L’accès aux décisions de justice encore trop limité

Doctrine a publié le 12 juin les résultats d’une enquête sur les défis et challenges à venir pour les avocats et la justice. La recherche juridique, à savoir l’accès aux décisions de justice, est l’un des enjeux les plus cités par les professionnels du droit.

© Doctrine

François Mazon, avocat, Nicolas Bustamante, CEO de Doctrine, et Charles Prats, magistrat lors de la table ronde du 12 juin organisée par Doctrine

Doctrine a publié le 12 juin les résultats d’une enquête sur les défis et challenges à venir pour les avocats et la justice. La recherche juridique, à savoir l’accès aux décisions de justice, est l’un des enjeux les plus cités par les professionnels du droit.

Cinquante-quatre pour cent des avocats ne sont pas satisfaits par les conditions d’accès aux décisions de justice. À l’heure où Internet facilite la transmission de l’information, et alors que la justice est rendue au nom du peuple français et se doit donc d’être transparente, ce chiffre paraît incompréhensible. Et pourtant. Le moteur de recherche juridique Doctrine a dévoilé cette donnée ce matin, à l’occasion de la présentation des résultats d’une étude Ifop sur les défis et challenges à venir pour les avocats et la justice.

La recherche juridique : un véritable enjeu

À la question de savoir quels sont leurs principaux enjeux au quotidien, les avocats citent en premier lieu la croissance de leur parc clients (52 %). Viennent ensuite la rapidité et l’efficacité de la recherche juridique (48 %), qui précèdent la fidélisation des clients (32 %) et le gain de compétitivité (21 %).

Pourquoi la recherche juridique est-elle si importante ? « Il y a un besoin fondamental pour les avocats de maîtriser l’information juridique afin répondre aux besoins de leurs clients, qui sont mieux informés et donc plus exigeants », a déclaré ce matin Nicolas Bustamante, CEO du moteur de recherche juridique Doctrine.

Pourtant, dans les faits, la situation n’est pas satisfaisante. « Je fais partie des gens qui ne comprennent pas pourquoi on n’a pas accès à toutes les décisions de justice », a martelé en juin le pénaliste François Mazon lors d’une table ronde sur le sujet. Il n’est pas le seul : 88 % des avocats ont déjà éprouvé des difficultés à accéder à une décision de justice pour l’un de leurs dossiers. Ils sont même 33 % à avoir rencontré cet écueil pour une décision rendue dans l’une de leurs affaires.

Pourtant, « je passe ma vie à consulter, à comparer, à contredire », a ajouté François Mazon. En effet, les avocats sont 42 % à consacrer entre deux heures et cinq heures par semaine à leurs recherches, et mêmes 32 % à y passer entre cinq heures et dix heures. Et comme souvent, ce sont les professionnels qui ont le plus de moyens qui ont le plus accès à la recherche. Ce qui crée une rupture d’égalité face à la justice.

Dans la pratique, les recherches sur le droit applicable et les décisions de justice s’effectuent le plus souvent sur les bases juridiques privées en ligne, une majorité indiquant s’en servir en priorité (56 %). C’est d’autant plus le cas des avocats les plus jeunes (60 % pour ceux qui ont prêté serment il y a moins de cinq ans, et 61 % entre cinq et dix ans). Le portail en ligne Legifrance est le deuxième moyen cité par près d’un quart des avocats (24 %). Dans une moindre mesure, les avocats citent enfin les codes et ouvrages juridiques (12 %), les revues juridiques (4 %), les outils de veille juridique (2 %) et les échanges avec les confrères, consœurs et collègues (1 %).

Olivia Vignaud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Stephenson Harwood crée un département propriété intellectuelle à Paris

Stephenson Harwood crée un département propriété intellectuelle à Paris

Après presque dix-sept ans passés chez FTPA, Boriana Guimberteau rejoint Stephenson Harwood en tant qu’associée pour y lancer un nouveau département e...

Fidal Paris compte six nouveaux associés directeurs

Fidal Paris compte six nouveaux associés directeurs

Dans le but de renforcer ses bureaux de Paris et d’Île-de-France, Fidal nomme, au sein de différentes équipes, six nouveaux directeurs associés : Paul...

D. Charlet (Anacofi) : "Il faut profiter du "bonus image" créé pendant la crise"

D. Charlet (Anacofi) : "Il faut profiter du "bonus image" créé pendant la crise"

Entre vaccination et réouverture de l’économie, le contexte plus favorable de la situation sanitaire est l’occasion de jeter un regard lucide sur le p...

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

RGPD : Adequacy bénéficie d’une levée de fonds de 1,2 million d’euros

Infhotep réalise une importante augmentation de capital pour le secteur de la legaltech, dont la finalité est de permettre à sa solution de mise en co...

Linda Azizi rejoint Arst Avocats

Linda Azizi rejoint Arst Avocats

Arst Avocats annonce l'arrivée de Linda Azizi en qualité d'associée.

Squire Patton Boggs renforce son pôle concurrence

Squire Patton Boggs renforce son pôle concurrence

Squire Patton Boggs renforce son département droit de la concurrence à Paris en accueillant Erling Estellon en qualité d’of counsel.

Nathalie Roret (ENM) : "De la méconnaissance naît la méfiance"

Nathalie Roret (ENM) : "De la méconnaissance naît la méfiance"

Alors qu’aujourd’hui s’ouvrent les états généraux de la justice, Décideurs Juridiques se tourne vers la profession de juge. Nathalie Roret avait créé...

Contentieux des affaires : Solène Delafond crée Delafond Avocats

Contentieux des affaires : Solène Delafond crée Delafond Avocats

Après plusieurs années d’exercice au sein des cabinets Rossi Bordes & Associés et Darrois Villey Maillot Brochier, Solène Delafond prend son indép...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte