L’éthique en entreprise à l’épreuve de la crise

Une étude réalisée au cœur de la pandémie donne à penser que l’éthique pourrait bien s’arrêter là où commence la crise.

Une étude réalisée au cœur de la pandémie donne à penser que l’éthique pourrait bien s’arrêter là où commence la crise.

Alors que sont annoncés les premiers plans sociaux et autres licenciements, certains donnent une espérance de vie limitée au "monde d’après" forcément plus juste, plus vert et plus intègre. En effet, face à la multiplication des faillites et à l’explosion des déficits, il est permis de douter que l’éthique demeure inscrite au cœur de la "raison d’être" des entreprises.

 

Ce doute, une étude menée par EY auprès de 3 000 salariés de grandes entreprises le confirme. Pour 90% des personnes interrogées, la crise pourrait remettre en cause grands principes affirmés ces dernières années à grand renfort de chartes ou de codes éthiques.

Exit donc l’intégrité des "bonnes pratiques" des organisations mais aussi des comportements individuels. 30% des répondants se déclarent prêts "à agir de façon non éthique pour booster leur carrière ou obtenir un meilleure salaire". Chez les collaborateurs juniors, les attentes à l’égard du management sont fortes. 60% d’entre eux pensent que le management manque d’intégrité contre 55% chez les membres des comités de direction. Cette différence de perception souligne combien des efforts doivent encore être menés en termes de communication et de mobilisation sur les sujets liés à l’intégrité.

30% des répondants se déclarent prêts "à agir de façon non éthique pour booster leur carrière ou obtenir un meilleure salaire"

L’étude révèle néanmoins que les tentatives de réconcilier économie et éthique n’ont pas été totalement vaines. Pour 98% des personnes interrogées, l’intégrité reste un atout de poids pour les entreprises. La relance de l’économie pourrait, dès lors, se présenter comme l’occasion rêvée de développer davantage la responsabilité sociale des grandes entreprises comme le souhaitent 73% des Français d’après une enquête Pytheas-OpinionWay. 

Marianne Fougère, Anaïs Le Bomin

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

A. Smiti (Rosaly), "L’éducation financière doit faire partie intégrante de la stratégie des entreprises"

A. Smiti (Rosaly), "L’éducation financière doit faire partie intégrante de la stratégie des entrepri...

Avec Rosaly, l’entrepreneuse Arbia Smiti se lance dans une aventure engagée et engageante. Focus sur une application qui se propose d’améliorer le bie...

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

La start-up spécialisée dans les titres restaurants étend son offre. Elle vise désormais les comités d’entreprise en proposant des chèques cadeaux et...

Au travail, attention à l’effet Big Brother

Au travail, attention à l’effet Big Brother

Si de nombreux outils permettent de travailler de chez soi ou de gagner du temps, d’autres peuvent servir à espionner les salariés en toute discrétion...

C. Weck (Groupe Weck) : "notre secteur est porteur de sens au travail"

C. Weck (Groupe Weck) : "notre secteur est porteur de sens au travail"

Acteur spécialisé dans les solutions d’économies d’énergies et implanté dans le Sud-Ouest depuis quarante ans, le groupe Weck ambitionne de devenir u...

N.Estrada (Cdiscount) : "Nous pratiquons la préférence intra-entreprise"

N.Estrada (Cdiscount) : "Nous pratiquons la préférence intra-entreprise"

Acteur majeur du e-commerce, Cdiscount est une entreprise en mouvement. Entretien sur fond de transformation et mobilité avec Nathalie Estrada, la d...

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

P. Soullier (Valtus) : "Nous sommes devenus des acteurs de missions à impact"

Spécialiste du management de transition Valtus accompagne des entreprises en pleine croissance ou lorsque celles-ci font face à une problématique spéc...

Marie Ekeland, cap sur 2050

Marie Ekeland, cap sur 2050

La cofondatrice de France Digitale et du fonds de capital-investissement Daphni lance 2050. Une nouvelle structure qui a pour mission de mettre l’arge...

Catherine MacGregor, l'énergie au sens propre

Catherine MacGregor, l'énergie au sens propre

Directrice générale d’Engie depuis janvier, Catherine MacGregor a effectué la majeure partie de sa carrière dans le secteur parapétrolier. Pour autant...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte