J-P. Lee et A. Poupard : "Mayer Brown dispose désormais d’une offre full service à l’attention des investisseurs immobiliers"

Alexandre Poupard vient d’intégrer le groupe immobilier de Mayer Brown à Paris, en qualité d’associé. Avec Jean-Pierre Lee, associé du cabinet depuis 2001, il nous dévoile la stratégie de développement et les ambitions de Mayer Brown dans ce secteur.
Jean-Pierre Lee (à gauche) et Alexandre Poupard (©D.R.)

Alexandre Poupard vient d’intégrer le groupe immobilier de Mayer Brown à Paris, en qualité d’associé. Avec Jean-Pierre Lee, associé du cabinet depuis 2001, il nous dévoile la stratégie de développement et les ambitions de Mayer Brown dans ce secteur.

Décideurs. Que représente l’immobilier dans l’activité de Mayer Brown ?

Jean-Pierre Lee : C’est un secteur phare. Au niveau mondial, plus de quarante partners de Mayer Brown interviennent en immobilier. Nos pratiques sont reconnues aux Etats-Unis, en Asie et au Royaume-Uni. En France, l’immobilier a constitué notre porte d’entrée dans le financement. Nous avons notamment accompagné de grandes banques sur des opérations emblématiques comme Cœur Défense. Nous sommes également intervenus dans des transactions phares au cours des années récentes, telles que la cession du 9 Place Vendôme, l'acquisition du 16 rue de Washington par un investisseur coréen, ou encore l'ensemble des acquisitions de GreenOak dans le secteur logistique en France. Le recrutement d’Alexandre Poupard va nous permettre de renforcer notre pôle immobilier et nous donner plus de visibilité sur le marché.

Pourquoi avez-vous rejoint Mayer Brown ?

Alexandre Poupard : Mayer Brown est un cabinet avec un fort ADN immobilier qui vise l’excellence dans toutes ses pratiques et dans tous ses bureaux. J’ai décidé de rejoindre le groupe à Paris pour renforcer la pratique investissement immobilier du bureau parisien. J’interviens principalement dans le cadre d’opérations d’acquisitions et de cessions d’actifs ou de portefeuilles immobiliers en France et en Europe pour le compte d’investisseurs français et internationaux tels que notamment Unibail-Rodamco-Westfield, LaSalle Investment Management, BNP Paribas REIM ou encore Europa Capital. Notre équipe a également développé une expertise significative dans la mise en place de partenariats (joint ventures) entre investisseurs et/ou promoteurs immobiliers.

Quels seront les grands axes de votre stratégie de développement ?

A.P. : Je crois beaucoup à la mutualisation des talents au sein d’un même groupe de pratique. Mayer Brown disposait déjà d’une équipe d’experts reconnus dans les domaines du financement immobilier (Jean-Pierre Lee, Patrick Teboul, Maud Bischoff, Hervé Kensicher), de la fiscalité immobilière (Olivier Parawan), des baux commerciaux (Wladimir Mangel) et d’une équipe spécialisée en hôtellerie (Andrew Armfelt et Erwan Heurtel). L’arrivée de notre équipe nous permet ainsi de disposer au sein du bureau parisien de Mayer Brown d’une offre full service à l’attention des investisseurs immobiliers qui mêle savoir-faire transactionnel, fiscal et financier, avec une connaissance pointue du sous-jacent immobilier pour tous types d’actifs (bureaux, logistiques, commerces, hôtels, résidences gérées, etc.).

Quelles sont vos ambitions ?

J-P. L. : Nous voulons être aussi actifs sur le marché français que nous le sommes dans les autres places mondiales dans le secteur immobilier. Nous cherchons à trouver un bon équilibre entre grands institutionnels, fonds d’investissement et banques de financement.

A.P. : L’attractivité du marché français de l’investissement en immobilier d’entreprise auprès des investisseurs tant français qu’internationaux est indéniable. La solidité et profondeur du marché immobilier français, les taux historiquement bas et des perspectives économiques relativement favorables continuent en effet d’attirer les investisseurs. La principale problématique à laquelle nos clients sont aujourd’hui confrontés est d’ailleurs le manque d’actifs. Le marché français bénéficie en outre de facteurs conjoncturels favorables ne serait-ce qu’avec les incertitudes liées au Brexit qui amènent certains investisseurs à privilégier l’Europe continentale et notamment la France. Les projets du Grand Paris et l’accueil des Jeux Olympiques en 2024 sont également perçus comme offrant de nouvelles opportunités pour certains sous marchés d’Ile de France. 

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paris Pro Bono Day : Passage à la vitesse supérieure

Paris Pro Bono Day : Passage à la vitesse supérieure

Dans le cadre de l’European Pro Bono Week, le cabinet Reed Smith organisait son premier Pro Bono Day le 6 novembre dernier. L’occasion de réunir le te...

Sarah Lenoir, l’anticipatrice

Sarah Lenoir, l’anticipatrice

Counsel au sein du cabinet Osborne Clarke, Sarah Lenoir est l'une des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionnée pour incarner la r...

Laure Hosni, coach des restructurations

Laure Hosni, coach des restructurations

Counsel au sein du cabinet August Debouzy, Laure Hosni est l'une des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionnée pour incarner la re...

Matthias Pujos, avocat martial

Matthias Pujos, avocat martial

Fondateur du cabinet Pujos Avocats, Matthias Pujos est l'un des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour incarner la relève.

Olivier Dorgans, architecte du droit

Olivier Dorgans, architecte du droit

Counsel au sein du cabinet Hughes Hubbard & Reed, Olivier Dorgans est l'un des 30 avocat.e.s du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour i...

Dossier. Avocats d'affaires, la relève 2020

Dossier. Avocats d'affaires, la relève 2020

Ils ont prêté serment, ils l’ont juré. Tous devenus avocats entre 2002 et 2013 – ce qui représente une moyenne d’exercice de dix ans –, ils constituen...

Vladimir Rostan d’Ancezune, le goût du risque

Vladimir Rostan d’Ancezune, le goût du risque

Associé de Dac Beachcroft France, Vladimir Rostan d'Ancezune est l'un des 30 avocats du barreau d'affaires édition 2019 sélectionné pour incarner la r...

Anne-Sophie Noury, logique, patience et persévérance

Anne-Sophie Noury, logique, patience et persévérance

Cette associée chez Weil Gotshal exerce aux côtés de Jean-Dominique Daudier de Cassini en restructuring. Décideurs mise sur elle : elle fait partie de...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message