Ages&Vie change de braquet avec Korian, la Banque des Territoires et Crédit Agricole Assurances

Korian a signé vendredi 17 mai un partenariat avec la Banque des Territoires et Crédit Agricole Assurances pour lancer 150 nouvelles implantations Ages&Vie en France à horizon 2024. Explications.
Olivier Sichel (à gauche), directeur de la Banque des Territoires, Sophie Boissard, DG du groupe Korian, et Frédéric Thomas, DG de Crédit Agricole Assurances signent un partenariat (©Décideurs)

Korian a signé vendredi 17 mai un partenariat avec la Banque des Territoires et Crédit Agricole Assurances pour lancer 150 nouvelles implantations Ages&Vie en France à horizon 2024. Explications.

« Il manque en France une forme de prise en charge intermédiaire pour les seniors entre le maintien à domicile et des structures médicalisées. » Fort de ce constat énoncé par sa directrice générale Sophie Boissard et de sa connaissance des pays du Nord de l’Europe où de telles structures existent déjà, le groupe Korian est devenu en 2018 le principal actionnaire d’Ages&Vie. Cet opérateur exploite actuellement cinquante résidences organisées autour d’unités pouvant accueillir chacune huit personnes âgées qui, tout en disposant d’un espace privatif, partagent des lieux de vie communs et sont aidées par des auxiliaires de vie. Pour accélérer son déploiement en France, Korian a signé vendredi 17 mai un partenariat avec la Banque des Territoires et Crédit Agricole Assurances. Objectif : lancer 150 nouvelles implantations à horizon 2024.

"Notre partenariat se matérialise par la création d’une SCI dans laquelle la Banque des Territoires sera actionnaire à hauteur de 35%, tout comme Crédit Agricole Assurances, le solde du capital étant détenu par Korian, précise quant à elle Sophie Boissard. Le coût moyen d’investissement pour une résidence se situe autour de 2 millions d’euros. La répartition entre fonds propres et dette sera équilibrée." Alors que les colocations existantes maillent le territoire urbain, péri-urbain et rural de la Bourgogne Franche Comté, les nouveaux projets permettront de pénétrer les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Normandie, Bretagne… Les 28 qui seront lancés dès cette année concerneront l’Ain, l’Allier, le Finistère, l’Indre-et-Loire, l’Isère, le Loir-et-Cher, le Loiret, le Lot-et-Garonne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, le Morbihan, la Nièvre, le Nord, le Pas-de-Calais, le Haut-Rhin, la Saône-et-Loire et les Vosges.

"En contribuant au développement d’une nouvelle offre d’hébergement pour les personnes âgées, la Banque des Territoires répond pleinement à sa mission d’être au service de territoires plus inclusifs", explique Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires. Et Frédéric Thomas, directeur général de Crédit Agricole Assurances, d'ajouter : "Le groupe Crédit Agricole est fortement implanté sur les territoires au travers de ses 39 caisses régionales, qui ont la possibilité de s’associer à ce projet de développement d’Ages&Vie. Cette présence régionale nous permet d'accompagner nos clients dans tous les moments de vie qui comptent dont le grand âge."

Chaque projet fait l’objet d’un accord préalable avec le département et la commune concernés. "Nous retrouvons un certain nombre de services dans les communes où nous sommes capables d’investir, complète Nicolas Perrette, co-fondateur d’Ages&Vie, à propos de la localisation. Nous avons besoin d’avoir à proximité des pharmacies, des médecins, des infirmières libérales…" Quant au foncier nécessaire, il fait généralement au moins 2 500 m² et peut être municipal comme privé. "Pour arriver à construire des bâtiments de qualité et proposer des loyers acceptables aux occupants, il faut vraiment que le foncier soit une part faible du projet, souligne Sophie Boissard. La France a aujourd’hui un problème massif de coût du foncier. Il faut repenser la manière dont est allouée la capacité de construction entre ce qui est considéré comme du logement social et le reste. Sous certaines conditions, ce type d’habitat inclusif développé par Ages&Vie devrait être considéré comme du logement social." 

Concernant la construction, une convention de partenariat a été signée avec Ossabois, filiale de GA Smart Building, pour démarrer une dizaine de réalisations. D’autres partenaires historiques pourront également être sollicités dans le cadre de l’accélération du développement d’Ages&Vie. Les bâtiments seront tous construits selon la norme NF Habitat HQE. Une structure développera en moyenne 900 m². Les premières livraisons découlant du partenariat entre Korian, la Banque des Territoires et Crédit Agricole Assurances sont programmées en 2020.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille immo du 24 juin 2019

La veille immo du 24 juin 2019

Gecina sur le point de céder un portefeuille de cinq hôtels, la passe d’armes publique entre Thibault de Saint Vincent et Virginie Calmels qui quitte...

V. Roussel : "Nous offrons à l'Etat une sécurité juridique"

V. Roussel : "Nous offrons à l'Etat une sécurité juridique"

En pleine deuxième vague de dévolution du patrimoine immobilier universitaire, Vincent Roussel, Notaire à Paris, fait un point sur la mission essentie...

F. Priest (Colas Rail) : "Faciliter l’accès à des solutions de mobilité durable est essentiel"

F. Priest (Colas Rail) : "Faciliter l’accès à des solutions de mobilité durable est essentiel"

Colas est une entreprise française de travaux publics, dont la filiale Colas Rail, s’est spécialisée dans les travaux ferroviaires. Construction de la...

E. Cosserat (Perial) : "Les incertitudes liées au Brexit redistribuent les cartes"

E. Cosserat (Perial) : "Les incertitudes liées au Brexit redistribuent les cartes"

Avec une collecte de 2,085 Md€ au premier trimestre 2019, les SCPI ont le vent en poupe. Faut-il s'en inquiéter ? Comment les sociétés de gestion s'ad...

La veille immo du 21 juin 2019

La veille immo du 21 juin 2019

Deskeo qui prend à bail deux nouveaux espaces, Keys AM qui livre Le Grand Carré à Villeneuve d’Ascq, Immo Placement qui lance une augmentation de capi...

P. Chalmin (économiste) : "Le monde dépend de la Chine pour les terres rares"

P. Chalmin (économiste) : "Le monde dépend de la Chine pour les terres rares"

Voitures électriques, LED, puces de smartphones ou encore panneaux photovoltaïques : les terres rares sont au cœur du quotidien. Mais le marché est en...

Infravenir décrypte les nouvelles mobilités urbaines

Infravenir décrypte les nouvelles mobilités urbaines

L’association regroupant les jeunes professionnels de l’infrastructure a réuni mardi 18 juin Christophe Najdovski, Kenneth Schlenker, Martin Dubourg,...

La métamorphose des sociétés immobilières cotées

La métamorphose des sociétés immobilières cotées

La FSIF et PwC viennent de dévoiler une étude analysant la contribution des sociétés immobilières cotées aux évolutions des villes. Décideurs vous pro...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message