L. Farnault (Farnault Investissement) : « Nos thèmes d’investissements sont liés aux mégatendances"

Ayant la volonté de faire preuve d’innovation, le cabinet de conseil en gestion de patrimoine Farnault Investissement a récemment lancé en partenariat avec Sanso IS un nouveau fonds de fonds thématique. Ludovic Farnault, le fondateur du cabinet, nous en fait une présentation.
Ludovic Farnault

Ayant la volonté de faire preuve d’innovation, le cabinet de conseil en gestion de patrimoine Farnault Investissement a récemment lancé en partenariat avec Sanso IS un nouveau fonds de fonds thématique. Ludovic Farnault, le fondateur du cabinet, nous en fait une présentation.

Décideurs. Pouvez-vous nous présenter votre cabinet de gestion de patrimoine ainsi que vos champs d’intervention ?

Ludovic Farnault. Notre cabinet existe depuis maintenant plus de 10 ans. Nous sommes une équipe de 7 personnes et gérons pour le compte de familles et entreprises environ 130M€.

Nous sommes organisés en plusieurs binômes au service de nos clients, avec des profils seniors (10 à 25 ans d’expérience) en chef de projet et des profils juniors en soutien. Cette organisation nous permet d’être toujours présents et disponibles pour nos clients avec un niveau d’expertise élevé.

En parallèle, chacun de nous dispose également de compétences distinctes qui donnent toute sa force à notre cabinet. Depuis deux ans, nous mettons en place des plans de formations particuliers, en fonction des appétences de chacun, pour accompagner tous les collaborateurs dans la croissance du cabinet mais aussi dans leur développement professionnel et personnel.

Historiquement, notre clientèle est composée de cadres dirigeants, de chefs d’entreprises et de professions libérales. Depuis l’année dernière, nous accompagnons plusieurs entreprises pour trouver et/ou structurer des investissements afin d’optimiser leur trésorerie.

Une des spécificités de notre cabinet repose sur notre mode de rémunération. Nous distinguons deux types de conseils et donc de rémunérations : le conseil en stratégie patrimoniale, facturé sous la forme d’honoraires, et le conseil en investissement pour lequel nous nous rémunérons par des rétrocessions et du success fee.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce mode de rémunération ?

Toute notre réflexion est fondée sur la recherche de superformance et la convergence d’intérêts. Là où certains, et notamment les acteurs low coast du conseil en investissement, axent toute leur stratégie sur la réduction des coûts, nous sommes concentrés sur la recherche de valeur pour notre client. Cette création de valeur peut se traduire par une diminution du coût mais pas seulement, cela passe surtout par la recherche et la mise à disposition de solutions plus performantes à profil de risque équivalent.

« Toute notre réflexion est fondée sur la recherche de superformance et la convergence d’intérêts »

Un exemple concret de ce type de solution ?

Il y a quelques mois, fin mars 2020 pour être précis, nous avons fait pricer des produits structurés pour le compte de nos clients alors que nous étions dans des marchés très chahutés. Cela nous a permis de proposer des rendements, des protections sur le capital et des coupons nettement meilleurs que tout ce que nous avons pu voir chez nos concurrents. Dans ce cas précis, l’optimisation reposait sur l’effet d’aubaine de l’exploitation d’un pic de volatilité associé à notre capacité d’action rapide auprès de nos partenaires brokers.

Vous avez annoncé le lancement d’un nouveau fonds de fonds thématique et multi gestionnaires en partenariat avec Sanso IS. Quel est son positionnement ?

Nous avons utilisé notre savoir-faire historique en matière d’allocation dynamique en partenariat avec Sanso IS pour proposer à destination exclusive des clients de notre cabinet le fonds Friedland Thématique Mégatrend.  

Le fonds vise à porter les positions dynamiques de nos clients. Ils accèdent ainsi en une ligne à l’entièreté de nos convictions via 10 à 15 fonds gérés par des sociétés de gestion expertes sur les thématiques sélectionnées. L’expertise et le savoir-faire de Sanso IS permet également d’accéder à des supports relativement inaccessibles dans le cadre de l’assurance-vie traditionnelle. Pour l’instant, le profil de risque de notre fonds est de 4/7 car nous avons mis en place une mécanique d’investissement progressif pour limiter l’impact du market timing sur la performance du fonds.

Nos thèmes d’investissements sont liés aux mégatendances, technologiques, environnementales, et démographiques dont nous pensons qu’elles évolueront favorablement, indépendamment de la conjoncture et des cycles économiques.

Quels sont vos projets de croissance ? Y aura-t-il d'autres opérations de croissance externe, après l'intégration du cabinet ABC Patrimoine ?

La croissance externe fait partie de nos stratégies de développement mais ce n’est pas la seule. Nous travaillons également sur des projets d’innovation en interne mais nous vous en reparlerons prochainement.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

E. Leroy (Artcurial) : "Acheter Tintin ou Astérix, c’est comme acheter du Van Gogh ou du Picasso"

E. Leroy (Artcurial) : "Acheter Tintin ou Astérix, c’est comme acheter du Van Gogh ou du Picasso"

Avec son côté "madeleine de Proust", la bande dessinée attire de plus en plus de collectionneurs bien décidés à faire rimer plaisir avec investissemen...

MLCP Avocat, nouvelle enseigne spécialisée en fiscalité du patrimoine

MLCP Avocat, nouvelle enseigne spécialisée en fiscalité du patrimoine

Avec l’ambition de créer une nouvelle marque sur la place parisienne, Melissa Pun lance MLCP Avocat, un cabinet consacré à la fiscalité patrimoniale d...

Scalefast nomme son directeur juridique

Scalefast nomme son directeur juridique

Après plus de quinze années passées à la tête de la pratique propriété intellectuelle de Dentons à Paris, David Masson rejoint Scalefast en qualité de...

Nouveau référent déontologue pour l’Autorité de la concurrence

Nouveau référent déontologue pour l’Autorité de la concurrence

Magistrat de carrière, Ivan Luben est nommé référent déontologue de l’Autorité de la concurrence (ADLC). Il aura pour mission de conseiller les agents...

DWF accueille deux nouveaux associés

DWF accueille deux nouveaux associés

Nicole Coutrelis et Pierre-Nicolas Sanzey rejoignent le bureau parisien de cabinet DWF.

Nicolas Brooke devient directeur de l'éthique de Crédit agricole CIB

Nicolas Brooke devient directeur de l'éthique de Crédit agricole CIB

L’ancien directeur juridique du contentieux de la Société générale, Nicolas Brooke, quitte Signature Litigation pour retourner en banque, cette fois c...

Harvest et Quantalys se rapprochent

Harvest et Quantalys se rapprochent

L’expert tech de la gestion patrimoniale et financière, le groupe Harvest, annonce l’acquisition de l’un des leaders en Europe des données financières...

Memo Bank lève 13 millions d’euros

Memo Bank lève 13 millions d’euros

Memo Bank, première banque indépendante créée en France depuis cinquante ans, a clôturé sa troisième levée de fonds complémentaire auprès de Serena Ca...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte