J.M Paluel-Marmont (AFFO) : "L’immobilier est un placement attractif et stable"

J.M Paluel-Marmont (AFFO) : "L’immobilier est un placement attractif et stable"
Jean-Marie Paluel-Marmont

L’attrait pour le métier de familly office se développe de plus en plus, l’Association Française du Familly Office (AFFO) les conseille dans leurs lancements. Jean-Marie Paluel-Marmont, président de l’AFFO, détaille les valeurs qu’incarne un familly office.

Décideurs : De nombreux Familly Offices se sont créés ces derniers mois. Sollicitent-ils votre aide pour se lancer ? Quel accompagnement leur proposez-vous ?

Jean-Marie Paluel-Marmont : Nous sentons effectivement un intérêt croissant pour le modèle de Familly Office. Concernant les familles, nous leurs proposons une méthodologie de réflexion. Nous leurs fournissons un questionnaire précis qui leur permet de déterminer de quel type de Familly office ils ont besoin et comment choisir entre un single et un multi celui qui leur conviendrait le mieux. Pour les familly officers, l’AFFO leur apporte une visibilité ainsi qu’un espace d’échanges et de formations. Nous accompagnons aussi certains Familly Offices dans le développement de leurs activités.

Pensez-vous accueillir de nouveaux membres dans votre association ? Quels sont vos critères d'adhésion ?

Évidement. L’AFFO est une association professionnelle ayant pour vocation de réunir le maximum de professionnels. Cela prend en compte les single family officer, les multi family officers ainsi que les experts les accompagnant tels que les avocats et les notaires, ayant une appétence particulière pour les familles et une envie d’ouvrir la réflexion sur ce sujet. Notre but est d’échanger et de réfléchir à l’élaboration des bonnes pratiques du métier de Familly Office. Nous réfléchissons aussi à ouvrir nos portes aux membres juniors afin de les aider à se lancer de la meilleure des façons. Nous avons deux critères clés d’adhésion. Le premier qui semble évident, c’est de sentir la volonté claire du futur adhérent à vouloir pratiquer ce métier dans sa composante de multi conseils et vouloir aborder les aspects de gouvernance familiale. Le deuxième critère repose sur la nécessité d’une transparence absolue en matière de rémunération. Pour nous, la confiance est un élément essentiel de la relation entre le family officer et la famille.

"Notre enseignement doit être plus adapté à la réalité économique des régions"

Quelle est la ligne de conduite fixée par l'AFFO en matière de rémunération des family offices ? Les multi-family offices sont-ils nombreux à disposer d'un modèle à 100 % en honoraires ?

Nous devons distinguer les singles des multi familly office. Le problème pour un single ne se pose pas, puisque par définition, il reçoit un salaire de la famille. Les multi familly offices qui ont plusieurs clients doivent être très clairs sur leurs rémunérations et nous encourageons au maximum une facturation en honoraires. Exceptionnellement, il peut arriver que certains produits financiers donnent lieu à des commissions. Elles doivent être toujours déclarées et rétrocédées aux clients.

Vous avez lancé, il y a près d'un an une formation dédiée au métier du family Office en partenariat avec l’Aurep. Pouvez-vous en faire un premier bilan ? Quels sont les retours que vous avez des professionnels ayant intégré la première promotion ?

Notre première session a été sursouscrite dans les semaines qui ont suivi son ouverture. Nous en sommes très heureux. Cela démontre que cette formation répond à un réel besoin. Actuellement, les premiers retours concernant le corps enseignant sont très positifs. Il est composé à la fois de professionnels du family office et aussi de professeurs intervenant sur des sujets techniques (droit, fiscalité…). Nos promotions étant très hétérogènes, notre point d’amélioration réside en une adaptation de certains cours. En effet, le niveau de connaissance des élèves peut être très différent selon les sujets traités. De plus, notre enseignement doit être plus adapté à la réalité économique des régions. 

Pourquoi avoir choisi de publier votre 6eme livre blanc sur le thème de « l’immobilier pour les familles » ? 

Les livres blancs sont des travaux collectifs, approfondis sur des sujets essentiels pour le métier de Familly Office. Dans ce sens, cela nous a semblé important d’apporter une méthodologie sur cette classe d’actifs que tous les Familly Officers rencontrent et l’immobilier est pour les familles un placement attractif et stable. En effet, ce livre blanc sur l’immobilier a pour ambition de livrer aux family officers, les outils nécessaires à la gestion efficace d’un patrimoine immobilier, de sa constitution à sa transmission, et de les aider dans la gestion d’un portefeuille immobilier, à prendre des décisions sécurisées. Le prochain livre blanc sera dédié à l’économie responsable, une vraie demande se développe autour de ce sujet. Nous essayons de répondre et de fournir à nos membres des éléments de travail de qualité sur les sujets qu’ils peuvent rencontrer.

Propos recueillis par Chloé Buewaert

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nicomatic : focus sur une entreprise libérée

Nicomatic : focus sur une entreprise libérée

Le fabricant haut-savoyard de connecteurs Nicomatic est un exemple concret d'entreprise libérée en France. Olivier Nicollin, actuel PDG de cette entre...

Maison Henriot, chai d’œuvre

Maison Henriot, chai d’œuvre

Depuis plus de deux siècles, la maison Henriot cultive sa passion de la vigne et sa fierté du produit. Plus soucieuse de qualité que de volumes, elle...

Oui, le salaire des PDG du CAC 40 dépend (un peu) du climat

Oui, le salaire des PDG du CAC 40 dépend (un peu) du climat

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis d’inciter les grands groupes à davantage lier la rémunération de leurs dirigeants à des c...

Advens, success story de la cybersécurité française

Advens, success story de la cybersécurité française

Alexandre Fayeulle président et fondateur d’Advens, success story française dans l’univers de la cybersécurité, revient sur ses initiatives RSE et la...

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Nathaniel Scher : "La réalité virtuelle et le métavers auront une incidence considérable en santé"

Alors que les nouvelles technologies s’invitent plus que jamais dans le secteur de la santé, la médecine intégrative fait de plus en plus d’adeptes. D...

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Leonardo Del Vecchio, décès d'un visionnaire

Le milliardaire italien, président du conseil d’administration d’EssilorLuxottica s’est éteint à Milan à l’âge de 87 ans. Retour sur la success story...

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Zhong Shanshan, l’empereur de l’eau minérale

Première fortune chinoise, Zhong Shanshan est le patron à la fois du géant de l’eau en bouteille Nongfu Spring et de l’entreprise pharmaceutique Beiji...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message