L’intrapreneuriat chez Kramer Levin

Chez Kramer Levin, trois counsels spécialisées respectivement en fiscalité, droit social et corporate M&A, lancent une nouvelle offre dédiée aux fonds de venture capital et aux start-up.

© Kramer Levin

Dorothée Chambon, Clémentine de Guillebon et Camille Pedrini, counsels chez Kramer Levin.

Chez Kramer Levin, trois counsels spécialisées respectivement en fiscalité, droit social et corporate M&A, lancent une nouvelle offre dédiée aux fonds de venture capital et aux start-up.

C’est une petite révolution. Trois counsels du cabinet Kramer Levin lancent un projet « intrapreneurial » au sein de leur cabinet. Dorothée Chambon, Clémentine de Guillebon et Camille Pedrini, spécialisées respectivement en fiscalité, droit social et corporate M&A, ont mis en place une nouvelle offre à destination des fonds de venture capital et des start-up. « On avait envie de leur proposer un service dédié. Nous sommes parties du constat qu’il existait un véritable besoin sur le marché et que nous avions notre place entre les cabinets qui proposent du conseil traditionnel et les offres juridiques standardisées, type abonnement pour les start-up », explique Dorothée Chambon.

Que contient l’offre ?

Les avocates ont présenté leur projet aux associés de Kramer Levin, qui ont tout de suite été séduits. « Ils nous ont donné carte blanche. On a eu un véritable soutien qui passe aussi par un appui financier », commente Camille Pedrini. « L’accueil qui nous a été réservé est finalement totalement cohérent avec l’ouverture d’esprit du cabinet. Kramer Levin a compris que c’est un moyen de développer nos relations avec nos clients et de renforcer notre épanouissement professionnel et donc a fortiori personnel », indique Clémentine de Guillebon.

En provenance d’Osborne Clarke, cette dernière a pris en charge depuis avril le département droit social du bureau de Paris. Sa grossesse ne l'a ni empêchée de gagner la confiance des associés, ni de développer sa clientèle et encore moins de monter la nouvelle offre.

En mai, c’est Camille Perdrini, qui exerçait chez Viguié Schmidt & Associés, qui a rejoint Kramer Levin pour renforcer le département corporate. Quant à Dorothée Chambon, elle y est fiscaliste depuis dix ans et connaît donc bien la maison.

Leur service, baptisé AdVenture, prône une nouvelle vision de la relation client (« plus efficace, plus rapide, plus simple »), des conseils sur mesure, mais aussi une pratique en synergie. « On a l’habitude de travailler ensemble. La communication est très fluide entre nous », précise Camille Pedrini.

Enfin, et l’argument n’est pas des moindres, les avocates proposent une facturation adaptée. « On a forfaitisé au maximum toutes nos offres qui sont communiquées en toute transparence, ajoute Dorothée Chambon. On a vraiment cherché à adapter nos interventions aux stricts besoins du client, ce qui offre un levier important levier important en termes de fees. »

Les trois avocates, qui ont entre 35 et 39 ans et déjà l’habitude de travailler sur leurs dossiers de bout en bout, pourront bien sûr s’appuyer sur les expertises complémentaires de leurs confrères, qu’ils soient associés ou moins seniors. Le projet étant également très bien accueilli par les plus jeunes. « On a le même âge que nos clients », rappelle Camille Pedrini.

Et Dorothée Chambon d’ajouter : « On aime notre matière. Les fonds et les start-up rencontrent des problématiques qui sont parfois nouvelles. Anticiper ces questions nous donne le sentiment de faire évoluer le droit. En ce sens-là, on se positionne comme des business partners ». L’idée est saluée par les fonds rencontrés jusque-là par les counsels, qui sont par ailleurs ravies d’avoir découvert tous les autres aspects de l’intrapreneuriat, tels que la communication. Une aventure qui les a fait grandir.

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paris Pro Bono Day : Passage à la vitesse supérieure

Paris Pro Bono Day : Passage à la vitesse supérieure

Dans le cadre de l’European Pro Bono Week, le cabinet Reed Smith organisait son premier Pro Bono Day le 6 novembre dernier. L’occasion de réunir le te...

Sarah Lenoir, l’anticipatrice

Sarah Lenoir, l’anticipatrice

Counsel au sein du cabinet Osborne Clarke, Sarah Lenoir est l'une des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionnée pour incarner la r...

Laure Hosni, coach des restructurations

Laure Hosni, coach des restructurations

Counsel au sein du cabinet August Debouzy, Laure Hosni est l'une des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionnée pour incarner la re...

Matthias Pujos, avocat martial

Matthias Pujos, avocat martial

Fondateur du cabinet Pujos Avocats, Matthias Pujos est l'un des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour incarner la relève.

Olivier Dorgans, architecte du droit

Olivier Dorgans, architecte du droit

Counsel au sein du cabinet Hughes Hubbard & Reed, Olivier Dorgans est l'un des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour i...

Dossier. Avocats d'affaires, la relève 2020

Dossier. Avocats d'affaires, la relève 2020

Ils ont prêté serment, ils l’ont juré. Tous devenus avocats entre 2002 et 2013 – ce qui représente une moyenne d’exercice de dix ans –, ils constituen...

Vladimir Rostan d’Ancezune, le goût du risque

Vladimir Rostan d’Ancezune, le goût du risque

Associé de Dac Beachcroft France, Vladimir Rostan d'Ancezune est l'un des 30 avocats du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour incarner la r...

Anne-Sophie Noury, logique, patience et persévérance

Anne-Sophie Noury, logique, patience et persévérance

Cette associée chez Weil Gotshal exerce aux côtés de Jean-Dominique Daudier de Cassini en restructuring. Décideurs mise sur elle : elle fait partie de...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message