Jean-René Farthouat : décès d’un grand bâtonnier

L’ancien bâtonnier de Paris Jean-René Farthouat est décédé le samedi 11 janvier 2020 à l'âge de 85 ans. Il était un grand avocat contentieux et pénaliste engagé dans sa profession comme dans la transmission à ses jeunes confrères et consœurs.

L’ancien bâtonnier de Paris Jean-René Farthouat est décédé le samedi 11 janvier 2020 à l'âge de 85 ans. Il était un grand avocat contentieux et pénaliste engagé dans sa profession comme dans la transmission à ses jeunes confrères et consœurs.

La profession d’avocat vient de perdre l’un des siens, l’un de ceux qui ont compté et qui font référence parmi les plus jeunes. Jean-René Farthouat est né le 26 juin 1934 à Neuilly-sur-Seine. Il avait fondé son cabinet parisien avec Mario Stasi en 1968, Farthouat Stasi Asselineau & Associés, devenu Farthouat Avocats en 2002. Alors qu’il commence sa carrière aux côtés des grandes compagnies d’assurance et mutuelles comme la Maaf ou la Maif, il fait basculer son cabinet vers le droit pénal des affaires dans les années 1990. En effet, il défend des hommes politiques et des dirigeants d’entreprise poursuivis pénalement comme Gérard Longuet, Roland Dumas, Alain Juppé ou encore Jérôme Monod, le président de la Lyonnaise des Eaux (devenue Suez). Il travaille aussi sur des dossiers de santé publique comme celui des hormones de croissance aux côtés de l’Institut Pasteur ou de droit de l’environnement lors de l’épidémie de légionellose à l'hôpital Georges-Pompidou.

Montrer la route sans tracer le chemin

« C’est un avocat qui a travaillé toute sa vie jusqu’à la fin comme un acharné, il était passionné », se souvient son associée et actuelle vice-bâtonnière du barreau de Paris Nathalie Roret, qui a commencé son mandat en ce début d’année. « Il était dur avec lui-même comme avec les autres et était doté d’une autorité bienveillante », se souvient l’avocate qui a travaillé à ses côtés lors de ses débuts professionnels, sur recommandation du bâtonnier Bernard Baudelot. Elle lui a d’ailleurs rendu hommage le 19 décembre dernier lors de la passation de bâton : « Merci de m’avoir montré la route sans tracer le chemin. » L’avocat donnait des conseils, « mettait le pied à l’étrier sans vous pousser sur le cheval », indiquait des directions sans jamais rien imposer. Il savait développer l’autonomie des avocats avec lesquels il collaborait. Il avait d’ailleurs à cœur de former les plus jeunes, ceux qu’il avait accueillis au sein de son cabinet. Certains sont arrivés jusqu’à l’association comme Nathalie Roret, Nicolas Boulay ou Nicolas Cassart.

Il était aussi investi dans la représentation de sa profession. En s’engageant d’abord au sein de la Confédération syndicale des avocats (la future CNA) qu’il préside au début des années 1980. En entrant ensuite au Conseil de l’Ordre où il est élu en 1982 et en y travaille notamment sur la prospective. Après avoir été élu bâtonnier de Paris en 1994, il préside la Conférence internationale des barreaux en 1996. Il est réélu membre du Conseil de l’Ordre sans discontinuer de 1996 à 2008 et siège au Conseil national des barreaux (1997-1999) dont il deviendra le président en 2000. Il reçoit la Légion d’honneur en 2003.

Pascale D’Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Rachat de TMSC : le Tribunal de l’UE rejette le recours de Canon contre l’amende de Bruxelles

Rachat de TMSC : le Tribunal de l’UE rejette le recours de Canon contre l’amende de Bruxelles

Le Tribunal de l’Union européenne a confirmé, mercredi 18 mai, les amendes d’un montant cumulé de 28 millions d’euros infligées par la Commission pour...

E. Maréchaux Laurentin : "Il est difficile aujourd’hui pour un collectionneur d’acheter des peintures d’artistes russes"

E. Maréchaux Laurentin : "Il est difficile aujourd’hui pour un collectionneur d’acheter des peinture...

Au cœur du marché de l’art, les experts constituent la brique indispensable à l’authentification des œuvres. Entretien avec Élisabeth Maréchaux Lauren...

Une nouvelle équipe privatiste pour Adaltys

Une nouvelle équipe privatiste pour Adaltys

Dans la continuité de son développement, Adaltys accueille une nouvelle associée : Marjorie Schnell. Accompagnée d’une équipe de quatre avocats, l’avo...

Le projet européen de guichet unique pour les douanes avance

Le projet européen de guichet unique pour les douanes avance

Faciliter et accélérer le dédouanement. Un objectif que s’est fixé l’Union européenne et qui se concrétise de plus en plus avec le nouvel accord provi...

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

De la salle des pas perdus à l’hôtel de Bourvallais, il n’y avait, pour Éric Dupond-Moretti, qu’un pas à sauter. L’ex-pénaliste, entré au gouvernement...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message