J-F. Fliti (Allure Finance) : « Le client tirera notre métier vers le haut, et nous nous devons de suivre cette évolution »

Depuis sa création en 2010, Allure Finance a fait du chemin. Acteur de référence du conseil en gestion de patrimoine et gestion de fortune, le cabinet conseille entrepreneurs, cadres dirigeants et patrons de sociétés cotées. Jean-François Fliti, associé-fondateur, revient sur les actualités qui animent le métier de CGPI.

Depuis sa création en 2010, Allure Finance a fait du chemin. Acteur de référence du conseil en gestion de patrimoine et gestion de fortune, le cabinet conseille entrepreneurs, cadres dirigeants et patrons de sociétés cotées. Jean-François Fliti, associé-fondateur, revient sur les actualités qui animent le métier de CGPI.

Décideurs. Quels sont les relais de croissance pour le métier de conseiller en gestion de patrimoine ?

J.F. Fliti. Le premier relai de croissance est la digitalisation. Cela représente un effort et un investissement dans les systèmes d’information pour gagner en productivité et ainsi passer plus de temps avec le client, donc moins de temps sur des tâches administratives. C’est non seulement nécessaire, mais également obligatoire. Toutes les nouvelles réglementations comme PRIIPS ou DDA induisent une connaissance du client très fine et la réalisation d’une cartographie des risques. De même, il convient de mettre en œuvre une allocation qui corresponde en permanence au profil de risque du client, ses choix et son patrimoine. Seuls l’informatique et les progiciels peuvent répondre à ces besoins. Par ailleurs, un autre relai de croissance se trouve dans l’expertise. De nombreuses banques ont décidé de réduire leurs effectifs et de standardiser leur offre, alors que les CGP vont devoir l’individualiser et le faire monter en gamme, ce qu’Allure Finance fait, par exemple, en matière de financement.

Quelles réformes vont impacter les métiers de la gestion de patrimoine ?

La réforme de la fiscalité personnelle et patrimoniale arrive en tête avec les dernières mesures qui ont été adoptées dans la dernière loi de finances. Ensuite, la loi Pacte va venir impacter positivement l’épargne salariale, d’une part et l’épargne retraite, d’autre part. En outre, la flat tax à 30 % modifiera inévitablement les politiques de rémunération des dirigeants. Cet impôt va permettre de faire bouger des trésoreries jusqu’à présent en sommeil. L’incitation du gouvernement avec la flat tax est de distribuer en vue de réinjecter des capitaux dans l’économie réelle. Il convient également de souligner que l’IFI va avoir un impact significatif sur l’immobilier. L’idée est de faire redescendre des valorisations trop élevées, aussi bien au bénéfice de particuliers primo-accédants, que pour des entreprises souhaitant s’installer. Il est important de se rendre compte que l’IFI constitue un impôt beaucoup plus encadré que l’ISF. Il présente un niveau de complexité important en matière d’interprétation du texte, si bien que l’administration fiscale a fini par allonger le délai de dépôt des déclarations. À cela s’ajoutent les réformes des bases cadastrales et de la taxe foncière. Les prélèvements sociaux sont montés à 17,2 %. Le pourcentage supplémentaire (1,7 %) impacte directement les revenus fonciers. Toutes ces mesures vont dans le même sens : améliorer l’investissement dans entreprises et porter la bonne dynamique actuelle de l’économie française.

Comment percevez-vous les défis induits par MIFID ?

C’est une réglementation dont tout CGP doit prendre conscience et en tirer le meilleur afin d’en faire un atout plutôt que de le subir. Si l’on se projette vers l’avenir, la pratique nécessitera de faire preuve d’expertise et de réactivité. Le client tirera notre métier vers le haut, et nous nous devons de suivre cette évolution.

Propos recueillis par Yacine Kadri

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

J. Couturier et V. Nioré : "Nous sommes préoccupés par l’affaiblissement de la situation des avocats"

J. Couturier et V. Nioré : "Nous sommes préoccupés par l’affaiblissement de la situation des avocats...

C’est un duo formé par une civiliste et un pénaliste qui se présente devant les avocats parisiens. Julie Couturier est avocate depuis 1995. Elle exerc...

X. Autin et C. Lepetit : "Le secret de l’avocat n’est pas un privilège : il est un devoir »

X. Autin et C. Lepetit : "Le secret de l’avocat n’est pas un privilège : il est un devoir »

Les deux pénalistes Xavier Autain et Clotilde Lepetit forment un des deux duos pour les élections au bâtonnat 2022 de Paris. Candidat au poste de bâto...

Les notaires ont désigné leur nouveau président

Les notaires ont désigné leur nouveau président

À 50 ans, David Ambrosiano prend la tête du Conseil supérieur du notariat. Il vient de dérouler sa feuille de route pour son mandat de deux ans.

A. de Braux (Cercle Montesquieu) : "Il ne s’agit pas d’aider que les grands groupes du CAC 40"

A. de Braux (Cercle Montesquieu) : "Il ne s’agit pas d’aider que les grands groupes du CAC 40"

Amélie de Braux, co-responsable de la Factory du Cercle Montesquieu a pris part, aux côtés de la grande famille du droit, à la mise en place d’un nouv...

Carbonnier Lamaze Rasle crée un pôle restructuring/distressed M&A

Carbonnier Lamaze Rasle crée un pôle restructuring/distressed M&A

Carbonnier Lamaze Rasle accueille deux anciens associés du cabinet Poulain : Amandine Rominskyj et Antoine Poulain. Ils auront la charge d’un nouveau...

Arbitrage : Clyde & Co accueille deux nouveaux associés

Arbitrage : Clyde & Co accueille deux nouveaux associés

Henry Frédéric Ranjeva et Ivan Urzhumov quittent ensemble Foley Hoag et rejoignent l’équipe d’arbitrage international du cabinet d’avocats internation...

Le Conseil de l’Union européenne encourage la numérisation de la justice

Le Conseil de l’Union européenne encourage la numérisation de la justice

Le Conseil de l’Union européenne vient d’adopter des conclusions encourageant la transition numérique des systèmes judiciaires des États membres de l’...

Bersay accueille un nouvel associé en droit immobilier

Bersay accueille un nouvel associé en droit immobilier

En accueillant Charles Koskas comme associé, Bersay développe son pôle immobilier qui rassemble désormais huit avocats, dont quatre associés.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte