Katlama Avocats : pénaliste digital

Fondé en 2012, Katlama Avocats assure principalement la défense pénale des dirigeants de société. La double casquette d’avocate et de start-uppeuse de sa fondatrice offre au cabinet une position stratégique auprès de sa clientèle.
Julia Katlama

Fondé en 2012, Katlama Avocats assure principalement la défense pénale des dirigeants de société. La double casquette d’avocate et de start-uppeuse de sa fondatrice offre au cabinet une position stratégique auprès de sa clientèle.

« J'anticipe les questions que se posent les entrepreneurs parce que je vis moi-même une aventure entrepreneuriale.» À la fois avocate et fondatrice de deux legal start-up, Julia Katlama se démarque sur un marché encore réfractaire à la digitalisation. Cette réussite est le résultat d’un travail de longue haleine.

Lorsque Julia Katlama commence ses études de droit, elle se dirige très vite vers le pénal. À ses débuts chez Alinea Avocats et Tourné & Bonnieu, elle développe son expertise en conseil et contentieux pénal général et des affaires et en droit des étrangers. En 2010, elle est élue septième secrétaire de la Conférence, le prestigieux concours d’éloquence du barreau de Paris. « J’ai vraiment mis un pied dans le milieu pénal en intervenant sur des affaires particulièrement sensibles », explique-t-elle. Depuis lors, elle garde la même idée en tête : créer sa propre structure qui interviendrait en matière pénale. Son projet se concrétise lorsqu’elle se libère de son mandat et ouvre les portes de Katlama Avocats en janvier 2012.

Avocate et start-uppeuse

Formée à la défense des particuliers devant les juridictions répressives, Julia Katlama positionne l’offre de son cabinet sur le droit pénal général. Puis s’oriente rapidement vers le pénal des affaires : « J’interviens auprès de dirigeants poursuivis pour abus de biens sociaux, blanchiment ou banqueroute par exemple, illustre l’avocate. La défense se cache dans les détails ». C’est d’ailleurs ce qui lui a permis d’obtenir la relaxe d’un de ses clients poursuivi pour fraude fiscale, abus de biens sociaux et blanchiment et qui encourait dix ans d’emprisonnement. Elle met aussi un point d’honneur à éviter le contentieux : « Des chefs d’entreprises me consultent pour savoir s’ils sont susceptibles d’être poursuivis pénalement. » Celle qui se définit comme une « urgentiste du droit » accompagne sa clientèle dans des phases particulièrement délicates : « Peu importe le titre, le comportement des clients face au risque pénal est toujours le même. Ils craignent les condamnations, cherchent à y échapper et sont déstabilisés lorsqu’elles tombent ». Elle défend des profils variés : particuliers comme dirigeants d’entreprises de taille moyenne mais aussi plus grandes (certaines sont cotées). « J’aime faire équipe avec mes clients et j’aime gagner, quel que soit l’enjeu », ajoute-t-elle.

La défense des dirigeants n’occupe pas l’intégralité de son activité : « J’interviens sur le volet pénal de dossiers touchant au droit de la famille : violences conjugales ou non-représentation d’enfants par exemple », illustre-t-elle. Elle ajoute intervenir occasionnellement en droit des étrangers et de la presse. « Je garde également du temps pour des dossiers qui me passionnent : les affaires criminelles, pour la dose d’adrénaline », glisse cette accro du challenge. L’une des victoires les plus marquantes de sa carrière ? L’acquittement d’un de ses clients impliqué dans un vaste trafic de stupéfiants, « ce qui était inespéré dans cette affaire ! »

Parvenant à conjuguer le droit et la technologie, Julia Katlama assure que le numérique la rapproche du droit des affaires. Elle a cofondé deux legaltechs en 2016 et 2017 : Votre Bien dévoué et In Compliance With (ICW). La première met en relation les avocats à la recherche d’un confrère pour les remplacer à une audience. ICW accompagne les entreprises dans la gestion et la mise en place de programmes de conformité. Un enjeu auquel elle est régulièrement confrontée notamment depuis l’entrée en vigueur de la loi Sapin 2 et du règlement général sur la protection des données (RGPD).

Une équipe entièrement féminine

Depuis quelques mois, l’avocate est consultante pour l’émission Le Grand JT des faits divers sur la chaîne CNews (du groupe Canal +), où elle est interrogée sur des affaires sensibles. Derrière ces apparitions publiques, se cache une équipe entièrement féminine, composée d’une collaboratrice et de deux stagiaires. Une belle revanche pour celle qui voulait dès ses premiers pas dans la profession créer son propre style en « s’imposant dans le milieu qui compte majoritairement des hommes ». Toujours poussée par son ambition entrepreneuriale, elle s’est fixé des objectifs bien établis. « Je souhaite poursuivre la digitalisation de mon cabinet au-delà des services que nous proposons déjà. »

Julia Katlama envisage également de développer son équipe et peut-être de recruter un jour un spécialiste du droit social ou des sociétés. « Mais ce ne sera pas pour tout de suite », tempère-t-elle avant de confier qu’elle a déjà été approchée par un cabinet anglo-saxon désireux de développer son département pénal. « J’aime ma liberté, j’ai l’habitude de tout faire par moi-même », se justifie-t-elle. Un credo qu’elle a suivi jusqu’ici et qui semble plutôt bien lui réussir.

Marine Calvo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Fiducial Legal by Lamy crée un pôle social

Fiducial Legal by Lamy crée un pôle social

Le cabinet accueille l’ancien associé de Fromont Briens Sébastien Ardillier et son équipe afin de créer un département droit social.

Allen & Overy coopte un nouvel associé

Allen & Overy coopte un nouvel associé

Le cabinet anglais nomme Xavier Jancène en qualité d’associé à Paris.

Ashurst attire un associé de chez Linklaters

Ashurst attire un associé de chez Linklaters

Le spécialiste du financement de projet Mark Barges est le nouvel associé du cabinet Ashurst à Paris.

Un nouveau gérant privé chez Mirabaud

Un nouveau gérant privé chez Mirabaud

Mirabaud recrute Antoine Hollard au poste de gérant privé en France.

Naissance de Lacourte Groupe

Naissance de Lacourte Groupe

Les deux études Dequesne, Le Falher & Associés et Lacourte et Associés se rapprochent pour travailler ensemble sous la marque Lacourte Groupe.

Christine Le Bihan (Prud’homme & Baum) : « Le règlement européen régissant les couples internationaux a un caractère universel »

Christine Le Bihan (Prud’homme & Baum) : « Le règlement européen régissant les couples internationau...

Ratifié par 18 pays, le règlement européen n°2016/1103 change les règles concernant les couples internationaux qui se marient depuis le 29 janvier 201...

Bird & Bird se renforce en corporate

Bird & Bird se renforce en corporate

Le cabinet accueille Sibylle Weiler en qualité d’associée au sein de sa pratique dédiée au droit des entreprises à Paris.

Solenne Brugère crée un cabinet d’un nouveau genre : b Ethics Avocats

Solenne Brugère crée un cabinet d’un nouveau genre : b Ethics Avocats

L’ancienne associée du cabinet Carakters Solenne Brugère fonde une structure inédite par son positionnement centré sur le conseil aux entreprises dans...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message