J. Lescs (Kimpa) : "Kimpa poursuit ses engagements en obtenant cette année la certification B-Corp"

Devenue société à mission en mai 2021, Kimpa poursuit ses engagements en obtenant cette année la certification B-Corp, valorisant l’impact réel de l’entreprise selon ses objectifs sociaux et environnementaux. Julien Lescs, cofondateur de l’entreprise, revient sur les spécificités de cet engagement.

Devenue société à mission en mai 2021, Kimpa poursuit ses engagements en obtenant cette année la certification B-Corp, valorisant l’impact réel de l’entreprise selon ses objectifs sociaux et environnementaux. Julien Lescs, cofondateur de l’entreprise, revient sur les spécificités de cet engagement.

Décideurs. Vous êtes le premier family office à avoir obtenu la certification B Corp, qu’est-ce que cela implique ?

Julien Lescs. La certification B-Corp implique tout d’abord des responsabilités. Elle nous permet de prendre part au sein d’une communauté internationale, composée de 300 adhérents en France et 5 000 dans le monde. Son principe même est d’inspirer et d'aider tous les acteurs à rejoindre le mouvement, en utilisant notre écosystème pour influencer le monde qui nous entoure autour de cinq piliers que sont la gouvernance, les collaborateurs, l’impact sur la collectivité, l’environnement et enfin, les clients. La certification B-Corp va au-delà de l’entreprise à mission, elle  implique plus de contraintes. La démarche est itérative et nous apporte par ailleurs une reconnaissance internationale, ce que ne permet pas le statut d’entreprise à mission.

Quels sont les critères à respecter pour obtenir cette certification ? 

Le processus est long et commence par une évaluation : le B Impact Assessment (BIA) qui permet d’obtenir un score devant atteindre 80 sur 200 points pour détenir cette certification. Nous devons également fournir tous les documents justificatifs pour appuyer l’assessment et réaliser un audit qui nous challenge sur les réponses apportées précédemment. La certification B-Corp, que nous avons mis un an à obtenir, avec un score de 108 points, est le plus haut gage d'engagement pour la transformation durable qu'une entreprise puisse obtenir avec ISO 26000 et le statut d'entreprise à mission.

"Nous sommes le premier family office à avoir positionné notre entreprise vers un impact social et environnemental"

Finalement, grâce aux processus mis en place en interne, Kimpa a intégré la communauté B-Corp, dans laquelle la société s’investit afin que sa philosophie soit, à terme, reprise par d’autres.

Maintenant que vous avez obtenu cette certification, quelle est la suite ? 

Nous sommes heureux d’avoir obtenu un score aussi élevé et devons désormais maintenir ce niveau d’exigence et le faire progresser lors du prochain questionnaire. En effet, les entreprises labellisées sont réévaluées tous les trois ans pour leur permettre de s’améliorer et d’être à jour par rapport à l’évolution des standards sociétaux et environnementaux. Nous avons confiance en nos capacités pour le faire car nous sommes une société à mission et le premier family office à avoir pour vocation d’accompagner ses clients dans l’allocation d’une partie de leurs capitaux vers des projets à impact social et environnemental. Cela nous donne la force et l’ambition pour notre entreprise d’avoir de l’impact. Pour les nouvelles générations, l'impact environnemental est une notion-clé. Nous effectuons un travail en amont, résolument émotionnel, pour aider la famille entrepreneuriale à se rassembler autour de projets communs. En outre, nous n’oublions pas la vocation primordiale d'un family office qui est de conjuguer l’harmonie familiale avec la protection du patrimoine.

Quels sont vos prochains axes d’amélioration ? 

Nous développons depuis notre création un outil propriétaire appelé le Portefeuille augmenté qui est la seule solution du marché à permettre de structurer et piloter l’ensemble des actifs de nos clients avec des indicateurs financiers et d’impact. Nous continuons à investir dessus pour permettre à nos clients de mesurer, sur chacune des classes d’actifs, leur impact à travers leurs investissements. L’objectif étant d’améliorer leurs scores grâce à une méthodologie poussée et documentée. Il permet également de visualiser les opportunités d'investissement à impact en ligne avec la thèse d'investissement de nos clients et de leur profil de risque.

"Le portefeuille augmenté est la seule solution du marché à permettre de structurer et piloter l’ensemble des actifs de nos clients avec des indicateurs financiers et d’impact"

Ensuite, nous continuons à nous positionner comme une organisation avec une grande diversité - nous avons 60 % de femmes dans l’entreprise et 40 % d’hommes -, une multiculturalité avec déjà quatre nationalités parmi nos 17 collaborateurs et nous avons structuré notre entreprise autour de concepts sains de transparence totale sur l’accès à l’information et un actionnariat accessible à tous. Nous développons également une culture d’entreprise basée sur les concepts de l’entreprise libérée avec par exemple, le déploiement du concept de vacances illimitées pour l’ensemble de nos collaborateurs. 

L’investissement socialement responsable est-il une demande émanant de vos clients ? 

Nous avons rapidement constaté que nous souhaitions aider les clients qui aspirent à diriger une partie de leurs capitaux vers des investissements socialement responsables ou à impact. Nous n’allons pas convertir les investisseurs qui n’ont pas cette appétence mais ils souhaitent tous donner du sens à leurs investissements et nous sommes là pour les guider. On observe une différence entre les générations, la plus ancienne s’inquiète de ce qui se passe dans le monde et la nouvelle est stimulée de pouvoir changer la donne. Les 17 objectifs de développement durable structurés par l’ONU permettent de rassembler la famille autour d’investissements communs. Kimpa travaille avec ses clients sur la structuration d’une thèse d’investissement à impact et la manière de la déployer sur les différentes classes d’actifs de la famille. Finalement, il est essentiel de distinguer la finance responsable, la finance durable et la finance à impact, et la manière dont on les positionne dans les allocations d’actifs. 

Le mot de la fin ? 

En tant qu’entreprise à mission qui fait de l’impact, la valeur transversale pour toutes les parties prenantes de ce business est la circularité. Cela signifie que là où une entreprise pouvait auparavant s’opposer à ses concurrents, elle collabore désormais avec son écosystème. Kimpa est ravie de pouvoir partager ses compétences avec ses confrères, et cela grâce à des missions qui vont au-delà de la performance de l’entreprise. Finalement, nous avons le souhait d'engager notre communauté car il s'agit de regarder ses concurrents aujourd'hui comme des partenaires afin de partager nos bonnes pratiques et d’utiliser les leviers puissants de la finance pour financer les solutions dont notre planète a besoin et que nous laissons à nos enfants. Nous appartenons à un business bien plus collaboratif que le simple fait d’accompagner des familles fortunées. C’est dans ce cadre que Kimpa est aujourd’hui en discussions avancées avec plusieurs single et multi family office français et européens pour les aider à développer leurs expertises en "Impact Investing". 

Propos recueillis par Juliette Woods

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

L’Autorité de la concurrence publie un nouveau document-cadre sur les programmes de conformité

Le document-cadre sur les programmes de conformité vient d’être mis à jour par l’Autorité de la concurrence. Le texte fournit aux entreprises et aux a...

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

L’AMF a connu une hausse de ses activités en 2021

En 2021, l’Autorité des marchés financiers a connu une forte hausse des valorisations et des entrées en Bourse et noté la montée en puissance de l’act...

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Valmy Avocats s’ouvre au droit public et au droit de l’environnement

Le cabinet, spécialiste des sujets de conseil et contentieux des entreprises, élargit son offre de services avec l’arrivée d’une nouvelle associée. Ma...

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Squair se renforce en propriété intellectuelle

Quentin Renaud s’associe au sein du cabinet Squair. Habitué des dossiers de propriété littéraire et artistique, droit des marques et dessins et modèle...

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

B. Bourdon (Brafa) : "Faire ce qu’il y a de mieux pour le marché de l’art en Belgique"

La 67e édition de la Brussels Art Fair (Brafa), l’une des plus anciennes et prestigieuses foires d’art d’Europe, rassemblera 115 galeries du 19 au 26...

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message