L'Engie Tech porte ses fruits

À l'occasion du forum Change Now, Engie a présenté cinq des projets incubés dans son programme d'innovation interne.

À l'occasion du forum Change Now, Engie a présenté cinq des projets incubés dans son programme d'innovation interne.

Engie s'active afin stimuler et d'accompagner l'innovation, y compris auprès de ses propres collaborateurs. Le géant français de l'énergie a ainsi lancé en 2014 son propre programme d'incubation interne, qui s'adresse à tous les collaborateurs du groupe porteurs de projets « susceptibles d’ouvrir de nouveaux territoires et d’apporter de nouveaux services aux clients ». Le process est simple : l'idée est soumise à un jury, si ce dernier la retient, les porteurs du projet se voient attribuer un financement qu'ils devront mettre à profit dans l'un des quatorze incubateurs partenaires répartis dans cinq pays différents. La direction de l'innovation du groupe opérera ensuite un suivi : en clair, l'équipe doit avoir trouvé son premier client au bout d'un an pour pouvoir poursuivre.

À l'occasion du forum Change Now, qui se déroulait à Station F (l'un des incubateurs partenaires), Engie a ainsi présenté cinq projets parmi les vingt-quatre que le programme a d'ores et déjà incubés, avec un chiffres d'affaires réalisé de près de dix millions d'euros. Parmi ceux-ci, on trouve Darwin (voir photo), une interface numérique visant à améliorer les performances des exploitations éoliennes et solaires et à développer une maintenance prédictive. Les quatre autres projets concernent des thématiques plus éloignées du cœur d'activité d'Engie : Delaplace, solution de stockage pour professionnels ; Energie Futée, qui cherche à accompagner les français qui se chauffent au fioul à migrer vers des solutions plus économiques et plus propres ; Ogénie, consacrée au « bien vieillir chez soi » ; et enfin Please, une plate-forme numérique de conciergerie qui ambitionne de « dynamiser les commerces en centre-ville ».

 

B. B.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Patrick Blethon (Saur) : "En France, on ne connaît pas le prix de l’eau"

Président de Saur depuis un an et demi, Patrick Blethon déroule son plan stratégique. Au menu : s’internationaliser, se rapprocher de ses clients et s...

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Red River West ouvre les portes de l’Eldorado aux start-up françaises

Le fonds de capital-risque indépendant, sponsorisé par la holding de François Pinault Artémis, mise sur les entreprises françaises et européennes qui...

La renaissance de la foodtech

La renaissance de la foodtech

L’année 2020 aura été une année record pour l’écosystème des foodtech européennes. Celles-ci atteignent un niveau de deals de 2,7 milliards d’euros....

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Vente directe, VDI et Covid : le pire n’est jamais sûr…Encore faut-il anticiper !

Contrairement à ce que le premier confinement du printemps 2020 laissait présager, la crise du Covid a été une fois de plus un révélateur de la formid...

Vincent Rouaix, le conquistador

Vincent Rouaix, le conquistador

Le PDG d’Inetum, entreprise spécialisée dans les services informatiques, a mené 38 acquisitions depuis son arrivée en 2009. À la tête d’un groupe qui...

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

A. Simon Druon (Cabinet Netter) : "Lever les brevets n’est pas une solution"

Alors que le débat autour de la levée des brevets sur les vaccins s’intensifie et que Joe Biden comme Emmanuel Macron y seraient favorables, Aurore Si...

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

E. Lepoutre (Lepoutre & Partners) : "Je signe mes recrutements avec mon sang"

Avocat aux barreaux de Paris, Barcelone, Madrid et New York, Emeric Lepoutre travaillait chez Gide lorsqu’il a été approché par l’un de ses clients po...

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

S. Golshani (White & Case) : "Nous sommes intervenus sur les deux premiers Spac français"

Le bureau parisien de White & Case a développé au cours de ces dernières années une expertise de pointe sur les opérations complexes. Du LBO large...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte