L’enseigne américaine Gap baisse le rideau en Europe

Déjà au printemps, après une sévère restructuration de leur réseau, plusieurs magasins Gap avaient définitivement fermé en France. Désormais, l’enseigne américaine annonce le retrait de l’ensemble de ses points de vente en Europe.

Déjà au printemps, après une sévère restructuration de leur réseau, plusieurs magasins Gap avaient définitivement fermé en France. Désormais, l’enseigne américaine annonce le retrait de l’ensemble de ses points de vente en Europe.

Au cours d’une réunion de Gap avec ses investisseurs, le groupe de retail qui détient notamment Banana Republic et Old Navy, a confirmé les craintes de l’Europe en annonçant son plan stratégique pour 2023. D’ores et déjà, 120 magasins devraient fermer respectivement en France, Italie et au Royaume-Uni. Malgré l’annonce fin août, d’une hausse de 13 % de son chiffre d’affaires trimestriel, largement due au e-commerce, l’entreprise souffre d’une chute de ses ventes. Comme en témoigne les pertes de 62 millions d’euros au deuxième trimestre 2020. Toutefois, le groupe a confirmé vouloir créer un partenariat pour croître en dehors de l’Amérique du Nord, à travers un modèle de reprise des points de vente en franchise.

Même si Gap reste l’un des plus grands retailers de marques aux États-Unis, avec 16 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2019, le continent nord-américain va également souffrir de ces nouvelles mesures. Environ 350 magasins Gap et Banana Republic fermeront d’ici à 2023. L’objectif est de réaffecter la baisse des coûts fixes à des investissements considérés comme nécessaires tels que le marketing, la technologie, ou encore, la fidélisation et la satisfaction des clients. Réduire, entre autres, les effectifs ou les frais engendrés par les points de vente, devrait permettre une amélioration de 10 % de la marge d’Ebit, à l’horizon fixé.

Alors que le retail est en mauvaise posture depuis plusieurs années et que la crise sanitaire a fortement affecté ce secteur, il n’est pas étonnant d’assister à toutes ces fermetures. Même si la vente de vêtements en ligne est plutôt en bonne santé, nombreuses sont les marques de prêt-à-porter en faillite ou rachetées. Désormais, le commerce de détail d’habillement doit se réinventer.

Agathe Giraud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

Infhotep réalise une importante augmentation de capital pour le secteur de la legaltech, dont la finalité est de permettre à sa solution de mise en co...

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

La plateforme d’IA Bloom signe un partenariat avec Dassault Systèmes

Bloom poursuit son développement en réalisant une nouvelle levée de fonds de 11 millions d’euros et scelle un partenariat stratégique avec Dassault Sy...

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Quels espoirs de traitements contre la Covid-19 ?

Alors que la campagne de vaccination bat son plein, l’arsenal thérapeutique reste limité contre la Covid-19. Si aucun traitement n’a encore été valid...

30 milliards d’euros pour la France de 2030

30 milliards d’euros pour la France de 2030

Mardi 12 octobre, Emmanuel Macron présentait un programme de dix objectifs pour garantir à la France une croissance pérenne et gagner en souveraineté....

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

A. Guehennec (Saur) : "La cybersécurité, c’est un peu le jeu du gendarme et du voleur !"

Comment le digital peut-il répondre aux enjeux climatiques et, par exemple, participer à la protection de l’eau ? C’est le pari ambitieux du projet me...

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Thomas Strüngmann, son investissement dans BioNTech l'a rendu milliardaire

Investir dans BioNTech avant la pandémie rapporte gros. Ce n'est pas Thomas Strüngmann qui dira le contraire. Le vaccin anti-covid développé par la fi...

Skema Business School et Mines ParisTech lancent une formation certifiante en data science et IA for business

Skema Business School et Mines ParisTech lancent une formation certifiante en data science et IA for...

Skema Business School et Mines ParisTech / PLS Executive Education s’associent dans la création d’un programme de formation en ligne certifiant en dat...

Mirakl, la révolution du e-commerce

Mirakl, la révolution du e-commerce

Le spécialiste des logiciels de création de marketplaces est leader dans son secteur. Une réussite française que son cofondateur et CEO explique par u...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte