L'art du je ne sais quoi et du presque rien

EDITO : Rester droit dans ses bottes sur la forme, tout en étant défaillant sur le fond, c'est tout un art. Que maîtrise parfaitement le gouvernement et le Giec.

EDITO : Rester droit dans ses bottes sur la forme, tout en étant défaillant sur le fond, c'est tout un art. Que maîtrise parfaitement le gouvernement et le Giec.

C’est donc bien entendu : on cède du terrain, mais conformément à la formule consacrée « on ne lâche rien. On infléchit la trajectoire, mais « on maintient le cap ». Tel est en substance, l’exercice de haute voltige auquel se livre l’exécutif depuis que contraint par des semaines de mobilisation de gilets jaunes et une facture qui ne cessait de s’alourdir, il a dû se résoudre à lâcher du lest.

Problème, non seulement la réponse apportée n’a convaincu qu’une partie des frondeurs (confortant les autres dans l’idée que ce n’était qu’un début justifiant de continuer le combat), mais elle a surtout eu pour effet d’ouvrir une brèche dans la posture présidentielle. Celle de la figure d’autorité, inflexible dans sa détermination à mener à bien ses réformes et insensibles aux sondages d’opinion. Brèche dans laquelle se sont engouffrées d’autres revendications catégorielles (policiers, personnel hospitalier, fonctionnaires…). Avec un effet boule de neige aussi prévisible qu’idéal pour faire passer la position gouvernementale d’inconfortable à intenable. Mais qu’importe puisque, on vous le répète, on ne lâche rien.

Cela, conformément à une sorte de méthode Coué visiblement répandue chez les puissants puisque ; quelques jours plus tard, la COP24, ce grand rendez-vous des dirigeants mondiaux d’où devaient émerger des mesures drastiques en faveur du climat, se concluait par une séance d’autocongratulation de nature à forcer l’admiration. Les participants, visiblement rompus à l’exercice, se félicitaient d’avoir accueilli favorablement les conclusions du Giec, dont le dernier rapport faisait état d’une urgence absolue et en appelait à des décisions radicales.

De quoi en effet faire trembler les derniers climatosceptiques et imposer le respect quant à la capacité des politiques à convertir leurs échecs en victoire relatives et leurs enlisements en actes de résistance.

En 2019, nous vous souhaitons de parvenir à maîtriser, vous aussi, cet art du Je-ne-sais-quoi et du Presque-rien lorsqu’il s’agit de se dire droit dans les bottes, même en flagrant délit de défaillance.

Caroline Castets

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Royaume-Uni : Boris Johnson officiellement premier ministre

Royaume-Uni : Boris Johnson officiellement premier ministre

La situation était probable, elle est désormais actée. L’ancien maire de Londres succède à Theresa May à la tête de la Grande Bretagne.

Geoffroy Didier, le caméléon de la droite

Geoffroy Didier, le caméléon de la droite

Pour faire émerger une droite moderne et libérale, l’eurodéputé compte lancer son propre mouvement tout en restant chez LR. Un choix surprenant pour u...

La visite de Greta Thunberg à l'Assemblée nationale fait polémique

La visite de Greta Thunberg à l'Assemblée nationale fait polémique

Effet de mode gonflé aux réseaux sociaux pour les uns, icône incontestée d’une nouvelle génération pour les autres, Greta Thunberg n’en finit pas de d...

La fiscalité s’invite au G7

La fiscalité s’invite au G7

En votant la taxe Gafa le 11 juillet, la France a ouvert la voie. C’est tout naturellement que les sept plus grands argentiers du monde, réunis en G7...

François de Rugy donne sa démission

François de Rugy donne sa démission

Mardi 16 juillet, le ministre de la Transition écologique a annoncé qu’il quittait ses fonctions, tout en s’estimant victime d’un lynchage médiatique.

Guerre spatiale : la France passe à l’offensive

Guerre spatiale : la France passe à l’offensive

Le président de la République a présenté le 13 juillet la stratégie de défense spatiale de la France. Elle passe par un investissement de 3,6 milliard...

Taxe Gafa adoptée : la France fait fi des menaces américaines

Taxe Gafa adoptée : la France fait fi des menaces américaines

Les géants du Net sont prévenus : il faudra désormais compter sur la taxe Gafa en France. Malgré le ton menaçant de Donald Trump, le texte a été voté...

Rapport Gauvin : entre promesses et principe de réalité

Rapport Gauvin : entre promesses et principe de réalité

Le député LREM Raphaël Gauvain a débattu, sur invitation de l’École de formation des barreaux, avec les représentants des juristes d’entreprise (AFJE...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message