L'art du je ne sais quoi et du presque rien

EDITO : Rester droit dans ses bottes sur la forme, tout en étant défaillant sur le fond, c'est tout un art. Que maîtrise parfaitement le gouvernement et le Giec.

EDITO : Rester droit dans ses bottes sur la forme, tout en étant défaillant sur le fond, c'est tout un art. Que maîtrise parfaitement le gouvernement et le Giec.

C’est donc bien entendu : on cède du terrain, mais conformément à la formule consacrée « on ne lâche rien. On infléchit la trajectoire, mais « on maintient le cap ». Tel est en substance, l’exercice de haute voltige auquel se livre l’exécutif depuis que contraint par des semaines de mobilisation de gilets jaunes et une facture qui ne cessait de s’alourdir, il a dû se résoudre à lâcher du lest.

Problème, non seulement la réponse apportée n’a convaincu qu’une partie des frondeurs (confortant les autres dans l’idée que ce n’était qu’un début justifiant de continuer le combat), mais elle a surtout eu pour effet d’ouvrir une brèche dans la posture présidentielle. Celle de la figure d’autorité, inflexible dans sa détermination à mener à bien ses réformes et insensibles aux sondages d’opinion. Brèche dans laquelle se sont engouffrées d’autres revendications catégorielles (policiers, personnel hospitalier, fonctionnaires…). Avec un effet boule de neige aussi prévisible qu’idéal pour faire passer la position gouvernementale d’inconfortable à intenable. Mais qu’importe puisque, on vous le répète, on ne lâche rien.

Cela, conformément à une sorte de méthode Coué visiblement répandue chez les puissants puisque ; quelques jours plus tard, la COP24, ce grand rendez-vous des dirigeants mondiaux d’où devaient émerger des mesures drastiques en faveur du climat, se concluait par une séance d’autocongratulation de nature à forcer l’admiration. Les participants, visiblement rompus à l’exercice, se félicitaient d’avoir accueilli favorablement les conclusions du Giec, dont le dernier rapport faisait état d’une urgence absolue et en appelait à des décisions radicales.

De quoi en effet faire trembler les derniers climatosceptiques et imposer le respect quant à la capacité des politiques à convertir leurs échecs en victoire relatives et leurs enlisements en actes de résistance.

En 2019, nous vous souhaitons de parvenir à maîtriser, vous aussi, cet art du Je-ne-sais-quoi et du Presque-rien lorsqu’il s’agit de se dire droit dans les bottes, même en flagrant délit de défaillance.

Caroline Castets

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Présidentielle 2022. Qui vote quoi ?

Présidentielle 2022. Qui vote quoi ?

Emmanuel Macron candidat des classes moyennes, des seniors et des très jeunes. Marine Le Pen plus que jamais souveraine dans les milieux populaires où...

Ian Brossat (Ville de Paris) : "Dans la capitale, les prix à la location ont baissé cette année"

Ian Brossat (Ville de Paris) : "Dans la capitale, les prix à la location ont baissé cette année"

Mesures en faveur des classes moyennes, impact de la crise sanitaire sur les prix, choix d’un centre-ville dense… Le communiste Ian Brossat, adjoint a...

Stéphane Bancel, PDG de Moderna, fait une entrée fracassante dans le "club" des milliardaires

Stéphane Bancel, PDG de Moderna, fait une entrée fracassante dans le "club" des milliardaires

À la tête de la biotech Moderna depuis près de dix ans, Stéphane Bancel n’a pas attendu la crise sanitaire pour parier sur une technologie qui, en acc...

Entre 2017 et 2021, l’image de Marine Le Pen s’est dégradée

Entre 2017 et 2021, l’image de Marine Le Pen s’est dégradée

Pour beaucoup d’observateurs, Marine Le Pen est sur la pente ascendante, au point d’envisager une victoire en 2022. Mais si l’on fait abstraction des...

Régionales. Manuel Valls, candidat PS en Ile-de-France ?

Régionales. Manuel Valls, candidat PS en Ile-de-France ?

Le parti socialiste s’apprêterait à "débrancher" Audrey Pulvar. Un nom surprise sortirait du chapeau, celui de Manuel Valls qui retrouverait son parti...

Confinement, écoles, attestations, vaccins : ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Confinement, écoles, attestations, vaccins : ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

Voici les points essentiels à retenir du discours du président de la République le 31 mars. Objectif : "fixer un nouveau cap", "garder la tête hors de...

Édito. Extrêmes limites

Édito. Extrêmes limites

Fétichisme de la race, censure, courbettes aux théocrates qui ne portent pas la République dans leur cœur : la "nouvelle gauche" se surpasse en ce moi...

L'ascension d'Éric Piolle

L'ascension d'Éric Piolle

Le maire de Grenoble semble prêt à défier Yannick Jadot à la primaire EELV. Si une victoire est possible, pas sûr qu’elle rende service à son camp.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte