Jean-Pierre Mustier, le directeur général d’UniCredit démissionne

Après quatre ans passés à la tête de la banque italienne UniCredit, qu’il a redressé d’une main de maître, le français Jean-Pierre Mustier met fin à ses fonctions, qu’il quittera en avril prochain.

Après quatre ans passés à la tête de la banque italienne UniCredit, qu’il a redressé d’une main de maître, le français Jean-Pierre Mustier met fin à ses fonctions, qu’il quittera en avril prochain.

Jean-Pierre Mustier, actuel directeur général de la banque italienne UniCredit a informé lundi soir le groupe de sa démission. La raison ? Des désaccords entre le directeur sortant et son conseil d’administration, notamment vis-à-vis des stratégies dont celle du plan Team 23, présenté fin 2019, ou encore la volonté par le conseil de racheter la banque italienne BMPS, tel que proposé par le gouvernement italien qui l’avait sauvée en 2017. Pour le moment, et jusqu’à ce qu’il quitte définitivement ses fonctions, il a pour objectif de réaliser une " transition douce" d’après un communiqué du groupe, et reste concentré sur l’exécution dudit plan ainsi que sur les difficultés engendrées par la crise sanitaire.  

Après avoir passé 22 ans à la Société Générale, il l’avait quitté quelques temps après la tonitruante affaire Kerviel. Nommé directeur général d’UniCredit à l’été 2016, Jean-Pierre Mustier aura réussi à redresser le groupe grâce à un travail de transformation d’une grande ampleur, accompagné d’augmentations de capital, de restructurations ou encore de cessions d’actifs. Le communiqué de presse du groupe souligne la réussite de son plan "Transform 2019" qui a renforcé l’établissement tant en matière financière qu’opérationnelle.  

Remerciant ses collaborateurs pour le travail et l’engagement dont ils ont su faire preuve, il quittera ses fonctions à la fin de son mandat, en avril 2021, ou avant, si son remplaçant est nommé. Il n’a pas pour l’instant annoncé publiquement quel serait son prochain poste. En début d’année, il avait déjà refusé de prendre la tête d’HSBC. Toutefois, toutes les têtes sont tournées vers la Société Générale. La réaction sur les marchés financiers ne s’est d’ailleurs pas faite attendre. Dès lundi, les actions UniCredit ont chuté de 5 % et mardi, de 6 %. Alors qu’étrangement, celles de la Société Générale enregistrent une hausse qui ne cesse de croître.

Agathe Giraud

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Ces entreprises russes peu connues à très forte croissance

Ces entreprises russes peu connues à très forte croissance

Non, l’économie russe ne doit pas uniquement sa prospérité aux géants de l’énergie ou autres conglomérats industriels bâtis sur les ruines de l’URSS....

Warren Buffett : l'alchimiste

Warren Buffett : l'alchimiste

Maître à penser de nombreux gérants d’actifs, Warren Buffett a élaboré une méthodologie d’investissement d’une grande efficacité. À tel point qu’il es...

Acer Finance et Laillet Bordier unissent leurs talents

Acer Finance et Laillet Bordier unissent leurs talents

Les fusions continuent dans le secteur de la gestion de patrimoine avec l’alliance entre la société de gestion de portefeuille Acer Finance et le cab...

P. Chabrol (Trésor) : "Treize fonds ont obtenu à date le nouveau label ISR immobilier"

P. Chabrol (Trésor) : "Treize fonds ont obtenu à date le nouveau label ISR immobilier"

Après deux ans de travail, le label ISR immobilier est entré en vigueur fin octobre 2020. Pierre Chabrol, chef du bureau épargne et marché financier à...

Un webinaire pour mettre en avant le rôle de la finance dans la politique RSE

Un webinaire pour mettre en avant le rôle de la finance dans la politique RSE

À l’occasion du webinaire "Engagement RSE et performance : le rôle de la direction financière", organisé par le cabinet PMP, Christophe Babule et Fran...

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

De même que les marchés financiers ont subi de plein fouet la crise sanitaire, l’immobilier n’a pas été davantage épargné. Certains secteurs ont néanm...

Carrefour-Couche-Tard,  pas de sitôt

Carrefour-Couche-Tard, pas de sitôt

Bercy s’oppose au rapprochement entre Carrefour et le canadien Couche-Tard, brandissant l’argument de la sécurité alimentaire française. Un droit de v...

Quatre dispositifs non bancaires pour sauver son entreprise

Quatre dispositifs non bancaires pour sauver son entreprise

Alors que la fermeture des commerces dits non essentiels et le ralentissement de l’activité économique se ressentent dans les bilans financiers, la tr...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte