L’ESG, la nouvelle norme du capital-investissement

Si les critères ESG ont longtemps été un serpent de mer dans le monde du capital-investissement, le sujet de l’investissement responsable et du développement durable y prend une place de plus en plus importante depuis quelques années. Les LPs ont largement contribué à leur prise en compte et l’écosystème des conseils s’est depuis structuré pour accompagner les sociétés de gestion et leurs participations. Plus qu’une simple lubie, c’est bien d’une prise de conscience collective qu’il s’agit désormais.

Si les critères ESG ont longtemps été un serpent de mer dans le monde du capital-investissement, le sujet de l’investissement responsable et du développement durable y prend une place de plus en plus importante depuis quelques années. Les LPs ont largement contribué à leur prise en compte et l’écosystème des conseils s’est depuis structuré pour accompagner les sociétés de gestion et leurs participations. Plus qu’une simple lubie, c’est bien d’une prise de conscience collective qu’il s’agit désormais.

Tout d’abord matérialisé par la signature massive des PRI (Principles for Responsible Investment) et par les sociétés de gestion, ce qui n’était, en principe, qu’une déclaration de bonne volonté s’est avéré devenir au fil du temps un processus organisé, professionnel. Mieux encore, l’avènement des fonds dits à "impact" entérine aujourd’hui l’intérêt économique du phénomène, et ce, d’autant plus quand la crise sanitaire pourrait ouvrir la voie d’un "new (ESG) deal".

C’est ainsi que la pandémie s’avère l’élément perturbateur nécessaire autour duquel s’articule un véritable changement dans l’histoire de l’ESG appliqué au capital-investissement. Déjà, en 2018, d’après une étude de Natixis Investment Managers, de nouvelles tendances se dégageaient : 61 % des investisseurs institutionnels déclaraient appliquer une stratégie ESG. Désormais, ils sont plus de 72 % impliqués dans cette démarche et près de 75 % d’entre eux affirment tenir compte des facteurs ESG lors de leurs prises de participation. Un chiffre confirmé par le dernier baromètre publié par Coller Capital dans lequel les trois-quarts des LPs estiment être influencés dans leurs allocations par le changement climatique et les problématiques de santé.

L’émergence d’un écosystème

Pour accompagner les investisseurs, des conseils tels qu’Indefi, PwC ou encore KPMG sont aux premières loges dès qu’il s’agit d’accompagner les réflexions autour de nouvelles stratégies ou de mettre en place des systèmes de reporting. Un écosystème indispensable quand de nombreux investisseurs peinaient à trouver l’angle ou l’intérêt réel de ces démarches. Rares sont désormais les sociétés de gestion à ne pas développer de reporting ESG au sein de leurs cibles, voire à ne pas prendre en compte ces critères au moment d’investir afin de s’assurer de la concordance de la stratégie ESG de l’entreprise avec leurs valeurs. À l’avenir, les valorisations des participations seront à leur tour forcément influencées par ces critères. Le marché boursier l’est déjà et près de 63 % des conseillers financiers estiment que ces stratégies peuvent permettre d’améliorer la performance. A contrario, leur absence pourrait se traduire par une croissance ralentie, voire entravée, renvoyant une image dégradée de la société

Ampleur inédite de l’ESG au sein du capital-investissement

La dynamique n’est pas près de ralentir. La dernière étude de PwC (Private Equity Responsible Investment 2021) relève que 56 % des sociétés de capital-investissement déclarent que l’ESG est désormais abordé plus d’une fois par an en conseil d’administration contre 35% en 2019; que 66 % des personnes interrogées ont classé la création de valeur comme l’un des trois principaux moteurs de l’investissement responsable ; que plus de la moitié (56 %) ont déjà refusé un investissement potentiel ou refusé de conclure un accord pour incohérence avec leurs critères ESG ; que l’immense majorité (91 %) est préoccupée par le risque climatique et que plus de la moitié d’entre eux a entrepris un travail en la matière.

Au-delà des mots, c’est bien la concrétisation de cette volonté qui importe. Des carried interest, des managements packages, des spreads de financement liés à la performance ESG : autant d’actes forts amenés à faire tache d’huile à l’avenir. Et ce, sans doute plus vite que prévu.

David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Capital-investissement 2021

Retrouvez notre dossier issu du guide-annuaire Capital-investissement 2021
Sommaire
Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Entre l’obligatoire réorganisation du travail et une stratégie immobilière à revoir, la reprise annoncée s’accompagne de nombreuses problématiques. Et...

Banque et assurance : voici les directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Banque et assurance : voici les directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

AmazingContent, spécialiste de l’influence des dirigeants et top managers sur les réseaux sociaux, a récemment publié une enquête sur le classement de...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

En 2020, Kingfisher France enregistrait des résultats en hausse de plus de 3 % à 5 milliards d'euros. À la tête depuis 2019 de 123 Brico Dépôt et 93 C...

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

La directrice des opérations a permis au groupe de Mark Zuckerberg d’atteindre des niveaux de performance historiques. Son réseau, mais aussi son expé...

Square part à l’assaut de la finance décentralisée autour du Bitcoin

Square part à l’assaut de la finance décentralisée autour du Bitcoin

Jack Dorsey, fondateur du réseau social Twitter et CEO de Square, a annoncé que la société spécialisée dans le paiement digital s’apprête à lancer une...

Thomas Jeanjean prend la direction des opérations de PayFit

Thomas Jeanjean prend la direction des opérations de PayFit

Entreprise française spécialisée dans l’automatisation de la paie et la gestion des ressources humaines, PayFit annonce l’arrivée de Thomas Jeanjean,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte