L.Dechaux (Sage) : "Sage est un éditeur engagé dans la réussite des entreprises en France et dans le monde"

Laurent Dechaux, CEO France&EVP Sage Southern Europe revient sur les réalisations et les projets futurs de l'éditeur de logiciels.

Laurent Dechaux, CEO France&EVP Sage Southern Europe revient sur les réalisations et les projets futurs de l'éditeur de logiciels.

Décideurs. Qui est Sage ?

Laurent Dechaux : Sage propose des solutions cloud permettant aux entreprises de petite, de moyenne et de grande taille de gérer leurs finances, leurs opérations et leurs ressources humaines. Nous avons 3 focus majeurs. Le premier, c’est l’ERP, avec la comptabilité, la gestion, la gestion commerciale, la gestion des achats et toute la partie production, divisés en trois gammes pour chaque marché. La gamme « 50 » issue de Ciel, la gamme « 100 » pour les PME et la gamme « X3 » pour les grandes entreprises et les ETI.   Le second focus, c’est la paie et la RH, avec un parc de client très importants sur la paie.  Le troisième c’est la gestion des paiements, avec l’automatisation et les partenariats avec Stripe ou Paypal, etc.

Quel est votre ADN et qui sont vos clients ?

Notre ADN est multiple : c’est mettre notre expertise au service de la réussite de nos clients. C’est aussi leur apporter toute l’innovation nécessaire pour qu’ils puissent se concentrer sur le développement de leur business plutôt que sur l’administratif. Enfin c’est mettre l’humain au cœur de nos actions à travers la Sage Foundation. Nous attachons une importance particulière à notre engagement sociétal ainsi qu’au bien-être de nos collaborateurs.

Sage c’est environ 3 millions de clients dans le monde et 300 000 en France. Nous adressons toutes les tailles d’entreprise : la TPE de 1 à 20 employés, la PME de 50 à 200 employés ainsi que les ETI qui vont au-delà de 200 employés, jusqu’à 5 milliards de CA environ. Nous sommes capables d’accompagner le développement de l’entreprise de sa naissance jusqu’à son évolution dans le monde de l’ETI ou à l’international. C’est une proposition de valeur unique.

D'autres avantages ?

Nous sommes forts d’un réseau de près de 2000 partenaires en France. Ils sont notre relais auprès des clients TPE, PME, ETI pour leur proposer des services à valeur ajoutée. Très souvent, quand on est une PME de 50 employés, on n’a pas de service informatique et on confie ce service à un prestataire qui non seulement installe Sage mais gère aussi le réseau, les imprimantes etc.  Nos partenaires sont très engagés et très proches des clients dans les différentes régions de France. S’y ajoutent les experts-comptables, pour lesquels nous avons développé des solutions dédiées qui permettent de faciliter la gestion ou le conseil : l’expert gagne en productivité auprès de ses clients et a ainsi plus de temps pour les conseiller.

Votre avis sur la transformation digitale ?

Le digital est inévitable aujourd’hui, il n’y a pas une activité qui y échappe. Nous rencontrons encore des clients qui n’en voient pas l’intérêt, en raison de lois qui les protègent ou bien parce qu’ils ne voient pas les risques – je pense par exemple à la désintermédiation de plus en plus fréquente. Le danger c’est de se réveiller en ayant compris les enjeux trop tard.

Mais la première chose à laquelle pense un entrepreneur, surtout dans la TPE et la PME, ce n’est pas de se dire « comment je vais faire du digital ». C’est « comment vais-je servir mes clients pour continuer d’en avoir demain et développer mon business ».

Or, s’il est très simple pour une très grande entreprise d’avoir accès au digital parce qu’elle a les ressources pour le faire, c’est beaucoup plus compliqué pour un entrepreneur qui se trouve en région et qui doit gérer son entreprise au quotidien. Avoir accès au digital, comprendre comment l’utiliser, savoir ce que cela peut apporter et comment cela peut aider à mieux servir les clients, c’est compliqué.

Quelle réponse apportez-vous ?

Le fait d’avoir des sources de confiance à proximité est crucial, qu’il s’agisse de partenaires Sage ou d’un cabinet d’expertise comptable. En effet, ce dont a besoin le client aujourd’hui c’est le meilleur service possible pour que son quotidien soit le plus simple possible. Il s’agit de fournir des services digitaux qui permettent au client de se retrouver dans la meilleure expérience imaginable de façon à ce qu’il se sente bien, comme s’il était dans un club. Il n’est plus question d’une simple relation client-fournisseur. Aujourd’hui le client veut qu’on l’appelle pour mieux le comprendre, mieux le connaître, lui demander s’il est content de l’utilisation des produits, veut des conseils pour mieux les utiliser, souhaite qu’on lui propose de nouvelles solutions pour qu’il s’adapte à ce qui se fait de mieux. C’est un changement important pour Sage et ses 200 commerciaux, ainsi que pour son réseau de partenaires ; mais cette nouvelle façon d’échanger est fondamentale, car la transformation est réussie lorsqu’elle est pragmatique, qu’elle est tournée vers le client et qu’elle donne du sens aux services que l’on propose.

Sage a donc un impact sur la philosophie de l'entreprise ?

Ce serait un peu présomptueux, mais c’est vrai que notre approche est de dire que le digital apporté par Sage aide les entreprises à se transformer de façon à ce qu’elles apportent un meilleur service à leurs clients.  Cela implique une façon de penser différemment. Si vous restez sur la même façon de procéder que précédemment et que vous ne revoyez pas votre façon de travailler, la technologie ne suffit pas. Chez Sage on le vérifie au quotidien.

Concrètement, quels sont les exemples d'usage ?

Je pense à la digitalisation de processus manuels, à l’exemple de la dématérialisation de la facture. Mais aussi les solutions de Business intelligence qui permettent d’anticiper le marché pour permettent de prendre les bonnes décisions, ainsi que l’intelligence artificielle autour du recouvrement, du paiement en ligne, ou l’accès à la donnée financière ou de gestion commerciale depuis son mobile.

Comment vous situez-vous par rapport à la conformité ?

Évidemment, il faut que les solutions de comptabilité ou de paie suivent les évolutions légales et on sait qu’en France il y en a quelques-unes ! La facture dématérialisée ou l’égalité homme-femme sont des sujets importants sur lesquels on doit fournir des solutions pour garantir la conformité à la loi, cela fait partie de notre rôle.

Quelle est votre roadmap pour 2020 ?

Pour accomplir notre mission qui est de simplifier la vie des entreprises et d’accompagner leur croissance, nous continuons de proposer des solutions toujours plus évoluées en apportant régulièrement des nouveautés fonctionnelles et technologiques. C’est le cas pour nos ERP de référence Sage X3 (pour les ETI), Sage 100cloud (pour les PME) et nos solutions de comptabilité Sage 50 cloud (pour les TPE) auxquelles nous avons ajouté des solutions de gestion des paiements et de recouvrement.  Nous travaillons également sur la gamme Batigest, solution de pilotage dédiée au marché BTP qui affiche une base installée très forte et va bénéficier de nombreuses innovations technologiques cette année. Côté métier, les trésoriers et DAF continueront de découvrir quelques nouveautés autour des solutions Sage XRT et Sage FRP 1000cloud. Pour finir, nous aurons une grande actualité produit autour du Saas cette année ! Autant dire que l’année promet d’être riche…

Propos recueillis par Gilles Lancrey

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

C. Goarant (Apparius) : "On constate une véritable convergence vers les belles cibles"

C. Goarant (Apparius) : "On constate une véritable convergence vers les belles cibles"

Apparius Corporate Finance conseille sur le long terme les entreprises pour lesquelles cette boutique structure les processus de fusion et acquisition...

Super League : l’heure du putsch a sonné

Super League : l’heure du putsch a sonné

Coup de tonnerre sur le monde du foot, les "riches" font sécession. Plusieurs grands clubs veulent créer leur propre compétition quasi fermée. À la cl...

Alan, une nouvelle licorne française est née

Alan, une nouvelle licorne française est née

L’ascension fulgurante d’Alan se poursuit par un nouveau tour de table de 185 millions d’euros, mené par Coatue Management, Dragoneer et Exor aux côté...

Brut poursuit sa révolution médiatique avec BrutX

Brut poursuit sa révolution médiatique avec BrutX

Véritable phénomène de société, le média Brut diffusé sur les réseaux sociaux, qui totalise près de 20 milliards de vues en 2020, débarque à présent s...

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

L. Soubeyrand (Swile) : "Depuis 2018, nous avons conquis 10 % du marché français"

La start-up spécialisée dans les titres restaurants étend son offre. Elle vise désormais les comités d’entreprise en proposant des chèques cadeaux et...

Hausse spectaculaire des liquidations judicaires au mois de mars, du jamais vu depuis 20 ans

Hausse spectaculaire des liquidations judicaires au mois de mars, du jamais vu depuis 20 ans

Alors que 2020 avait vu les défaillances d’entreprises reculer de près de 40 % malgré la crise sanitaire, le premier trimestre annonce un revirement d...

Warren Buffett : l'alchimiste

Warren Buffett : l'alchimiste

Maître à penser de nombreux gérants d’actifs, Warren Buffett a élaboré une méthodologie d’investissement d’une grande efficacité. À tel point qu’il es...

J. Revault (Factofrance) : "Si nous n’avions qu’un seul conseil à donner aux décideurs, ce serait celui d’anticiper"

J. Revault (Factofrance) : "Si nous n’avions qu’un seul conseil à donner aux décideurs, ce serait ce...

L’affacturage fait office de véritable bulle d’oxygène pour les entreprises, particulièrement en période de crise. Acteur de référence en France, Fact...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte