Jean-Luc Tixier rejoint l’étude parisienne du groupe Cheuvreux

Après plus de trente-six années passées comme avocat associé au sein du cabinet CMS Francis Lefebvre Avocats, Jean-Luc Tixier intègre l’étude notariale parisienne du groupe Cheuvreux, en qualité de notaire associé.
Jean-Luc Tixier

Après plus de trente-six années passées comme avocat associé au sein du cabinet CMS Francis Lefebvre Avocats, Jean-Luc Tixier intègre l’étude notariale parisienne du groupe Cheuvreux, en qualité de notaire associé.

Spécialiste reconnu du droit immobilier, notamment dans le domaine des baux constitutifs de droit réel, Jean-Luc Tixier rejoint l’étude Cheuvreux avec laquelle il collaborait depuis plus de douze ans. Il intervient en conseil comme en contentieux et en rédaction d’actes en matière d’avant-contrats et de contrats immobiliers, de promotion immobilière, de vente en l'état futur d'achèvement (Vefa) et de construction, de copropriété et de volumétrie ainsi qu’en matière de baux commerciaux et de bail en l'état futur d'achèvement (Befa). Au sein de Cheuvreux, il travaillera plus particulièrement sur les problématiques juridiques liées au développement immobilier et aux montages immobiliers complexes, aux côtés des juristes de l’étude. Jean-Luc Tixier a obtenu son diplôme de notaire en 1986 à l’université de Panthéon Sorbonne, alors qu’il était déjà chez CMS Francis Lefebvre Avocats depuis 1984. Il est également chargé d’enseignement au sein du master 2 droit immobilier de l’université I Panthéon-Sorbonne depuis 1985, où il enseigne le droit de la construction et des opérations immobilières, le droit des baux commerciaux, et le droit des baux à construction et emphytéotiques. Il est également auteur de nombreuses publications.  

Il rejoint aujourd’hui l’étude parisienne de Cheuvreux en qualité de notaire associé. Cheuvreux est composé de quatre études (Paris, Bordeaux, Reims et Lyon). Celle de Paris regroupe aujourd’hui 60 notaires, dont 14 associés. Le groupe affiche un savoir-faire dans cinq domaines : l’immobilier résidentiel, le patrimoine, le développement immobilier, le financement immobilier, l’investissement et arbitrage. Il sert une clientèle diversifiée d’acteurs privés et publics tels que des fonds d’investissement, des aménageurs privés et publics, des promoteurs, ou encore des collectivités locales, l’État, des banques ou des établissements financiers.  

Louise Tydgadt

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L'Élite 2020 : qui sont les figures du palais ?

L'Élite 2020 : qui sont les figures du palais ?

Thomas Baudesson, Kiril Bougartchev, Jean-Yves Garaud, Corinne Lepage, Kami Haeri, Olivier Fréget et Thomas Rouhette sont les avocats identifiés par D...

L'Elite 2020 : qui sont les références parmi les avocats d'affaires ?

L'Elite 2020 : qui sont les références parmi les avocats d'affaires ?

Alexandra Neri, Emmanuelle Barbara, Stéphane Puel, Stéphanie Auféril, Noëlle Lenoir, Catherine Mateu, Arut Kannan, Emmanuelle Trombe et Sabrina Dougad...

L'Élite 2020 : qui sont les avocats entrepreneurs ?

L'Élite 2020 : qui sont les avocats entrepreneurs ?

Pascale Lagesse, Thomas Clay, Marianne Schaffner, David Rigaud, Patricia Le Marchand, David Gordon-Krief, Alain Decombe et Jérôme Barré sont les avoca...

L'Elite 2020 : qui sont les avocats dealmakers ?

L'Elite 2020 : qui sont les avocats dealmakers ?

Guillaume Kuperfils, Philippe Druon, Guilhem Brémond, Bertrand Cardi, Xavier Farde et Pierre Popesco sont les avocats identifiés par Décideurs Juridiq...

L'Élite, 30 avocats parmi les meilleurs

L'Élite, 30 avocats parmi les meilleurs

Ils sont considérés comme des références en leur matière. Découvrez les portraits des 30 avocats qui constituent l'élite du barreau d'affaires.

Edito. Une confiance aveugle

Edito. Une confiance aveugle

Place aux géants du droit !

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protection des espèces protégés ?

Déviation routière : peut-elle porter un intérêt public majeur justifiant une dérogation à la protec...

Affecter la conservation d’espèces suppose l’obtention d’une autorisation dérogatoire : le projet répond à un impératif d’intérêt public majeur mais a...

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

La mise en concurrence des concessions hydroélectriques aura-t-elle lieu ?

Avec une puissance installée qui avoisine les 25 GW, soit près du 1/5e du parc de production français et près de 12 % de la production d’électricité,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte