L.Escure (Unsa) : "Nous n'étions pas demandeurs de la réforme des retraites"

Le secrétaire général de l’Unsa, Laurent Escure, essaie de peser sur la réforme des retraites. Il explique pourquoi cette dernière pourrait potentiellement s’avérer dangereuse.

Le secrétaire général de l’Unsa, Laurent Escure, essaie de peser sur la réforme des retraites. Il explique pourquoi cette dernière pourrait potentiellement s’avérer dangereuse.

Décideurs Magazine. Vous semblez craindre une étatisation du système de retraite. Quel serait le risque majeur ?

Laurent Escure. Pour le moment, les retraites sont garanties. Mais, avec un système qui reposerait sur la fiscalité, le montant des pensions pourrait devenir une variable d’ajustement en cas de crise économique ou de krach boursier. Concrètement, les députés et les sénateurs pourraient toucher au montant des retraites pour rééquilibrer les comptes publics. Nous sommes vigilants car cela a déjà été le cas dans d’autres pays Voilà pourquoi nous pensons qu’il ne faut pas toucher au système par répartition, ce qui semble être le cas avec la réforme proposée.

Certaines mesures trouvent-elles grâce à vos yeux ?

Oui, même si elles pourraient aller plus loin. Il est pertinent d’augmenter les pensions des salariés au Smic. Mais ce dernier est si faible par rapport au coût de la vie qu’il faudrait qu’un retraité touche a minima le montant du Smic. Nous sommes également satisfaits de ne pas avoir augmenté l’âge légal de la retraite. La simplicité du système envisagé et le fait qu’il corresponde à la nouvelle réalité du marché du travail (freelances, auto-entrepreneurs, carrières multiples…) nous semble une bonne chose. Mais le chemin est encore long pour construire un véritable modèle égalitaire.

Pensez-vous avoir du pouvoir sur l’élaboration du projet ?

Depuis sa nomination, le haut-commissaire semble à l’écoute, mais des intérêts contraires à ceux que nous défendons sont également avancés. Nous n’étions pas demandeurs de la réforme, elle s’est imposée à notre agenda. Donc nous nous sommes attelés aux négociations. Nous jugerons notre action une fois la loi votée et, surtout, les décrets d’application adoptés. Pour le moment, sont fixés, la philosophie et le cadre général.

Propos recueillis par Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jean-Paul Delevoye : le discours et la méthode

Jean-Paul Delevoye : le discours et la méthode

Le contenu de la réforme des retraites que le gouvernement dévoilera mercredi portera sans doute la marque de son architecte, Jean-Paul Delevoye. Cet...

Réforme des retraites, discuter pour mieux avancer ?

Réforme des retraites, discuter pour mieux avancer ?

Contrairement à certaines idées reçues, les grèves et le temps qui passe favorisent le gouvernement qui pourrait bien faire adopter l’essentiel de son...

A. de Thuin (WIA): "Il existe une corrélation entre le nombres de femmes aux commandes et la bonne santé économique"

A. de Thuin (WIA): "Il existe une corrélation entre le nombres de femmes aux commandes et la bonne s...

Fondatrice du Women’s Forum, Aude de Thuin nous parle de sa nouvelle initiative Women in Africa (WIA) et des raisons qui l’ont poussée à entreprendre...

Privatisation d’ADP, le cap du million de signatures est franchi

Privatisation d’ADP, le cap du million de signatures est franchi

Le 4 décembre, un million de citoyens ont signé en faveur d’un référendum d’initiative partagée relatif à la privatisation d’ADP. Mais beaucoup de che...

Féminicides : le discours sans la méthode

Féminicides : le discours sans la méthode

Face à la pression de l’actualité et des associations de défense, les pouvoirs publics multiplient les prises de parole et les effets d’annonce sur le...

P. Moreau-Defarges (politologue) : "Boris Johnson a fait un pari risqué, mais il n’avait pas le choix"

P. Moreau-Defarges (politologue) : "Boris Johnson a fait un pari risqué, mais il n’avait pas le choi...

À quelques jours des élections législatives anticipées organisées à la demande de Boris Johnson, Philippe Moreau-Defarges, politologue, chercheur et s...

Élections législatives : le Brexit à quitte ou double

Élections législatives : le Brexit à quitte ou double

Après des mois de blocage parlementaire, Boris Johnson tente le tout pour le tout avec des élections législatives anticipées qui vont lui permettre d’...

N.Belloubet : "Le terme féminicide reflète une réalité criminelle"

N.Belloubet : "Le terme féminicide reflète une réalité criminelle"

Le Grenelle contre les violences conjugales s’est clôturé le 25 novembre dernier. Dans ce dossier, la Chancellerie est en première ligne pour définir...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message