L. Gayet (AXA Wealth Europe) : “Et si Darwin revenait, quel constat et quelles évolutions"

L’allongement de l’espérance de vie, un monde digital où les contacts se raréfient ou encore la quête de sens sont de nouveaux paradigmes qui transforment la gestion de patrimoine selon Laurent Gayet, Deputy CEO chez AXA Wealth Europe. Ces changements,  à impact transgénérationnel, risquent de se multiplier dans le futur et il faut, selon lui, savoir les anticiper pour mieux les gérer.
Laurent Gayet

L’allongement de l’espérance de vie, un monde digital où les contacts se raréfient ou encore la quête de sens sont de nouveaux paradigmes qui transforment la gestion de patrimoine selon Laurent Gayet, Deputy CEO chez AXA Wealth Europe. Ces changements, à impact transgénérationnel, risquent de se multiplier dans le futur et il faut, selon lui, savoir les anticiper pour mieux les gérer.

L’allongement de l’espérance de vie… et les nouveaux enjeux sociétaux Ce premier paradigme doit être intégré sur plusieurs plans.

Tout d’abord, sur le plan financier : les horizons de placement ont complètement changé. C’est la première fois dans l’histoire de  l’humanité que cinq générations peuvent coexister. Cela crée des solidarités mais aussi bien sûr des dissensions. Une personne à la retraite a  encore une espérance de vie importante et doit assurer son train de vie tout en gérant les solidarités familiales et sa propre situation possible d’isolement. Lui proposer des fonds garantis sans rendements suffisants n’est pas une bonne idée pour du long terme car il faut alors être sur une logique d’investissement et non de placement. 
L’assurance-vie a une vraie carte d’atout à jouer grâce aux sous-jacents multiples et adaptés à chaque typologie de clients, et avec une gestion de risque qui prend en compte l’horizon allongé de l’espérance de vie. 

Sur le plan juridique et fiscal, l’allongement de l’espérance de vie implique de se focaliser sur des schémas patrimoniaux adaptés qui peuvent être réversibles, comme les donations temporaires ou 
 encore pour sécuriser les parents comme gérants irrévocables d’une société civile. Sur le plan financier, faire en sorte que ces générations susceptibles de pouvoir apporter leur aide à leurs héritiers ne se retrouvent pas dans des situations où elles ne peuvent plus rien transmettre faute de valorisation du  patrimoine non suffisamment géré, et sans jamais oublier Sacha Guitry, « Cette famille s’entend bien, on voit qu’elle n’a pas encore hérité » …

"C’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que cinq générations peuvent coexister"

L’accélération de la digitalisation, ou comment être présent à distance

Depuis le coup d’accélérateur de la  Covid-19, le digital est définitivement entré et ancré dans nos vies. Ce changement a l’avantage de rassembler toutes les générations, obligées de communiquer de la même manière. En tant qu’assureur, cela permet de répondre à des besoins de réactivité, de fluidité et d’instantanéité car le client est un « zoomer », doté d’une capacité à accéder à l’information très rapidement, peu importe qu’il soit un millennial ou de la silver economy. Et on passe vite de zoomer à zappeur … et de consommateur à consom acteur...

Le commercial actuel vit la « destruction créatrice » schumpétérienne de son  métier au profit d’un autre type de relation avec le client, mais la proximité reste le socle, sachant qu’elle n’est plus synonyme de présentiel. Tout le challenge est donc d’être présent même en distanciel. Le digital n’est pas seulement un support mais devient un état d’esprit, une culture d’entreprise. 

Il faut néanmoins faire attention au risque de tirer le système vers le bas en raison d’une standardisation des process et de la multiplication des plateformes. On ne fait pas de la gestion de patrimoine avec des robots advisors et des algorithmes. Le facteur humain reste essentiel. Digitaliser pour mieux humaniser doit rester le phare qui éclaire la route du sens et même le sens de la route… 

"Ce que veulent les épargnants c’est du vert dans leur assiette et dans leurs placements : à défaut c’est le carton rouge pour le gestionnaire ou l’assureur"

La quête du sens et une finance durable : niches devenues mainstream

Ce qui était une niche il y a quinze ou vingt ans est aujourd’hui devenu mainstream et une obligation. Au-delà des textes réglementaires et de la taxonomie européenne, ce que veulent les épargnants, c’est  du vert dans leur assiette et dans leurs  placements. Les préoccupations de la planète sont désormais transgénérationnelles. Cette quête de sens est devenue une problématique sociétale, aujourd’hui portée par le monde financier. Finalement, la finance se réchauffe grâce à ce sens que l’on veut donner aux placements. Et quand on touche le cœur des épargnants, on touche leur fidélité. Ces derniers s’intéressent à l’économie réelle, et c’est d’ailleurs ce qui explique aussi le succès du private equity : ils souhaitent investir dans du tangible et du mesurable.

D’autant plus qu’on a démontré que les placements ISR/ESG pouvaient être aussi performants voire plus performants que ceux plus classiques. Certes, on veut protéger la forêt avec une jungle d’acronymes (ISR, ESG, etc.), mais cela doit s’améliorer grâce à des agences de notation spécialisées (LuxFLAG) qui vont se professionnaliser et ainsi lutter contre le greenwashing. 

"Le client est un « zoomer », doté  d’une capacité à accéder à l’information  très rapidement,  peu importe qu’il soit  un millennial ou de la silver economy et du zoomer  il peut vite passer  au zappeur"

L’après-finance dans le viseur du Luxembourg et AXA Wealth Europe en courbe de croissance forte

Le Luxembourg, petit pays devenu roi de la finance européenne est déjà dans son futur en pensant à quoi  ressemblera l’après-finance. Précurseur dans le vert avec la première Bourse verte européenne et la première agence de notation verte (LuxFLAG), le Luxembourg est également pionnier dans l’exploitation des minerais célestes. Il s’agit du seul pays au monde, avec les États-Unis, qui ait voté un texte pour donner aux entreprises privées un cadre légal en cas de conquête de l’espace…  PricewaterhouseCoopers (PwC)  estimant ce marché à environ 180200 milliards d’euros dans les années 2040-2045. 

Ces exemples montrent que l’ADN du Luxembourg est l’anticipation. Or, en gestion de patrimoine, il faut pouvoir anticiper les tendances, les textes et les contextes. Le fait que le Luxembourg soit un pays « multi » – multi langues, multi gestions, multi expertises – le hisse au rang de hub européen incontournable en matière de gestion de patrimoine. 

AXA Wealth Europe, petite structure agile juchée sur le géant AXA, a su se faire une place dans un marché considéré comme mature. Avec 19 collaborateurs et un ADN de compagnie agile, le succès est là avec la symbolique du chiffre 4 qui est le socle, les fondations : 1,6 milliard d’actifs sous gestion en 4 ans (donc 4x4) ont assis la structure et celle du chiffre 6 : l’harmonie avec 62 pourcent d’unités de compte dans ces encours, ce qui est notre mantra luxembourgeois de rendre très sélectif l’accès au fonds euro et donc d’être aligné avec l’expertise de gestion financière luxembourgeoise et ses FID, FAD, FIC... 

Par Aurélien Florin et Émilie Zana

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Steinberg Avocat, nouveau cabinet de droit des affaires

Steinberg Avocat, nouveau cabinet de droit des affaires

Habitué des dossiers à forts enjeux économiques défendus devant les juridictions françaises et européennes, Victor Steinberg a créé Steinberg Avocat :...

N. Bendefa (REIM Partners) : "L’immobilier locatif est un secteur encore récent au Maroc mais en forte croissance"

N. Bendefa (REIM Partners) : "L’immobilier locatif est un secteur encore récent au Maroc mais en for...

Fondée en 2013 par Nawfal Bendefa et Mehdi Tahiri Joutei Hassani et adossée à CFG Bank en tant qu’actionnaire depuis 2020, la société de gestion REIM...

Premier label ESG pour les produits structurés

Premier label ESG pour les produits structurés

L’urgence climatique et l’appel à l’action se font de plus en plus entendre, surtout du côté de la place financière. De nombreux projets sont en cours...

La Financière Tiepolo et J. de Demandolx Gestion fusionnent

La Financière Tiepolo et J. de Demandolx Gestion fusionnent

Les sociétés La Financière Tiepolo et J. de Demandolx Gestion annonçaient hier leur rapprochement en vue de devenir l’un des principaux acteurs indépe...

Chez Three Crowns, une toute première associée venue d’ailleurs

Chez Three Crowns, une toute première associée venue d’ailleurs

Jamais, en sept ans d’existence, le cabinet n’avait recruté un associé à l’extérieur. Celle qui ouvre le bal, c’est Shaparak Saleh, spécialiste de l’a...

Fusion des cabinets Enckell Avocats et Tesla

Fusion des cabinets Enckell Avocats et Tesla

Altes voit le jour après la fusion d’Enckell Avocats et Tesla dont les savoir-faire permettent à la nouvelle enseigne de proposer une offre centrée su...

XPO Logistics nomme son directeur juridique pour l'Europe

XPO Logistics nomme son directeur juridique pour l'Europe

L’entreprise américaine XPO Logistics nomme Rémi Dujon au poste de directeur juridique pour l'Europe et l’intègre au sein de son comité exécutif.

La toute première CJIP environnementale a été validée

La toute première CJIP environnementale a été validée

Depuis fin décembre 2020, les personnes morales qui pourraient faire l’objet de poursuites pour des infractions au Code de l’environnement peuvent con...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte