J. Powell conserve son trône à la Fed

Le 22 novembre dernier, le président américain Joe Biden reconduisait Jerome Powell à la présidence de la Fed. Grâce à cette manœuvre politique il propulse la démocrate Lael Brainard au rang de vice-présidente, tout en ayant l’approbation du marché.

Le 22 novembre dernier, le président américain Joe Biden reconduisait Jerome Powell à la présidence de la Fed. Grâce à cette manœuvre politique il propulse la démocrate Lael Brainard au rang de vice-présidente, tout en ayant l’approbation du marché.

Les effets de la Covid-19 n’échappent pas au scénario classique d’une crise économique. Après une forte récession, la baisse de 3,4 % du PIB aux États-Unis, de nombreux pays retrouvent le chemin de la croissance. Cependant, la reprise est extrême. En effet, le soutien massif des banques centrales permet une solide reprise de l’activité économique, en témoigne le S&P500 qui ne cesse de battre des records. Dans ce contexte de surchauffe, une forte inflation fait son retour pour la première fois depuis 2007 aux États-Unis, avec un indice des prix à la consommation en augmentation de 6,2 % sur un an. Dans un contexte inflationniste, le président Joe Biden a choisi de restaurer la tradition américaine rompue par Donald Trump, en conservant Jerome Powell à la tête de la Fed malgré les récentes révélations d’investissement douteux venant des dirigeants de la réserve fédérale.

Un choix guidé par la politique et le contexte économique

Jerome Powell est considéré comme un républicain modéré, opposé politiquement à Joe Biden. Ce dernier a dû faire ce choix car "si, aujourd'hui, Biden publie le nom de Powell, la plupart des sénateurs républicains soutiendront sa nomination. Powell serait facilement approuvé au Sénat. Pour Brainard, c'est différent", d’après Jay Bryson, chef économiste chez Wells Fargo. En proposant Jerome Powell comme numéro un et Lael Brainard comme vice-présidente, Joe Biden arrive à promouvoir la seule démocrate de l’institution. Malgré l’opposition politique, la Maison-Blanche souligne : "Le gouverneur Powell a assuré un leadership constant au cours d'une période de défis sans précédent, notamment la plus forte récession économique de l'histoire moderne et les attaques contre l'indépendance de la Réserve fédérale."  On qualifie la vice-présidente de "colombe", sous-entendu qui privilégie la croissance et l’emploi. Là où Powell serait davantage "faucon", favorisant la lutte contre l’inflation. Concernant la politique monétaire, pas de modification majeure pour le moment. La réduction des achats d’actifs par la Fed suit son cours. Cependant, malgré les rumeurs, une hausse des taux d’intérêt directeurs n’est pas prévue dans l’immédiat en raison d’un niveau d’emploi qui ne s’est pas totalement remis de la crise. De plus, Jerome Powell et Lael Brainard qualifient l’inflation de transitoire et non structurelle.

Clément Redon

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le legal design, outil de développement des "soft skills" au service de la transformation numérique des directions juridiques

Le legal design, outil de développement des "soft skills" au service de la transformation numérique...

Lors de ce premier Décideurs Talk, Sihem Ayadi, CEO et fondatrice de Juridy Legal Design, et Carla Hegly Chung, Global Head of Sales & Marketing d...

Watson Farley & Williams renforce son bureau de Dubaï

Watson Farley & Williams renforce son bureau de Dubaï

Alhassane Barry rejoint le département finance de Watson Farley & Williams à Dubaï en qualité d’associé. Il fait notamment bénéficier la firme int...

Maestria Blockchain : un nouvel acteur pour encadrer et sécuriser les projets innovants

Maestria Blockchain : un nouvel acteur pour encadrer et sécuriser les projets innovants

Seconder et sécuriser les entreprises en pleine mutation numérique sur le plan technique financier et juridique. Telle est l’ambition de la société Ma...

Sécurité des données : quel rôle pour le DPO ?

Sécurité des données : quel rôle pour le DPO ?

Si sa fonction est souvent méconnue, le DPO – délégué à la protection des données – est aujourd’hui un acteur clé pour les entreprises comme pour les...

L'accès au private equity grâce à Private Corner

L'accès au private equity grâce à Private Corner

Avec l’adoption de la loi Pacte, les acteurs privés et autres professionnels cherchent aujourd’hui à investir le réel. Illustrée par le fléchage d’une...

Création du cabinet Exso

Création du cabinet Exso

Gépy Koudadje lance Exso, nouveau cabinet de niche en droit social qui ouvrira ses portes en janvier prochain au 219, rue Saint-Honoré à Paris. Partic...

TGS France Avocats promeut une avocate à Lille

TGS France Avocats promeut une avocate à Lille

Avocate chez TGS France Avocats depuis presque quatre ans, Claire Cambernon prend la direction du bureau lillois de l’enseigne.

E. Narrat (Haussmann Patrimoine) : "Il  paraît important d’accélérer la croissance organique en étudiant la croissance externe"

E. Narrat (Haussmann Patrimoine) : "Il paraît important d’accélérer la croissance organique en étud...

Créé il y a plus de 19 ans, Haussmann Patrimoine est un cabinet de Conseil en Gestion de Patrimoine (CGP) basé à Paris, Bordeaux et Montpellier, dont...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte