Jeu de chaises musicales à la gouvernance du groupe BPCE

Laurent Mignon succède à François Pérol, qui a remis sa démission fin avril. François Riahi devient directeur général de Natixis.

Laurent Mignon succède à François Pérol, qui a remis sa démission fin avril. François Riahi devient directeur général de Natixis.

Laurent Mignon a été nommé au poste de président du directoire du groupe BPCE, à l’unanimité des votes du conseil de surveillance. Alors qu’il était courtisé pour prendre la place de numéro deux à la Société Générale, ce proche de François Pérol prend la tête du groupe. Arrivé il y a dix ans, dans le contexte morose qui a vu la crise des subprimes frapper le groupe de plein fouet, cet ancien d’HEC a su faire preuve de résilience en remettant d’aplomb Natixis dont l’action était passée de 21 euros…à 80 centimes, aujourd’hui autour de 7 euros. Laurent Mignon a débuté sa carrière en salle des marchés chez Indosuez, il a ensuite rejoint le groupe AGF au poste de directeur général. Avant de rejoindre Natixis, M. Mignon avait déjà connu une expérience en banque d’affaires et gestion d’actifs chez Oddo BHF, où il était associé gérant de 2007 à 2009. Il entrera en fonction le 1er juin 2018.

Laurent Mignon passe le flambeau à François Riahi, également ancien de Stanford, à la tête de Natixis. À quarante-cinq ans, l’ancien centralien et énarque a connu plusieurs expériences de premier plan. Après être passé par l’administration en qualité d’inspecteur des finances, il rejoint les équipes de Nicolas Sarkozy à l’Élysée en 2007. Collègue de longue date de François Pérol, il avait rejoint le groupe BPCE en 2009 à la direction de la stratégie, dans l’œil du cyclone de la crise financière. Il se dirige ensuite vers Natixis, la banque d’investissement du groupe afin de piloter le développement de banque de grande clientèle asiatique, sous la direction de Laurent Mignon.

La nouvelle page de l’histoire du groupe devrait s’écrire dans la continuité des belles performances constatées cette année, avec une direction « maison » bien rodée.

Yacine Kadri

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Sophie Henry (CMAP) : « Veiller à ce que la médiation ne soit pas victime de son succès »

Sophie Henry (CMAP) : « Veiller à ce que la médiation ne soit pas victime de son succès »

Ancienne avocate au barreau de Paris et spécialiste du règlement des litiges pour les entreprises, Sophie Henry est déléguée générale du CMAP depuis 2...

Le M&A tire les performances de Lazard

Le M&A tire les performances de Lazard

Malgré une année difficile sur les marchés de la gestion d’actifs, la banque d’affaires garde le sourire grâce aux opérations de fusions-acquisitions....

Simon Larger (Région Île-de-France) : « L’autonomie  des universités doit s'inscrire dans une approche économique globale »

Simon Larger (Région Île-de-France) : « L’autonomie des universités doit s'inscrire dans une approc...

Plusieurs universités françaises ont enclenché la dévolution de leur patrimoine immobilier, comme le prévoit la LRU. Successivement consultant « finan...

Télévision : M6 rachète le pôle TV de Lagardère

Télévision : M6 rachète le pôle TV de Lagardère

Le groupe audiovisuel renforce son offre destinée à la jeunesse alors que Lagardère continue de réduire son exposition aux médias.

Valtus et Atreus acquièrent Alium Partners

Valtus et Atreus acquièrent Alium Partners

Une acquisition à parité qui renforce les synergies au sein du groupe Globalise.

CPR AM : La croissance allemande navigue en eaux troubles

CPR AM : La croissance allemande navigue en eaux troubles

Les récents événements climatiques n’ont pas fait fondre que les glaciers de l'Antarctique. Les mauvais chiffres de la croissance allemande au second...

Barclays et Rothschild pris dans l’imbroglio Covéa-Scor

Barclays et Rothschild pris dans l’imbroglio Covéa-Scor

Dans la cadre du projet d’OPA, les deux banques d’affaires sont attaquées au civil par la Scor. Et c’est une autre banque, Credit Suisse, qui a alimen...

M&A : l’Europe valide 2018 avec mention

M&A : l’Europe valide 2018 avec mention

Au niveau mondial, le M&A s’est davantage distingué par ses deals en hausse que par ses performances. Seule l’Europe a réussi une vraie belle anné...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message