L’IA au service des opérations financières

Créée en 2019, 73 Strings est une start-up qui a pour vocation de proposer des solutions logicielles en mode SaaS s’appuyant sur des algorithmes d’intelligence artificielle et en particulier de processing du langage pour optimiser les opérations financières allant de la recherche à l’évaluation de deals et de valorisation des entreprises. Elle s’adresse aux directions financières de grands groupes cotés et d’ETI mais aussi aux fonds d’investissement et leurs portefeuilles de sociétés.

Créée en 2019, 73 Strings est une start-up qui a pour vocation de proposer des solutions logicielles en mode SaaS s’appuyant sur des algorithmes d’intelligence artificielle et en particulier de processing du langage pour optimiser les opérations financières allant de la recherche à l’évaluation de deals et de valorisation des entreprises. Elle s’adresse aux directions financières de grands groupes cotés et d’ETI mais aussi aux fonds d’investissement et leurs portefeuilles de sociétés.

Un nouveau segment de la finance est sur le point d’être disrupté. Après les Fintech dédiées aux services de paiement, d’investissement ou encore de financement, quel segment de la finance allait basculer sous l’empire du digital ? La modélisation financière a désormais son champion avec 73 Strings. Celle qui se définit comme une « FAStech » (pour Financial Advisory Services) internationale a été lancée par deux anciens de Duff & Phelps Abhishek Pandey et Sambeet Parija, rejoints cette année dans leur aventure entrepreneuriale par Yann Magnan, ancien responsable EMEA de la firme de conseil. L’objectif de cette pépite digitale est simple : proposer des solutions technologiques innovantes aux fonds d’investissement comme aux directions financières de grands groupes pour leur offrir rapidité et agilité face à une volumétrie de données à traiter qui ne cesse de croître. Décryptage de leurs premières solutions, fraîchement sorties d’usine.

Deal hunting

Développer un outil technologique innovant, performant et fiable est un challenge permanent que 73 Strings a su relever en développant ses deux premières plateformes. Proton X, sa plateforme de deal hunting vient juste de sortir d’usine et sera commercialisée à partir du début de l’année  prochaine.

Cet outil a pour mission d’assister ses utilisateurs à la compréhension des cibles en matière d’investissement. Concrètement, à partir d’une entreprise identifiée, Proton X va extraire un certain nombre de données qui seront utiles pour l’analyste. Pour y parvenir, 73 Strings s’appuie sur des algorithmes de processing du langage (NLP – Natural Language Processing) qui vont lire le texte pour en extraire les informations pertinentes au regard de l’objectif recherché. Ces informations vont permettre de piocher d’autres informations dans d’autres bases de données. Le premier cas d’utilisation, au-delà de la compréhension du business de la société cible, s’inscrit dans le cadre de la recherche de concurrents et de comparables, permettant ainsi d’appréhender rapidement l’univers concurrentiel.

Un outil plus que pertinent pour faire gagner du temps aux analystes, notamment dans les équipes M&A des grands Corporates, sur la recherche de multiples d’évaluation si ces sociétés ont fait l’objet de transactions ou sont cotées en Bourse, ou pour améliorer l’exhaustivité d’une recherche de cible. La plateforme se révèle également astucieuse pour les fonds d’investissements qui déploient une stratégie de buy and build afin d’identifier l’environnement concurrentiel et celui de candidats potentiels.

Valorisation

Déjà sorti d’usine, Qubit X, en cours de déploiement et de test chez un client, intervient en bout de chaîne. Il s’agit d’un outil de valorisation d’actifs non-liquides, non-cotés. Pas étonnant pour cette FAStech qui possède une expertise reconnue en la matière, et dont une partie des équipes a fait ses classes en valorisation chez des Big4 et chez Duff & Phelps. Cette plateforme s’appuie également sur des algorithmes de processing du langage qui permettent, en plus du modèle calculatoire, d’intégrer de l’intelligence artificielle dans la collecte d’informations pertinentes à l’analyse. Les équipes continuent de travailler sur cet outil pour le faire progresser et le rendre de plus en plus intelligent.

Utile pour les fonds d’investissement de private equity, notamment dans le cadre de leur reporting vers les LPs, mais également pour les corporates pour leurs tests de dépréciation ou leur value based management, il pourrait devenir demain l’outil favori des LPs pour garder un œil sur les valorisations de leurs investissements.

Aller encore plus loin

73 Strings ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Leurs solutions, qui ont pour objectif de progresser et se multiplier, sont internationales. Déjà présent à Amsterdam, Bangalore, Londres, Paris, Toronto et bientôt aux États-Unis, la « FAStech » positionne ses équipes là où sont ses clients. Depuis cet été, pour accompagner sa croissance, un advisory board a été créé et regroupe aujourd’hui six personnalités internationales, patrons de business, corporate finance et/ou de valorisation au niveau mondial. Ils aident la start-up sur ses considérations stratégiques de développement mais aussi sur des sujets de compréhension des différents univers étudiés. De quoi offrir à 73 Strings les armes pour aller encore plus loin dans le développement de ses nouveaux outils technologiques intelligents et innovants.

Yann Magnan, 73 Strings

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Fusions & acquisitions 2020-2021

Retrouvez notre dossier issu du guide-annuaire Fusions & acquisitions 2020-2021
Sommaire
Les recettes du succès de ManoMano

Les recettes du succès de ManoMano

Après une levée de fonds de 110 millions d’euros en 2019 puis de 125 millions l’année suivante, la start-up ManoMano, une marketplace spécialisée dans...

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

La start-up spécialisée dans les titres restaurants étend son offre. Elle vise désormais les comités d’entreprise en proposant des chèques cadeaux et...

Pour Deliveroo, la crise sanitaire est un jackpot

Pour Deliveroo, la crise sanitaire est un jackpot

Entre les confinements et le télétravail, la livraison de repas à domicile connaît un succès sans précédent depuis maintenant un an. Melvina Sarfati e...

M. Trabbia (Orange) : "Consommateurs et entreprises doivent se saisir de la 5G"

M. Trabbia (Orange) : "Consommateurs et entreprises doivent se saisir de la 5G"

Alors que la 5G se déploie en France, Orange lance des laboratoires où les entreprises peuvent expérimenter et s’approprier cette nouvelle technologie...

Méka Brunel, la bâtisseuse

Méka Brunel, la bâtisseuse

Depuis sa nomination à la tête de Gecina en 2017, Méka Brunel ne cesse de transformer la foncière aux 20 milliards d’euros de patrimoine. L’Iranienne...

Accord de principe pour Veolia et Suez en vue d'un rapprochement

Accord de principe pour Veolia et Suez en vue d'un rapprochement

Les deux géants français, Veolia et Suez, en pourparlers depuis de nombreux mois, sont arrivés à un accord de principe sur le projet de fusion des deu...

Eurofins Scientific acquiert le français IESPM

Eurofins Scientific acquiert le français IESPM

Eurofins Scientific, un des leaders mondiaux de services bio-analytiques, a annoncé ce jeudi l’acquisition du groupe IESPM, acteur majeur de l’analyse...

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

Spécialiste du management de transition Valtus accompagne des entreprises en pleine croissance ou lorsque celles-ci font face à une problématique spéc...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte