L’égalité s’inscrit au Medef

Cette année le Medef aborde en session plénière de son université d’été l’épineux sujet de l’égalité. Retour sur un panel de haute volée qui s’est tenu mercredi 28 août à l’hippodrome de Longchamp.

Cette année le Medef aborde en session plénière de son université d’été l’épineux sujet de l’égalité. Retour sur un panel de haute volée qui s’est tenu mercredi 28 août à l’hippodrome de Longchamp.

« Il n’y a pas une égalité mais des égalités. Cette notion se décline par l’accès du citoyen à la justice », explique d’emblée maître Dupont-Moretti, qui démontre que certaines inégalités restent nécessaires et ne reflètent pas forcément des injustices. Illustration en est faite de la personnalisation de la peine dans notre système judiciaire, qui implique, pour des faits identiques, un épilogue différent au regard du parcours de chacun. Une marque d’évolution du système qui s’accompagne d’un glissement « d’une justice de classe à une justice de classe parfois à rebours ».

Alors que les puissants donnent parfois l’impression d’échapper à la justice, aujourd’hui, ils sont, selon lui, plus souvent maltraités que les autres justiciables en raison de leur position. À ses yeux, le regard porté sur tous les manquements au droit évolue. La fraude fiscale est désormais sur le podium de la gravité des infractions. Dans une période économiquement difficile, le corps social tolère de moins en moins cette transgression. « Quand j’étais gamin, la fraude fiscale était le sport national ; aujourd’hui, c’est l’infraction parmi les infractions », souligne le pénaliste. Traiter un fraudeur fiscal aussi sévèrement qu’un meurtrier, accentue la subjectivité de la notion d’égalité.

L’égalité au sein du triptyque de la devise nationale

Pour certains, le problème se trouve ailleurs que sur la notion même d’égalité, à tel point que Frédéric Beigbeder souhaite « réécrire notre devise dans l’ordre alphabétique. La fraternité y figurerait au centre, ce qui est normal car elle est la condition d’existence des deux autres ». L’importance de recentrer la devise nationale, telle que formulée à l’origine par Robespierre, a été abordée par l’écrivain qui considère indissociables l’égalité et la fraternité. « L’égalité n’existe pas dans la littérature. En tant que citoyen, je suis pour l’égalité, mais en tant que romancier, je suis pour la différence. »

Une soif d’engagement

À l’ordre du jour, l’une des priorités est de rendre plus humaine la société et le capitalisme. L’intérêt commun tend vers une égalité des chances, qui doit être pensée à la fois individuellement et collectivement. Avec le système scolaire le plus inégalitaire des pays de l’OCDE, selon Natacha Polony, la France voit ses inégalités se creuser et fragiliser la démocratie. L’origine sociale ne doit pas décider du destin d’un individu. La solution ? Investir sur l’humain. « L’État n’a plus le monopole du bien commun », affirme Muriel Pericaud avant d’ajouter : « La soif d’engagement des entreprises n’a jamais été aussi forte. Cette ambition humaine ne s’oppose pas à l’économie ». Frédéric Beigbeder en appelle à retrouver les valeurs sociétales disparues : « Les chefs d’entreprises doivent avoir une morale », conclut-il, car « le vrai pouvoir n’est pas politique mais celui de l’économie et des consommateurs qui poussent les sociétés à se comporter de manière plus responsable ».

Inès Giauffret

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Temperaa : le nouveau réseau d'avocats d'affaires indépendant

Temperaa : le nouveau réseau d'avocats d'affaires indépendant

Fondé par trois avocats d’affaires indépendants, le réseau Temperaa a vocation à offrir aux entreprises un suivi juridique complet et efficace.

De Pardieu Brocas Maffei renforce sa pratique contentieuse

De Pardieu Brocas Maffei renforce sa pratique contentieuse

Alice Gaillard rejoint le pôle contentieux des affaires de De Pardieu Brocas Maffei en qualité de counsel. Elle apporte ainsi sa connaissance des sect...

Dumas Legal : nouvelle boutique consacrée au contentieux

Dumas Legal : nouvelle boutique consacrée au contentieux

Créé par Diane Dumas le 1er novembre dernier, Dumas Legal est un cabinet qui se consacre au contentieux des affaires et à la prévention des litiges.

The Powell of love

The Powell of love

Reconduit par Joe Biden à la tête de la Réserve fédérale pour un second mandat de quatre ans, Jerome Powell doit composer avec l’inflation, transitoir...

Un vent nouveau souffle sur BCTG

Un vent nouveau souffle sur BCTG

Créé en 1970, le cabinet BCTG s’offre une nouvelle jeunesse pour ses cinquante années d’existence : déménagement, rebranding et lancement d’un site in...

La relève 2021 : les étoiles montantes du barreau d'affaires

La relève 2021 : les étoiles montantes du barreau d'affaires

Cette année encore, Décideurs Juridiques a sélectionné 30 avocats en passe de devenir des références dans leur domaine de compétences respectif. Décou...

Aurélien Loric, le sprinteur

Aurélien Loric, le sprinteur

Aurélien Loric, associé au sein du cabinet Eversheds Sutherland, fait partie des 30 avocats sélectionnés pour figurer dans le dossier La Relève 2021.

Jean-Baptiste Santelli, l'esprit ouvert et les pieds sur Terre

Jean-Baptiste Santelli, l'esprit ouvert et les pieds sur Terre

Jean-Baptiste Santelli, associé au sein du cabinet De Gaulle Fleurance & Associés, fait partie des 30 avocats sélectionnés pour figurer dans le do...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte