Jean Balan : « Les avocats doivent se lever face au mini-gouvernement des juges »

Le 4 décembre prochain, les avocats parisiens seront appelés à voter pour élire leur futur bâtonnier et, le cas échéant son vice-bâtonnier. Parmi les candidats, découvrez Jean Balan.
Jean Balan

Le 4 décembre prochain, les avocats parisiens seront appelés à voter pour élire leur futur bâtonnier et, le cas échéant son vice-bâtonnier. Parmi les candidats, découvrez Jean Balan.

C’est la deuxième ou troisième fois ‒ il n’en est plus très sûr ‒ que Jean Balan se présente aux élections du bâtonnat de Paris. En 2010, l’avocat se présentait avec un programme, un site internet et une réelle volonté de briguer le poste de bâtonnier. Aujourd’hui, c’est sur sa page Facebook que l’avocat fait « campagne », avec un tout autre objectif. « Je ne suis pas naïf, je sais que je ne serai pas élu, et mes confrères me le disent d’ailleurs amicalement », admet celui qui affiche vingt-huit ans de barre. Mais alors, pourquoi se présenter aux élections ? « Je veux faire passer un message », déclare-t-il. Jean Balan est en colère : « Il faut s’occuper des magistrats ! Tout le monde sait qu’ils se transforment en mini-gouvernement. Les avocats doivent se lever face à cela ! »

Très admiratif des efforts effectués par les bâtonniers jusque-là, il considère néanmoins que le corps auquel il appartient n’est plus écouté et souhaite que la profession « retrouve sa grandeur ». Selon lui, « il n’y a plus rien, plus de conviction. Les avocats se transforment en simples techniciens, ils ne sont plus des praticiens. » Ce message, Jean Balan espère qu’il sera entendu par les futurs bâtonniers. Ce « petit avocat », comme il aime à se qualifier lui-même, se bat depuis quinze ans pour connaître la vérité sur l’affaire du bombardement du camp français de Bouaké qui a fait 9 morts en 2004. « Quand je me bats, je ne lâche jamais prise. C’est de mon devoir de dire ce que je pense. » La détermination est sans conteste ce qui le caractérise le mieux.

Clémentine Anno

 

Pour lire les autres articles du dossier spécial élection bâtonnat

Bâtonnat 2020 : l’Ordre dans le viseur

Le portrait des cinq binômes ou candidats seuls :

Uettwiller/Belloy : « Notre plan d'action sera violent »

Cousi/Roret : « Nous sommes le binôme le plus expérimenté et le plus compétent »

De Seze/Dubois : « Nous ne poursuivrons pas les avocats qui investiront et nous réformerons »

Hached/Dourouni-le Strat : « Restaurer la confiance, resserrer les liens et représenter chacun(e) d'entre vous... On y va ! »

Un bilan de mi-mandat :

Marie-Aimée Peyron : « J’ai pris l’engagement ferme de lever le bâton »

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Bâtonnat 2020 : Qui sera le prochain dauphin ?

Le 4 décembre prochain, les avocats parisiens seront appelés à voter pour élire leur futur bâtonnier et, le cas échéant son vice-bâtonnier. Alors que quatre candidats se présentent en binôme, le cinquième a quant à lui décidé de faire campagne seul. Qui succédera à Marie-Aimée Peyron et Basile Ader en 2020 ? Découvrez les cinq portraits des candidats.
Sommaire Bâtonnat 2020 : Olivier Cousi et Nathalie Roret ont gagné les élections Bâtonnat 2020 : l’Ordre dans le viseur Uettwiller/Belloy : « Notre plan d'action sera violent » Cousi/Roret : « Nous sommes le binôme le plus expérimenté et le plus compétent » De Seze/Dubois : « Nous ne poursuivrons pas les avocats qui investiront et nous réformerons » Hached/Dourouni-le Strat : « Restaurer la confiance, resserrer les liens et représenter chacun(e) d'entre vous... On y va ! » Marie-Aimée Peyron : « J’ai pris l’engagement ferme de lever le bâton »
L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

Le document-cadre sur les programmes de conformité vient d’être mis à jour par l’Autorité de la concurrence. Le texte fournit aux entreprises et aux a...

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

En 2021, l’Autorité des marchés financiers a connu une forte hausse des valorisations et des entrées en Bourse et noté la montée en puissance de l’act...

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Le cabinet, spécialiste des sujets de conseil et contentieux des entreprises, élargit son offre de services avec l’arrivée d’une nouvelle associée. Ma...

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Quentin Renaud s’associe au sein du cabinet Squair. Habitué des dossiers de propriété littéraire et artistique, droit des marques et dessins et modèle...

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

La 67e édition de la Brussels Art Fair (Brafa), l’une des plus anciennes et prestigieuses foires d’art d’Europe, rassemblera 115 galeries du 19 au 26...

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message