J.C Melaye (Bee Cycle) : "Le vélo de fonction n’en finit pas de séduire"

Fondateur de Bee Cycle, Jean-Christophe Melaye s’est lancé depuis deux ans dans la location de vélos de fonction aux entreprises. Un parc de 300 vélos auprès de 40 clients traduit l’intérêt naissant des entreprises

Fondateur de Bee Cycle, Jean-Christophe Melaye s’est lancé depuis deux ans dans la location de vélos de fonction aux entreprises. Un parc de 300 vélos auprès de 40 clients traduit l’intérêt naissant des entreprises

Le manque de places de stationnement sur le parking des sociétés, la volonté de réduire le bilan carbone des flottes ou le souhait d’un employeur de satisfaire une demande de ses collaborateurs, les raisons qui poussent les entreprises vers le vélo de fonction sont nombreuses. À la tête de Bee Cycle Jean-Christophe Melaye envisage d’atteindre les 1000 vélos en location dans des entreprises. "Nous proposons à nos clients des solutions de vélopartage pour des usages intra-sites ou inter-sites et une offre de vélo de fonction, indique ce chef d’entreprise. Il s’agit de solutions packagées portant sur des vélos à assistance électrique mais également des vélos pliants, VTC, VTT, vélos urbains ou vélos cargos. Un contrat d’entretien du matériel, la livraison sur site et la mise en place d’une station de recharge électrique sous abri sont également proposés."

Présent dans toute la France, Bee Cycle ne travaille qu’avec des entreprises. Si le contact ne s’opérait jusqu’ici qu’auprès de dirigeants d’entreprise ou de DRH, désormais celui-ci est de plus en plus sollicité par les gestionnaires de flottes, explique JeanChristophe Melaye. "En moyenne, nous proposons des contrats de trois ans pour les vélos de fonction accompagnés d’une offre de reprise et de 24 mois pour les vélos en autopartage".

 Selon le patron de Bee Cycle, le vélo de fonction n’en finit pas de séduire les collaborateurs des entreprises. Et il ne faut pas croire qu’il s’agit d’un effet de mode qui s’efface rapidement dès les premiers jours de pluie ou de froid. "Oui, les vélos en entreprise sont utilisés toute l’année et de plus en plus", note Jean-Christophe Melaye, lequel constate également que le vélo électrique remplace souvent la seconde voiture au sein du ménage.

Pour séduire ses clients, Bee Cycle propose une gamme de vélos illimitée. "Pour donner envie, il est nécessaire que le vélo proposé suscite le plaisir. Et de ce point de vue, le choix de vélo de fonction rejoint souvent celui de la voiture de fonction en termes de reconnaissance sociale", constate le fondateur de Bee Cycle. Le collaborateur est en effet libre de choisir le modèle de son choix avec une participation qui va de 10 à 30 euros par mois ; celle de l’entreprise allant en moyenne de 10 à 50 euros en fonction de la valeur initiale du vélo et les services associés.

JP Lagarde

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Flotte auto : découvrez notre dossier spécial

Flottes d'entreprise qui se mettent à l'électrique, nouvelles mobilités, interviews d'experts, fiscalité, essais... Découvrez sans tarder ce dossier dans Décideurs Magazine.
Sommaire Les entreprises face au big bang de la mobilité En route vers de nouvelles mobilités Voitures électriques : Mercedes accélère F. Châtelet (LeasePlan) : "Vers un véhicule électrifié sur quatre en 2021" Fiscalité automobile : le casse-tête de 2021 On a testé pour vous le Peugeot 508 PSE SW
Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Paul Boudre, le fil conducteur de Soitec

Directeur général de Soitec depuis 2015, il a remis le fabricant de semi-conducteurs sur les rails et compte tripler le chiffre d’affaires du groupe d...

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

J.-E. Daubresse (DS France) : "En 2024, DS ne produira que des modèles électriques"

La présentation de la nouvelle DS4 début septembre s’est accompagnée de l’annonce d’un passage au 100 % électrique à partir de 2024 de la marque DS. J...

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Anne Méaux, la femme qui murmure à l'oreille des puissants

Le plafond de verre ? Anne Méaux l’a crevé dès l’âge de 20 ans à une époque où les femmes influentes se comptaient pratiquement sur les doigts d’une m...

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Gilles et Yves-Loïc Martin. Qui sont les rois des Labos ?

Depuis 1997, les frères Martin développent un groupe de laboratoires d’analyse et de biologie médicale née d’une technologie découverte par leurs pare...

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

Jean-Louis Bouchard (Econocom) : "La RSE est la partie obligatoire de la liberté d’entreprendre"

L’économie circulaire est au cœur de l’activité d’Econocom, groupe spécialisé depuis 1973 dans les services liés à la transformation digitale. Son fon...

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Équipementiers télécoms : la guerre des trônes

Avec le déploiement de la 5G, la bataille pour la souveraineté s’est accentuée entre Européens, Américains et Chinois autour de Nokia, Ericsson et Hua...

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

Oliver Bäte (Allianz), la prime à la conversion

PDG d’Allianz depuis 2014, Oliver Bäte poursuit l’expansion de son groupe d’assurance en Europe et en Afrique de l’Est. Très impliqué sur les sujets...

Adyen, la mondialisation réussie

Adyen, la mondialisation réussie

La fintech dirigée par Pieter van der Does s’adresse aussi bien aux petits commerces qu’aux multinationales. Une stratégie couronnée de succès puisque...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte