Jean-Claude Bassien (Nexity) : "Le bureau permet de réengager le collectif"

Jean-Claude Bassien (Nexity) : "Le bureau permet de réengager le collectif"

Et si l’organisation des espaces de travail constituait un véritable enjeu de productivité relevant de la direction générale ? C’est la vision développée par Jean-Claude Bassien, directeur général délégué de Nexity.

Décideurs. Après deux ans de crise sanitaire, quels changements peut-on observer dans l'organisation des entreprises ?

Jean-Claude Bassien. Il faut retenir que cette période s’est inscrite dans une suite d'évolutions impactant le mode de fonctionnement des entreprises. D’abord la révolution technologique, puis la question environnementale et ses conséquences réglementaires. Dans un premier temps, en mars 2020, la sidération a prédominé : comment continuer à produire alors que tous les collaborateurs devaient rester chez eux ? À ce moment-là, les entreprises ont compris que le télétravail n’était pas qu’une "mesurette" sociale, mais un outil de production. C’est la grande leçon du premier confinement. Lors du second, les sociétés se sont trouvées dans une phase de changement d’organisation : une alternance entre présentiel et distanciel avec, entre les deux, une granularité qui était encore à inventer. Enfin un troisième temps, depuis quelques mois maintenant, est celui de la réflexion globale sur l’organisation et l’adaptation des espaces de travail. À la fin du premier trimestre 2022, près de 65% des entreprises ont fixé le nombre de jours de télétravail autorisés.

L’espace de travail doit pouvoir être perçu comme utile à chaque temps d’activité

À quel défi post-crise, les entreprises doivent-elles répondre ?

Les collaborateurs ont découvert qu'ils pouvaient produire à distance. Ils ont manifesté des attentes… souvent contradictoires : le souhait de télétravailler pour près de trois quarts des collaborateurs interrogés, mais aussi le désir de retrouver l’organisation d'avant pour 63% d’entre eux (étude de la chaire Workplace de l’Essec, avril 2021) ; un refus du flex office pour 70% d’entre eux ; un désir de bureau fermé pour plus de 60%. Cela a été une vraie problématique managériale. Les entreprises ont dû s'interroger sur ce qu’elles étaient, ce qu'elles voulaient être, et comment elles se projetaient.

On a beaucoup parlé du flex office, mais je pense que le thème dominant de l’après-crise est l’hybridation. Pourquoi ? Car l’élément qui permet de réduire les contradictions, c’est de se focaliser sur l’utilité des espaces de travail et d’être dans une logique où celui-ci doit pouvoir être perçu comme utile à chaque temps du travail. Or ce temps, et cela constitue une redécouverte, n'est pas le même, il n’est pas linéaire : il y a le temps de la réflexion, de la production, de la collaboration, de la célébration et de l'équipe. Finalement, la question est de savoir comment faire en sorte d’avoir une identité et un usage spécifiques d’un même espace selon le temps de la production dans lequel on se trouve. Cela amène à se poser la question de la destination immobilière de l’entreprise.

Comment le manager doit-il embarquer et fédérer ses équipes ?

La confiance c’est de mettre les collaborateurs en situation de responsabilité

C’est aujourd'hui tout l’enjeu du management dans les entreprises. Dans l'urgence, simplicité et efficacité ont guidé les dirigeants. Mais dans un monde qui dure, où l'organisation du travail devient celle que l'on vient de décrire, il faut pour les managers, et notamment les managers intermédiaires, ceux qui se trouvent sur le terrain, encadrer des équipes. Et celles-ci ont découvert pendant les épisodes de télétravail total qu’elles pouvaient être en partie autonomes, capables de dépassement et d’initiatives.  Le management doit réengager les collaborateurs, car les contraintes d'hier ayant disparu, un questionnement de la relation au travail s'opère. Il va donc falloir apprendre à modifier nos process.

Le bureau physique est-il devenu symbolique ?

Le bureau, c’est l’endroit qui permet d'engager un collectif. C’est cet élément fondamental que l'entreprise doit se réapproprier : la reconquête de l'identité d'entreprise est un enjeu crucial. Le thème clé derrière cette identité est l'authenticité. Par conséquent, l'immobilier d'entreprise devient aujourd’hui un sujet de direction générale à part entière.

Propos recueillis par Anne-Laure Blouet

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Leïla Grison (Publicis France) : "Faire progresser l'équité d'opportunités dans nos agences et dans les grandes écoles "

Leïla Grison (Publicis France) : "Faire progresser l'équité d'opportunités dans nos agences et dans...

Récemment nommée responsable de l’inclusion et des diversités au sein du groupe Publicis France, Leïla Grison s’empare de ces thèmes avec conviction....

Cyprien Batut :  "Nous ne devrions pas parler de Grande Démission mais de Grande Réallocation entre les emplois"

Cyprien Batut : "Nous ne devrions pas parler de Grande Démission mais de Grande Réallocation entre...

Chercheur affilié à la Chaire Travail de PSE-École d'économie de Paris, Cyprien Batut étudie de près les mutations du secteur de l’emploi avec l’émerg...

Karina Sebti, pionnière du management de transition

Karina Sebti, pionnière du management de transition

Figure incontournable du management de transition, Karina Sebti a été l’une des premières à reconnaître ce nouveau mode de recrutement comme un avanta...

Michel Krumenacker (Socomec) : "70% de nos résultats sont directement réinjectés au sein de l’entreprise"

Michel Krumenacker (Socomec) : "70% de nos résultats sont directement réinjectés au sein de l’entrep...

ETI internationale familiale fondée en 1922, Socomec vient de célébrer ses cent ans d’existence et d’indépendance. Avec un chiffre d’affaires de 604 m...

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Message d’absence du bureau : modèles et exemples

Pour beaucoup d'entre vous, l'heure du grand départ en vacances approche. Avant d'éteindre votre poste, n'oubliez pas de configurer votre messagerie p...

Reda Mahfoud, nouveau directeur général France de Malt

Reda Mahfoud, nouveau directeur général France de Malt

Le groupe spécialisé dans la mise en relation entre freelances et entreprises annonce la nomination d’un nouveau directeur général pour l’Hexagone.

Paule Boffa-Comby (ReThink & Lead) : "Un seul cerveau ne peut pas comprendre à lui seul les rouages de nos sociétés"

Paule Boffa-Comby (ReThink & Lead) : "Un seul cerveau ne peut pas comprendre à lui seul les rouages...

Paule Boffa-Comby est l’auteur de plusieurs livres sur le leadership et coache les dirigeants. En 2014, elle insuffle le mouvement ReThink&Lead qu...

V. Lefranc (Elior) : "Faire progresser une culture inclusive sur l’ensemble de nos sites"

V. Lefranc (Elior) : "Faire progresser une culture inclusive sur l’ensemble de nos sites"

Elior a signé la charte mondiale des Nations unies sur les principes d’autonomisation des femmes (Women’s Empowerment Principles) visant à promouvoir...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message