JO 2024, labo urbain du Grand Paris

Emblème des Jeux olympiques de Paris 2024, le village des athlètes va remodeler le visage de plusieurs communes séquano-dionysiennes mais sera aussi un fantastique laboratoire en matière de réversibilité des usages des bâtiments.

© Dominique Perrault Architecture

Emblème des Jeux olympiques de Paris 2024, le village des athlètes va remodeler le visage de plusieurs communes séquano-dionysiennes mais sera aussi un fantastique laboratoire en matière de réversibilité des usages des bâtiments.

L'organisation de Jeux olympiques est l'occasion pour une ville d'insuffler une nouvelle dynamique dans des territoires grâce à l'installation d'équipements qui n'auraient pas pu décoller sans un tel événement. À Paris, l'heureux élu se nomme Pleyel. Longtemps resté à l’écart de la dynamique de développement tertiaire de la Plaine, ce quartier de Saint-Denis accueillera dès 2023 la plus importante des soixante-huit gares du Grand Paris Express, ainsi que le village olympique, afin de recevoir les 17 000 sportifs attendus. 

Pleyel : nouveau carrefour incontournable du Nord parisien

Le pôle de transports Pleyel est un des axes forts du projet d’aménagement. Il se compose de deux éléments : à l'est, l'actuelle gare RER D de Saint-Denis Stade-de-France, par laquelle passera également à terme la ligne H du Transilien. Et à l'ouest, la future gare du Grand Paris Express qui sera desservie par les quatre lignes du futur métro automatique (14, 15,16 et 17). Celles-ci offrant une correspondance rapide vers la ligne 13 et sa station Carrefour-Pleyel. La gare, dont la conception a été confiée à l'architecte Kengo Kuma, accueillera quotidiennement 250 000 voyageurs et sera l'une des gares emblématiques du réseau du Grand Paris Express. Elle accueillera en son sein un lieu culturel innovant qui constituera une vitrine du Territoire de la Culture et de la Création.

Le village olympique, un projet hors normes

Composé de plusieurs secteurs d’aménagement, ce projet urbain ambitieux de 340 000 mètres carrés se basera sur une programmation équilibrée promouvant l’innovation environnementale et énergétique. Ses espaces publics donneront une large part aux mobilités douces et à la prise en compte de la biodiversité urbaine avec la création de parcs et de squares, le verdissement des rues, des toitures végétalisées… Conjuguant intensité urbaine et qualité du cadre de vie, une place toute particulière sera également allouée aux activités liées au Territoire de la Culture et de la Création qu'incarne Plaine Commune au sein du Grand Paris. Avec 40 % de logements sociaux, des commerces de proximité, des équipements culturels, sportifs et de loisirs, ainsi qu’une grande place dédiée aux déplacements doux, il disposera de toutes les fonctions permettant d’offrir un cadre agréable. Multimodal, ce quartier aura pour objectif de créer un lien entre la future gare et le quartier des bords de Seine.

Un laboratoire de la ville de 2050

Après l’événement, le site sera reconverti afin de devenir un nouveau quartier de ville et offrira, dans sa configuration finale, 2 200 logements familiaux, 900 logements spécifiques, mais également des bureaux, des locaux d’activités, des commerces et des équipements publics. Le lieu sera donc un laboratoire de premier choix pour appliquer les réflexions actuellement menées sur la réversibilité des bâtiments, ces derniers étant à reconvertir après les Jeux en logements et bureaux. Les discussions avancent actuellement entre le maître d'ouvrage Solideo (Société de livraison des ouvrages olympiques) et les promoteurs afin d'établir un cahier des charges optimal et d'avoir à opérer le moins de transformations possibles au niveau des espaces sanitaires et cuisines. Des études sont également menées en matière d'acoustique et de sécurité incendie pour la transformation des ouvrages en bureaux. De même, la dimension paralympique sera également l'occasion de mener une réflexion approfondie sur l'accessibilité des bâtiments. Plus qu'un simple quartier, le village olympique parisien représente pour la fabrique de la ville française une opportunité unique de mettre en œuvre les réflexions sur ce que seront la ville et ses usages à l'horizon 2050, tout en ne reproduisant les erreurs commises lors des précédentes olympiades. Le top départ du chantier du village olympique a été donné ce 4 novembre.

Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’hydrogène, la nouvelle panacée européenne ?

L’hydrogène, la nouvelle panacée européenne ?

La Commission européenne ambitionne d’ajouter l’hydrogène à sa pharmacopée, et d’ainsi élargir son spectre de réponses potentielles à l’urgence climat...

La veille urbaine du 10 juillet 2020

La veille urbaine du 10 juillet 2020

Esset qui acquiert Yxime, Claude Samson réélu président d’Afilog, le Conseil d'Etat qui sévit contre le gouvernement sur la pollution de l’air… Décide...

Orange va acheter de l’électricité renouvelable à Boralex

Orange va acheter de l’électricité renouvelable à Boralex

Orange a annoncé annoncé la signature d'un corporate PPA avec Boralex sur les énergies renouvelables. L'opérateur télécom va s'approvisionner en élect...

Nouveau semestre record pour le crowdfunding immobilier malgré la crise sanitaire

Nouveau semestre record pour le crowdfunding immobilier malgré la crise sanitaire

Malgré un semestre marqué par l'épidémie de Covid-19 et les mesures de confinement, le marché du crowdfunding immobilier a poursuivi sa croissance ave...

Pollution de l’air : les juges blâment l’État

Pollution de l’air : les juges blâment l’État

Ce vendredi, le Conseil d’État a ordonné au gouvernement d'agir en matière de pollution environnementale, sous peine d'une astreinte dont le montant e...

Rénovation énergétique des bâtiments : l’accélération et l’amplification, c’est maintenant

Rénovation énergétique des bâtiments : l’accélération et l’amplification, c’est maintenant

Identifiée par Emmanuel Macron comme un axe structurant de la relance économique, la rénovation énergétique des bâtiments est revenue avec force sur l...

Neutralité carbone : des investissements insuffisants dans les énergies renouvelables

Neutralité carbone : des investissements insuffisants dans les énergies renouvelables

Après la pandémie du COVID 19 et son impact considérable sur l’économie et les entreprises, l’Agence Internationale de l'Énergie (IAE) s’inquiète d’un...

La veille urbaine du 9 juillet 2020

La veille urbaine du 9 juillet 2020

Premier investissement dans le département du Nord pour Midi 2i, Marie-Célie Guillaume qui quitte la direction générale de Paris La Défense, Patrick O...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message