Kyriba prolonge son aventure dans le private equity en levant 160 millions de dollars

L’opération menée par le fonds d’investissement Bridgepoint valorisera la fintech française à 1,2 milliard de dollars.

L’opération menée par le fonds d’investissement Bridgepoint valorisera la fintech française à 1,2 milliard de dollars.

En apportant 160 millions de dollars au capital de Kyriba – éditeur de solutions de gestion de trésorerie dans le cloud –, le fonds européen Bridgepoint devient l'actionnaire majoritaire de la Fintech franco-américaine. L’arrivée du fonds au capital de Kyriba marque aussi le départ de plusieurs investisseurs historiques comme BPI France, Sumeru Equity Partners, Upfront Ventures ou encore HSBC. Par ailleurs, le directeur général de Kyriba dont il est resté actionnaire, Jean-Luc Robert précise : « Nous remercions notamment Bpifrance pour son soutien actif ces dernières années, qui nous a permis de devenir une entreprise mondiale, toujours fière de ses racines françaises. » En continuant l’aventure avec Bridgepoint, et les investisseurs historiques – Daher Capital et Iris capital –, Kyriba délaisse les marchés publics.

Capital-investissement vs marché des capitaux

Cet apport arrive après une année 2018 de haute volée pour la société. En effet, l’année dernière Kyriba a renforcé son portefeuille de clients de 229 entreprises et enregistré un chiffre d’affaires de 110 millions de dollars. Parmi ses prestigieux clients : Amazon, LVMH ou encore Dassault systèmes.En outre, l’entreprise vient de déplacer son siège à San Diego en Californie. C’est dans l’objectif d’accompagner cette croissance accélérée que la levée de fonds a été réalisée. Kyriba prévoit notamment d’investir 60 millions d’euros sur deux ans en termes d’innovation produits. Alors que Jean-Luc Robert avait laissé entendre en début d’année la possibilité d'une introduction en Bourse, sous réserve de croissance soutenue du groupe, force est de constater que de plus en plus de scale-up choisissent de rester dans l’industrie du private equity. Depuis sa création en 2000, la fintech franco-américaine a levé plus de 150 millions d’euros auprès des fonds d’investissement, sans compter son dernier tour de table. On ne change pas une industrie qui gagne.

 

SA

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail d'Alibaba et des partenariats avec les marques. Elle revie...

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

La cour d’appel de Paris, qui avait annulé la mise en examen du cimentier pour complicité de crimes contre l’humanité, a opéré hier un revirement. Laf...

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur dédié au supercalcul"

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur déd...

Spécialiste du semi-conducteur depuis plus de 25 ans, après avoir travaillé notamment chez STMicroelectronics et Atos, Philippe Notton a fondé SiPearl...

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

En juin, le quinquagénaire issu du groupe en prendra la direction générale, tandis que l’actuel PDG, Benoît Potier, est appelé à conserver la présiden...

Réseaux féminins en entreprise, un vrai levier professionnel ?

Réseaux féminins en entreprise, un vrai levier professionnel ?

Les réseaux féminins ont le vent en poupe et ne cessent de se multiplier. À l’heure des lois Copé-Zimmerman et Rixain, la question de leur utilité se...

La France manque de profs de maths : pourquoi c'est grave

La France manque de profs de maths : pourquoi c'est grave

Le saviez-vous ? Les jeunes Français seraient devenus les plus mauvais en maths parmi les pays développés. À la clé, des conséquences pour notre souve...

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Pour faire face aux vents contraires, les grandes sociétés françaises devraient investir cette année 174,9 milliards d’euros dans leur transformation...

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

C’est un homme connu pour son humanité que les associés de KPMG France ont élu à la tête de leur conseil de surveillance en 2019. Une homme engagé, au...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message