J.-M. Fonteneau (Groupe Rideau), "Faciliter les passerelles et maintenir dans l’emploi les collaborateurs"

Les perspectives de croissance n’impliquent pas inéluctablement de renoncer aux valeurs humaines d’une entreprise familiale. La preuve par l’exemple avec Jean-Michel Fonteneau, DRH du groupe vendéen Gustave Rideau.

Les perspectives de croissance n’impliquent pas inéluctablement de renoncer aux valeurs humaines d’une entreprise familiale. La preuve par l’exemple avec Jean-Michel Fonteneau, DRH du groupe vendéen Gustave Rideau.

Décideurs. Le groupe Gustave Rideau vient d’acquérir BGN. Faut-il en déduire que votre entreprise ne connaît pas la crise ?

Jean-Michel Fonteneau. Il est vrai que nous connaissons depuis deux ans une croissance importante que la crise n’est pas venue ralentir. Elle nous a, certes, contraint de mettre à l’arrêt nos activités sur le site dédié à la conception de vérandas. Mais quatre semaines seulement ! Cette reprise dans des délais courts a renforcé la confiance de nos clients et, par ricochet, nos carnets de commandes. Le millier de collaborateurs qui se répartissent sur nos différents sites ne manqueront donc pas d’activité dans les mois à venir ! Et ils le feront dans les meilleures conditions puisque nous allons agrandir l’unité de production des vérandas et pergolas située à la Roche-sur-Yon et prévoyons également de le faire à Saint-Mathurin, ce qui permettra de doubler notre capacité de production. 

Comment, d’un point de vue RH, piloter l’intégration d’une nouvelle entité ?

Il s’agit, dans un premier temps, de se rendre présent malgré la distance puisque, sans compter les confinements successifs, les locaux de BGN sont à Niort. Une équipe représentative a été envoyée en éclaireur pour découvrir nos installations en Vendée, rencontrer des membres du management, discuter avec ceux qui deviendront peu à peu leurs véritables collègues. Ces échanges n’ont, en effet, d’autre but que de favoriser au mieux les synergies entre nos sociétés qui ont des activités complémentaires. Nous allons également partager un certain nombre d’indicateurs entre les équipes RH afin de creuser davantage les différents dossiers. Il me semble important de mener un effort d’harmonisation des pratiques et des process car nous ne disposons pas du même niveau de maturité sur certains sujets. Je pense par exemple à la dématérialisation des bulletins de paie, une problématique que nous maîtrisons. Ce qui n’est pas encore le cas du côté de BGN.

"Nous reclassons en interne des personnes usées par les aléas climatiques et les contraintes physiques en tant qu’animateurs et tuteurs"

Qu’est-ce que cela signifie pour vous d’être un employeur responsable socialement ? 

Il se distingue par un travail de tous les instants pour faciliter les passerelles et maintenir dans l’emploi les collaborateurs. Le groupe Gustave Rideau est une entreprise familiale qui ambitionne d’offrir à ses équipes ce qui a été possible pour son fondateur. En effet, nous facilitons la mobilité interne à tous les niveaux en permettant, par exemple, d’évoluer de postes en ateliers à des postes de commerciaux. Nous sommes également sensibles à l’amélioration continue des conditions de travail, ce qui se traduit par l’achat de véhicules à boîte automatique, de chaussures spéciales pour des collaborateurs affectés par des problèmes à la hanche ou même d’exosquelettes. Nous œuvrons encore à reconnaître le handicap en proposant aux personnes concernées de diminuer leur temps de travail tout en conservant leur rémunération. Un employeur responsable socialement se doit de jouer ce rôle de coordinateur pour répondre à des problématiques individuelles de santé. Nos solutions sont guidées par le pragmatisme et le bon sens. Nous avons ainsi reclassé en interne des personnes usées par les aléas climatiques et les contraintes physiques en tant qu’animateurs et tuteurs. Grâce à cela, elles demeurent actives et font profiter de leur expérience aux plus jeunes. 

Justement, quels engagements le groupe Rideau prend-il à l’égard d’une population aussi particulière que celle des jeunes ? 

Nous leur promettons des parcours professionnels diversifiés qui s’inscrivent dans la durée. Chez nous, rien ne s’oppose à ce que les collaborateurs débutent sur les chantiers puis évoluent sur des postes de métreur, de dessinateur, voire de commercial. Cette richesse constitue un atout de poids, les jeunes se détachant de plus en plus du modèle traditionnel qui associait une vie à un seul métier. Mais, rejoindre le groupe Rideau c’est surtout l’assurance de se choisir une seconde famille. L’entreprise affiche des valeurs humaines et s’attache à les mettre en œuvre au quotidien. Nous travaillons, par exemple, avec des partenaires tels Action Logement pour répondre aux difficultés liées au logement, aux travaux ou à la location que pourraient rencontrer nos collaborateurs. Peu d’employeurs peuvent se vanter de proposer à leurs salariés une offre de logement comme nous le faisons avec nos campings. Ces mobil-homes, habités à l’année, représentent un véritable argument pour séduire de nouveaux talents !

Propos recueillis par Marianne Fougère

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Digital learning, un nouveau souffle pédagogique!

Digital learning, un nouveau souffle pédagogique!

La sixième édition de USpring, le Printemps des Universités d’entreprise, s’est tenue par écrans interposés. L’occasion d’interroger l’impact du digit...

L’application Stairwage poursuit son ascension en Espagne

L’application Stairwage poursuit son ascension en Espagne

L’application mobile Stairwage, qui propose un modèle d’acompte sur salaire, poursuit sa croissance et se rend désormais disponible pour le marché esp...

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Entre l’obligatoire réorganisation du travail et une stratégie immobilière à revoir, la reprise annoncée s’accompagne de nombreuses problématiques. Et...

É. Driutti (groupe La Poste) : "Les collaborateurs deviennent acteurs de leur apprentissage"

É. Driutti (groupe La Poste) : "Les collaborateurs deviennent acteurs de leur apprentissage"

L’École de la Banque et du Réseau (EBR) a été créée pour accompagner le développement des collaborateurs dans le cadre de l’accélération des activités...

Portage salarial : une option vers une sécurisation des travailleurs de l’immobilier ?

Portage salarial : une option vers une sécurisation des travailleurs de l’immobilier ?

Sur un marché immobilier toujours dynamique malgré la crise, les entreprises doivent jongler entre rentabilité et efficacité. Dans cet environnement t...

C. Seiler (Haut-commissaire aux compétences) : "la formation professionnelle comme levier de relance"

C. Seiler (Haut-commissaire aux compétences) : "la formation professionnelle comme levier de relance...

La crise du coronavirus a joué le rôle d’un révélateur : insuffisante digitalisation des parcours, métiers en tension, illectronisme, soft skills requ...

Hauts potentiels, les clés pour mieux les manager

Hauts potentiels, les clés pour mieux les manager

Quels dispositifs de formation concevoir pour des collaborateurs qui ont fait de l’apprentissage une philosophie ? Éléments de réponse pour dépoussiér...

Grant Alexander lance son département "Transformation organisationnelle et Ressources Humaines"

Grant Alexander lance son département "Transformation organisationnelle et Ressources Humaines"

Le groupe Grant Alexander, qui conseille les organisations et leurs dirigeants, et oriente leur performance, depuis près de 30 ans, vient de créer le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte