Jean-Pierre Mustier (UniCredit) : « Cette opération s’inscrit dans une volonté de prouver que le groupe a accès aux marchés de g

UniCredit a vendu 3 milliards de dollars d’obligations à un acheteur unique, quelques jours après que la banque centrale italienne ait mis en garde sur les conséquences que les tensions politiques pourraient avoir sur le marché obligataire en matière de stabilité vis-à-vis des banques et des compagnies d’assurances

© DR

UniCredit a vendu 3 milliards de dollars d’obligations à un acheteur unique, quelques jours après que la banque centrale italienne ait mis en garde sur les conséquences que les tensions politiques pourraient avoir sur le marché obligataire en matière de stabilité vis-à-vis des banques et des compagnies d’assurances

Jean-Pierre Mustier, directeur général d’UniCredit, a tenu à éclaircir la décision du groupe. M. Mustier déclare que le coût de l’opération « n’était pas idéal », mettant néanmoins en avant le fait que la banque était à même de dénicher des investisseurs malgré les potentielles conséquences des tensions politiques actuellement visibles en Italie.

La plus importante banque italienne a offert un coupon de 7,83 % sur ce qui est communément appelé l’obligation senior non privilégiée. Il s'agit d'une marge colossale depuis la dernière levée de fonds d'UniCredit pour près de 1,5 milliard d'euros en janvier, en payant un coupon de 1 %, soit 0,7 point de plus que le benchmark. Pour la nouvelle obligation de 3 milliards de dollars, il s'agit de payer 4,2 % de plus que le taux de change en euros.

M. Mustier a déclaré que cette opération s’inscrivait dans une volonté de prouver que le groupe avait accès aux marchés de grande taille. En réalisant une telle transaction avec un investisseur unique, la capacité du groupe à oeuvrer pour de nouvelles transactions de ce type serait préservée.

De plus, il a été ajouté que la banque avait tenu compte de la hausse des coûts d'emprunt dans sa projection des marges nettes d'intérêt pour l'an prochain. De nombreux prêteurs italiens ont, en effet, été exclus du financement général pendant une bonne partie de cette année. À titre de comparaison, depuis la formation de la coalition gouvernementale en mai, Intesta Sanpaolo est l’unique autre banque italienne à avoir réussi à lever une obligation non garantie par la vente d’une obligation senior pour 1 milliard d'euros.

Certains gestionnaires de fonds obligataires ont déclaré que l'acheteur de l'obligation pourrait être Pimco. L’asset manager américain a été le principal investisseur dans le cadre d’un placement privé similaire de 500 millions d'euros d'obligations supplémentaires de niveau 1 réalisé par UniCredit fin 2016, lorsque la banque cherchait à renforcer ses ratios de fonds propres, à la suite d’une vaste émission de droits et de la vente de prêts non productifs.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Entre l’obligatoire réorganisation du travail et une stratégie immobilière à revoir, la reprise annoncée s’accompagne de nombreuses problématiques. Et...

Banque et assurance : voici les directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Banque et assurance : voici les directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

AmazingContent, spécialiste de l’influence des dirigeants et top managers sur les réseaux sociaux, a récemment publié une enquête sur le classement de...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

En 2020, Kingfisher France enregistrait des résultats en hausse de plus de 3 % à 5 milliards d'euros. À la tête depuis 2019 de 123 Brico Dépôt et 93 C...

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

La directrice des opérations a permis au groupe de Mark Zuckerberg d’atteindre des niveaux de performance historiques. Son réseau, mais aussi son expé...

Square part à l’assaut de la finance décentralisée autour du Bitcoin

Square part à l’assaut de la finance décentralisée autour du Bitcoin

Jack Dorsey, fondateur du réseau social Twitter et CEO de Square, a annoncé que la société spécialisée dans le paiement digital s’apprête à lancer une...

Thomas Jeanjean prend la direction des opérations de PayFit

Thomas Jeanjean prend la direction des opérations de PayFit

Entreprise française spécialisée dans l’automatisation de la paie et la gestion des ressources humaines, PayFit annonce l’arrivée de Thomas Jeanjean,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte