L'immobilier, nouveau levier de développement de l'enseignement supérieur

Levier incontournable de performance pour les entreprises, l'immobilier prend également une part grandissante dans la stratégie des établissements d'enseignement supérieur. Pionnières, les grandes écoles entraînent timidement dans leur sillage les universités.
Le futur campus de l'emlyon business school (©D.R.)

Levier incontournable de performance pour les entreprises, l'immobilier prend également une part grandissante dans la stratégie des établissements d'enseignement supérieur. Pionnières, les grandes écoles entraînent timidement dans leur sillage les universités.

Après les grands groupes, place aux écoles ! Depuis quelques années, les établissements d'enseignement supérieur n'hésitent plus à se lancer dans des projets immobiliers n'ayant rien à envier aux sièges des grands groupes du CAC 40. Dernier exemple en date, l'EM Lyon, célèbre école de commerce rhodanienne, a dévoilé en mai dernier son futur campus, emboîtant le pas de Skema et Kedge, du quartier de Gerland, installé. Conçu par Philippe Chiambaretta et Altarea Cogedim sur un ancien site industriel de Nexans, en s'inspirant d'un énigmatique triptyque "hybridation-digitalisation-globalisation", le campus disposera de deux fois plus de surfaces pédagogiques que l'implantation actuelle et qui pourrait ainsi accueillir jusqu'à 10 000 étudiants. De quoi venir concurrencer l'attractivité des trois Parisiennes (HEC-ESCP-Essec) ? L'ambition a en tout cas un coût précis : 110 millions d'euros, entièrement financés par emprunt de l'école qui a vu le budget et les frais de scolarité bondir lors des dernières années. De son côté, Sciences Po a dévoilé, début 2018, son futur campus parisien de l'Artillerie, construit sur un ancien noviciat du XVIIe siècle. Également conçu par un starchitecte, Jean-Michel Wilmotte, et par un promoteur, Sogelym Dixence, le projet devrait se chiffrer à environ 190 millions d'euros et réunir plus de 10 000 étudiants et 200 chercheurs au cœur de Saint-Germain-des-Prés dès 2022, année du 150e anniversaire de l'institut d'études politiques parisien.

Timidement, l'université emboîte le pas

Côté universitaire, la loi relative aux libertés et responsabilités des universités, dite LRU, a ouvert aux établissements la possibilité de procéder à la dévolution de leur patrimoine immobilier dès 2011. En d'autres termes, trois universités pionnières, Clermont 1, Toulouse 1 et Poitiers, sont devenues propriétaires et donc gestionnaires de leur patrimoine immobilier. Pour la première fois, ces établissements ont donc dû procéder à une identification complète et méticuleuse d'un parc immobilier souvent vaste et hétérogène et se doter d'un Schéma pluriannuel de stratégie immobilière (SPSI), impliquant donc le recrutement et la formation d'un agent compétent. D'une simple ligne de coûts, l'immobilier est donc devenu un levier de performance pour ces établissements qui vont désormais pouvoir rationaliser, voire valoriser leur parc en adoptant une stratégie immobilière de long terme. Travaux d'économies d'énergie, destruction d'actifs obsolètes, location de locaux… les possibilités sont larges ! Au-delà du gain économique, les constructions restant malgré tout dépendantes des dotations étatiques, la dévolution va surtout permettre aux universités d'interagir avec leur territoire, afin de devenir des acteurs à part entière des politiques publiques en renforçant leurs relations avec les collectivités. Une deuxième vague de quatre universités (Aix-Marseille, Caen, Bordeaux et Tours) ont obtenu le feu vert gouvernemental en 2017, tandis qu'un nouveau cycle devrait être ouvert fin 2019.

Par Boris Beltran

Cette article est extrait du guide immobilier 2019 de Décideurs

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 21 avril 2021

La veille urbaine du 21 avril 2021

DTZ Investors vend l’immeuble “Equinox” à Clichy à un fonds d’investissement conseillé par HW Capital, Espaces Ferroviaires retient GA Smart Building...

La veille urbaine du 20 avril 2021

La veille urbaine du 20 avril 2021

La Française REM acquiert, auprès d’AG2R La Mondiale, un immeuble de bureaux à Montreuil, le Groupe Duval annonce le lancement des travaux du nouveau...

La veille urbaine du 19 avril 2021

La veille urbaine du 19 avril 2021

Kaufman & Broad livre un immeuble de bureaux de 10 000 m² à Arcueil, Crédit Agricole Assurances et Crédit Agricole Immobilier signent un partenari...

La veille urbaine du 16 avril 2021

La veille urbaine du 16 avril 2021

Barings acquiert un immeuble de bureaux à Paris 11 auprès du Groupe Financière JL, Bouygues Immobilier et Linkcity démarrent les travaux du projet “Le...

S. Vondière, J. Chavry :  "Refonder la ville sur la ville"

S. Vondière, J. Chavry : "Refonder la ville sur la ville"

Dans un contexte impacté par la crise sanitaire et soumis à un changement de municipalité, Lyon veut faire figure de chef de file en matière de réflex...

La veille urbaine du 15 avril 2021

La veille urbaine du 15 avril 2021

BlackRock Real Assets annonce la signature d’un bail de 5 500 m² avec la société Energies France à Gennevilliers, Poste Immo, la Banque des Territoire...

La veille urbaine du 14 avril 2021

La veille urbaine du 14 avril 2021

Copper and Co acquiert un parc de locaux d’activités de 4 323 m² à Chambly (60), Gecina se dote d’un Comité d’Orientation et de Prospective, l'agence...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte