L'ancrage immobilier de Chouraqui & Harzic

Les deux associées de Chouraqui & Harzic naviguent ensemble dans le vaste océan du droit immobilier. Grâce à leurs expertises complémentaires, elles mènent leur barque par mer calme ou agitée.
Eva Chouraqui et Rachel Harzic

Les deux associées de Chouraqui & Harzic naviguent ensemble dans le vaste océan du droit immobilier. Grâce à leurs expertises complémentaires, elles mènent leur barque par mer calme ou agitée.

Créé en 2012, le cabinet d’avocats Chouraqui & Harzic se concentre plus sur la qualité des services qu’il propose que sur son image. Derrière un site Internet dépourvu de photos et au contenu minimaliste se cache une équipe infaillible. Son atout : associer le contentieux immobilier au droit des assurances et de la construction.

Vaisseau amiral

Après avoir navigué chacune de leur côté, les deux avocates se rencontrent chez Kremer (devenu Alefeld-Kremer), puis voguent chacune de leur côté dans d'autres cabinets. Quelques années plus tard, Rachel Harzic rejoint Eva Chouraqui dans son aventure entrepreneuriale. À présent, elles ont mis le cap sur toutes les matières afférentes à la propriété immobilière : la gestion d’immeuble, la copropriété, les baux d’habitation, les baux commerciaux, les risques locatifs et l’urbanisme. À cela, s’ajoute l’expertise de Rachel Harzic en droit des assurances. De quoi séduire des clients aux profils variés : des entreprises pour la plupart, mais aussi des institutionnels et quelques particuliers. « Les trois quarts de notre activité sont consacrés au contentieux », évalue Eva Chouraqui. La multitude de chantiers de construction fleurissant chaque année entraîne des contentieux divers, portant notamment sur des ventes en état futur d’achèvement (Vefa) ou sur des constructions récentes : « En Seine-et-Marne, de nombreux ouvrages ont été livrés en un temps record, au détriment de la qualité, déplore Rachel Harzic. Des particuliers ont tout investi dans un bien qui se révèle être inhabitable. » Dans ce type de dossiers, les avocates travaillent pour des sociétés spécialisées dans les énergies renouvelables, le chauffage urbain ou, encore, dans la climatisation, leur évitant ainsi le naufrage. « Lorsque dans un programme immobilier, les parties communes de l’immeuble mais également les parties privatives de plusieurs copropriétaires sont affectées de désordres, il nous arrive de représenter des immeubles entiers », ajoute Eva Chouraqui. Des litiges complexes, « en raison de la forte dimension humaine qu’ils impliquent », préviennent les deux associés, qui citent les tensions entre les parties.

Avec un marché immobilier parisien particulièrement convoité, les deux avocates sont amenées à gérer le volet juridique de la réalisation de projets – pour le moins fantaisistes – de certains investisseurs étrangers. « Ces acheteurs, généralement très fortunés, acquièrent des immeubles entiers ou des hôtels particuliers sans se renseigner sur les aspects immobiliers de la transaction. » Résultat : ces biens, classés monuments historiques, pour certains, et soumis à une législation ancienne sur les baux d’habitation ne leur permettent pas de concrétiser les travaux, « dont le montant s’élève à plusieurs millions d’euros », souligne Eva Chouraqui.

Vedette

Cette année, Eva Chouraqui et Rachel Harzic ont lancé Recouvrimmo, un site de recouvrement en ligne des charges de copropriété et de loyers destiné aux propriétaires, administrateurs de biens ou syndics de copropriété. « La digitalisation touche de plus en plus notre métier, il faut profiter de cette dynamique de changement pour proposer des solutions innovantes à nos clients », explique Rachel Harzic. Accompagnées d’une collaboratrice et d’une juriste, Eva Chouraqui et Rachel Harzic, souhaitent ajouter de nouvelles expertises à leur offre, notamment en droit social. Pour l’heure, elles accueilleront une collaboratrice spécialiste du droit de la construction. « Nous gardons la porte ouverte aux potentiels futurs associés », confie Rachel Harzic. Des arrivées qui viendront parfaire les solides fondations de leur cabinet.

Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Régulation économique : la France et la Chine coopèrent

Régulation économique : la France et la Chine coopèrent

L’AMF et son homologue chinois (la CSRC) travailleront dorénavant ensemble à l’élaboration du corpus réglementaire des marchés de capitaux français et...

Le Brexit fait les beaux jours de l’immobilier de luxe parisien

Le Brexit fait les beaux jours de l’immobilier de luxe parisien

Depuis l’annonce du Brexit de plus en plus de Français installés à Londres décident de revenir vivre à Paris. Et ce retour en masse n’est pas sans con...

Huissier de justice : la transformation est en marche

Huissier de justice : la transformation est en marche

Les huissiers de justice se sont accommodés de la loi Macron en 2015 portant ouverture des professions juridiques réglementées. L’officier public et m...

Bâtonnat 2020 : Olivier Cousi et Nathalie Roret ont gagné les élections

Bâtonnat 2020 : Olivier Cousi et Nathalie Roret ont gagné les élections

Olivier Cousi, avocat associé spécialiste de la propriété intellectuelle chez Gide, est le prochain bâtonnier de Paris. La pénaliste associée de Jean-...

Nouvelle associée chez Schmidt Brunet Litzler

Nouvelle associée chez Schmidt Brunet Litzler

Aude Le Tannou est cooptée associée au sein du cabinet Schmidt Brunet Litzler.

Thierry Lauriol  (Jeantet) : « L’adaptation des droits africains favorise la globalisation des projets »

Thierry Lauriol (Jeantet) : « L’adaptation des droits africains favorise la globalisation des proje...

Les défis de Jeantet en Afrique : sécuriser les investissements de ses clients et participer à la formation des juristes locaux. Le responsable du dép...

Avocats : carnet de mouvements du 6 décembre 2018

Avocats : carnet de mouvements du 6 décembre 2018

Antonin Lévy, Ophélia Claude, BDB Pitmans, Foley Hoag, Jeantet, Lexance … Voici les principaux mouvements qui ont marqué la quinzaine.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message