Jean-Michel Darrois (Darrois Villey Maillot Brochier) : « C’est l’équipe elle-même qui rend le leader apte à la diriger »

 

 

Décideurs. Quelles sont, selon vous, les compétences clés d’un leader ?

J.-M. D. Il y a plusieurs types de leaders. Cela dépend du caractère des hommes. Par exemple, certains ne conçoivent le pouvoir que de manière solitaire et absolue, d’autres jugent que c’est en les partageant avec leurs proches qu’ils parviendront à imposer leurs vues. On peut être leader en créant l’harmonie et la cohésion, ou alors en divisant. En ce qui me concerne, je préfère l’harmonie et la cohésion. Mais la tâche est difficile car la profession d’avocat se caractérise par un fort esprit d’indépendance et par des personnalités au caractère bien trempé. Être leader, c’est utiliser au mieux les qualités de chacun tout en conservant l’harmonie globale du cabinet. Il est important de susciter l’adhésion de tous pour préserver l’autorité indispensable au bon fonctionnement d’un groupe. En tout état de cause, la notion de leadership présuppose l’existence d’un groupe, d’une équipe soudée, et surtout la reconnaissance par celle-ci des qualités dont dispose le leader. C’est pour moi l’équipe elle-même qui rend le leader apte à la diriger.

 

Décideurs. Steve Jobs, Gandhi, De Gaulle, etc. Quels leaders vous ont marqué et pourquoi ?

J.-M. D. Sans hésitation Charles de Gaulle, pour sa vision unique du monde et de la France et sa capacité à influer sur le cours des événements. Il est incontestablement le plus grand meneur d’hommes que notre pays ait enfanté au cours de son histoire récente. Il est également celui qui a été le plus évidemment contesté, mais cela n’a pas remis en cause sa capacité à rassembler.

 

Décideurs. Quels enseignements retenez-vous de ce leader ?

J.-M. D. Du parcours du Général de Gaulle, j’ai principalement tiré deux enseignements. Le premier est que la prise de décision est un exercice solitaire, contrairement à son exécution. La transparence est une notion très à la mode, mais dont je me méfie. Le second est qu’un exécutif efficace doit être bicéphale. Il est très difficile pour une même personne d’être aussi vigilant sur les questions de long terme que sur les questions de plus court terme. Ces deux aspects sont essentiels et  méritent une égale attention.

 

Décideurs. Vous êtes donc partisan de la séparation des fonctions de leader et de manager.

J.-M. D. Pour continuer à jouer pleinement son rôle de stratège, je pense qu’il faut savoir déléguer des pans importants de son activité lorsqu’ils sont liés au fonctionnement quotidien d’une structure. Mais un leader doit également influencer ses managers par son charisme. Ses propres valeurs seront ensuite transmises à l’ensemble de l’organisation. Il est ainsi primordial de savoir travailler avec des personnes qui développent des qualités complémentaires aux vôtres. J’ai débuté ma carrière avec Philippe Villey qui est un technicien hors pair et discret. De mon côté je me chargeais d’interventions plus visibles. Notre duo a immédiatement fonctionné en termes de développement des affaires.

 

Décideurs. Comment un leader doitil réagir lorsque ceux qui le suivent proposent autre chose ?

J.-M. D. Il doit, sans pour autant renoncer à ce qui pour lui est essentiel, s’adapter en écoutant les plus jeunes, qui comprennent et anticipent les changements de l’avenir. Pour créer l’adhésion, un leader doit par ailleurs impérativement incarner les valeurs qui caractérisent son groupe et dans lesquelles son pays, son groupe, son équipe peuvent se retrouver. L’éthique est donc un élément essentiel du leadership, en ce qu’elle fonde sa légitimité et soude l’entité sur laquelle il s’exerce.

 

Décideurs. Quelles sont les recettes pour ne pas abuser de son leadership

?

J.-M. D. Je ne crois pas que le leadership soit susceptible de dégénérer en abus, puisqu’il tire sa source et sa force de l’adhésion et de l’estime du groupe. En revanche, il est tentant d’abuser du pouvoir que le leadership confère. Dans ce cas, adhésion et estime du groupe s’effritent très rapidement et la chute peut être rapide et totale. Les bibliothèques sont remplies de livres qui relatent la disgrâce de leaders qui avaient oublié de faire prévaloir les valeurs sur l’autorité

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Leadership

Certaines personnes changent le monde quand d’autres vivent une vie tranquille, s’affairent « simplement » à manager les affaires courantes. Des personnalités plus affirmées révolutionnent leur secteur, leur environnement, leur pays. Qu’il s’agisse de Xavier Niel, Mark Zuckerberg, Steve Jobs, Ghandi ou Nelson Mandela, quels sont les secrets du Leadership ?
Sommaire
E.Stofer (CRPN) : "La qualité de la croissance dépend du commerce mondial"

E.Stofer (CRPN) : "La qualité de la croissance dépend du commerce mondial"

Le directeur de la Caisse de retraite complémentaire du personnel navigant professionnel de l’aéronautique civile, Étienne Stofer, s’exprime sur la co...

Hélène Bourbouloux : la référence

Hélène Bourbouloux : la référence

Rallye, la maison mère de Casino a été placée en sauvegarde. Deux administrateurs ont été nommés. Dont Hélène Bourbouloux. Portrait de l’administratri...

Priorité 2019 du directeur financier : optimisation des processus (4/6)

Priorité 2019 du directeur financier : optimisation des processus (4/6)

À l’issue de l’étude de PwC « Priorité 2019 du directeur financier », nous vous proposons chaque semaine un retour sur l’un des six sujets qui cristal...

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Philippe Rey (UMR) : "La croissance mondiale est entrée dans une phase de ralentissement"

Créée en 2002, L'Union Mutualiste Retraite (UMR) est une union de mutuelles spécialisées dans l'épargne retraite. Elle gère près de 9,1 milliards d’eu...

Amazon mène la "série G" de Deliveroo à 575 millions de dollars

Amazon mène la "série G" de Deliveroo à 575 millions de dollars

Avec ce nouveau tour de table, l’entreprise de livraison de repas, a levé au total 1,53 milliard de dollars.

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

TransferWise, la fintech qui valait 3,5 milliards de dollars

Les cofondateurs de TransferWise ainsi que certains investisseurs historiques cèdent une partie de leurs titres sur la base d’une valorisation qui att...

P. Cénac (C&C Notaires) : "Céder les rênes de son entreprise n’est pas qu’une affaire de fiscalité"

P. Cénac (C&C Notaires) : "Céder les rênes de son entreprise n’est pas qu’une affaire de fiscalité"

Adepte de l’interprofessionnalité, Pierre Cénac est un véritable spécialiste de la transmission d’entreprise. Il nous fait part de son expérience sur...

Alix Bolle (Energy Cities) :  "L’énergie est bien plus qu’une marchandise"

Alix Bolle (Energy Cities) : "L’énergie est bien plus qu’une marchandise"

Créée en 1990, l'association Energy Cities déploie ses actions dans plus de mille villes de trente pays européens par le transfert de savoir-faire et...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message