L’activité du capital-investissement se maintient en France au premier semestre

France Invest, l’association des investisseurs pour la croissance et Grant Thornton présentaient ce mercredi 28 octobre la 33e édition du rapport d’activité des acteurs du capital-investissement français sur le premier semestre 2020.

France Invest, l’association des investisseurs pour la croissance et Grant Thornton présentaient ce mercredi 28 octobre la 33e édition du rapport d’activité des acteurs du capital-investissement français sur le premier semestre 2020.

Parmi les 285 membres de France Invest interrogés, 91 % ont participé à l’établissement de ce rapport. Son président, Dominique Gaillard, a notamment souligné la présence soutenue des sociétés de capital-investissement après la survenue de la crise sanitaire. Une présence qui tranche avec la situation vécue en 2007-2008, et qui se traduit cette fois dans les chiffres.

Des levées de fonds stables et variées

Sur le premier semestre 2020, le montant des levées de fonds atteint 7,4 milliards d’euros, marquant un recul de seulement 7 % sur l’année 2019 à la même période. Parmi les différences notables, relevons que la majorité de ces levées se concentre sur des fonds de moins d’1 milliard d’euros avec plus de 76 % des levées contre seulement 53 % en 2019. Signalons également la part croissante (56 %) dans les levées de fonds en France des compagnies d’assurances (+43 %), des personnes physiques et family office (+27 %) mais surtout celle des banques (+95 %).

Les investissements se poursuivent dans les PME et TPI

Sur le plan des investissements, et toujours sur la période du premier semestre 2020, le montant atteint 7,7 milliards d’euros répartis entre près de 1 050 start up, PME et TPI. En grande majorité en France, bien que la part investie en Europe soit en progression constante (+30 %).

Le domaine du capital-innovation accuse en revanche un léger recul mais reste un secteur où les montants investis demeurent élevés avec plus de 865 millions d’euros, contre 996 millions en 2019 et concernent à peu près autant d’entreprises que l’an passé à la même période (474 contre 496).

Le nombre de cessions, quant à lui, a diminué, atteignant un total de 650 cessions sur la période. Là encore, un chiffre qui reste élevé même s’il est marqué par la part grandissante de rachat par des industriels.

Somme toute, des chiffres globalement encourageants pour l’avenir du tissu économique français, et ce, d’autant plus que ces sociétés de capital-investissement seront directement acteurs du plan de relance prévu par le gouvernement dès le printemps 2021. D’ores et déjà, elles seront amenées à apporter une part des 20 milliards d’euros prévus par Bercy dans le cadre d’une aide auprès de 2 000 à 2 500 PME et TPI qui présentent des possibilités de retour à une croissance durable.

David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre capacité à innover"

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre ca...

Toute entreprise qui rencontre des difficultés bénéficie autour d’elle de divers acteurs pour lui venir en aide. Delphine Caramalli, associée de Cliff...

N.Guffroy (Grain de Malice) :  "À partir du moment où les salariés sont remobilisés, tout se passe bien"

N.Guffroy (Grain de Malice) : "À partir du moment où les salariés sont remobilisés, tout se passe b...

Comme beaucoup d’entreprises du retail, l’entreprise de prêt-à-porter Grain de Malice affronte une forte concurrence et un avenir bien incertain pour...

Nicolas Bouzou (Asterès) : "Économiquement, la France fait ce qu’il faut”

Nicolas Bouzou (Asterès) : "Économiquement, la France fait ce qu’il faut”

Alors que la crise sanitaire se prolonge, comment juger les mesures économiques et budgétaires mises en œuvre pour tenter de circonscrire ses effets ?...

Jean-Pierre Mustier, le directeur général d’UniCredit démissionne

Jean-Pierre Mustier, le directeur général d’UniCredit démissionne

Après quatre ans passés à la tête de la banque italienne UniCredit, qu’il a redressé d’une main de maître, le français Jean-Pierre Mustier met fin à s...

C. Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

C. Bertholet (DGE) : "Avec la crise, nous devenons un guichet de recours"

Même si la vague de défaillances attendue en 2020 n’a pas eu lieu, les conséquences de la pandémie sur l’économie française ne sont pas négligeables....

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

Jeudi 26 novembre étaient décernés les prix pour les meilleures opérations financières 2019 par le Club des Trente. Cette année, ce sont la Française...

Les enjeux de la notation financière au regard de la crise sanitaire

Les enjeux de la notation financière au regard de la crise sanitaire

Alors que certains secteurs commençaient à récupérer du premier confinement, les conséquences de la deuxième vague de Covid-19 inquiètent. Parce que l...

F. Hammouche (La Carac) : "Nous restons très sélectifs dans nos choix d’investissement"

F. Hammouche (La Carac) : "Nous restons très sélectifs dans nos choix d’investissement"

L'arrivée imminente d'un vaccin contre la covid-19 semble avoir plongé les investisseurs dans une douce euphorie. Fabrice Hammouche, Directeur des inv...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte