce secteur ?

Je suis persuadé que l’hôtellerie redémarrera fortement demain. Nous avons déjà eu un aperçu l’été dernier dans les hôtels du bord de mer. Cela tient aux besoins de sortir, de s’amuser, de visiter… Le secteur commencera à retrouvera son rythme à partir de 2022 selon moi. La composition de la clientèle va toutefois évoluer avec un recul des voyageurs d’affaires qui sera compensé par le tourisme de loisirs. Deuxième point, les notions environnementales vont prendre encore plus d’importance et seront désormais la norme. Mais elles devront s’accorder avec les exigences sanitaires qui étaient déjà très élevées dans les hôtels français avant l’arrivée du Covid-19. En parallèle, les espaces comme les lobbys vont devoir faire l’objet d’un traitement qualitatif avec l’incorporation de nombreux services pour contribuer à la performance de l’établissement sachant que les recettes économiques d’hier ne fonctionneront plus demain, et ce quel que soit le segment de l’hôtellerie. Enfin, l’accessibilité numérique des établissements devra être améliorée pour répondre aux besoins des clients qui ne supporteront plus les problèmes de connexion.

Dans ces conditions, quelle est votre stratégie de développement dans l’hôtellerie ?

Nous devrions ouvrir l’hôtel de la Poste du Louvre au plus tard début 2022 et celui de la tour Duo 2 en avril 2022. Ce seront des établissements qui nous permettront de valider notre équation économique. Si nous parvenons à augmenter sensiblement le RevPar (ndlr : revenu par chambre disponible), nous serons en mesure d’assumer le taux d’effort fixé par les promoteurs ou les propriétaires de fonciers afin de développer de nouveaux projets iconiques. Le champ des possibles sera alors gigantesque, notamment avec la nécessaire reconversion de bâtiments aujourd’hui dévolus aux bureaux et aux commerces. Nous contribuerons ainsi à façonner le visage des villes de demain. Les tours Duo participent déjà à ce mouvement puisqu’elles constituent le premier projet immobilier majeur du Grand Paris selon moi. Nous nous concentrerons sur le développement d’hôtels 4 et 5 étoiles car nous apporterons une grande valeur ajoutée sur ce segment. La taille des dossiers dépendra de la localisation. Il sera difficile pour nous de regarder des sujets en dessous de 5 000 m² sans possibilité d’aménager des espaces extérieurs en périphérie des grands centres urbains pour des raisons de rentabilité. Nous ciblerons à terme les grandes métropoles françaises et européennes car notre concept ouvert sur la ville, aménagé par Philippe Starck, offrant des points de vue exceptionnels et faisant la part belle au made in France séduira dans ces villes. Nous nous associerons avec des groupes internationaux quand nous franchirons les frontières hexagonales. 

"Quand nous accélérerons notre stratégie de développement, j’ouvrirai probablement le capital de mon groupe à des partenaires"

Comment financez-vous vos projets ?

Je m’associe avec un partenaire pour apporter 50 % de fonds propres dans un projet. Nous sommes associés à Novaxia Développement sur le projet de la Poste du Louvre et avec l’hôtelier Pascal Donat sur celui des tours Duo. Les autres 50% sont des emprunts octroyés par la BPI et La Banque Populaire Rives de Paris, groupe BPCE. Quand nous accélérerons notre stratégie de développement, j’ouvrirai probablement le capital de mon groupe à des partenaires comme la BPI ou des family office pour avoir les moyens de mes ambitions.

Quelles sont vos ambitions justement à moyen terme dans le secteur hôtelier ? 

Je voudrais constituer une collection d’une dizaine d’hôtels d’exception en France et en Europe pour être un acteur français qui propose une solution alternative en termes de franchise hôtelière sur le segment du "prêt-à-vivre de luxe".

Propos recueillis par François Perrigault

Les tours Duo (©L’autre Image)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 21 avril 2021

La veille urbaine du 21 avril 2021

DTZ Investors vend l’immeuble “Equinox” à Clichy à un fonds d’investissement conseillé par HW Capital, Espaces Ferroviaires retient GA Smart Building...

La veille urbaine du 20 avril 2021

La veille urbaine du 20 avril 2021

La Française REM acquiert, auprès d’AG2R La Mondiale, un immeuble de bureaux à Montreuil, le Groupe Duval annonce le lancement des travaux du nouveau...

La veille urbaine du 19 avril 2021

La veille urbaine du 19 avril 2021

Kaufman & Broad livre un immeuble de bureaux de 10 000 m² à Arcueil, Crédit Agricole Assurances et Crédit Agricole Immobilier signent un partenari...

La veille urbaine du 16 avril 2021

La veille urbaine du 16 avril 2021

Barings acquiert un immeuble de bureaux à Paris 11 auprès du Groupe Financière JL, Bouygues Immobilier et Linkcity démarrent les travaux du projet “Le...

S. Vondière, J. Chavry :  "Refonder la ville sur la ville"

S. Vondière, J. Chavry : "Refonder la ville sur la ville"

Dans un contexte impacté par la crise sanitaire et soumis à un changement de municipalité, Lyon veut faire figure de chef de file en matière de réflex...

La veille urbaine du 15 avril 2021

La veille urbaine du 15 avril 2021

BlackRock Real Assets annonce la signature d’un bail de 5 500 m² avec la société Energies France à Gennevilliers, Poste Immo, la Banque des Territoire...

La veille urbaine du 14 avril 2021

La veille urbaine du 14 avril 2021

Copper and Co acquiert un parc de locaux d’activités de 4 323 m² à Chambly (60), Gecina se dote d’un Comité d’Orientation et de Prospective, l'agence...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte