J.C Lamoureux (Sopra Steria Next) : "Pour l'heure, les dirigeants colmatent les brèches"

Sopra Steria Next, marque de conseil en transformation digitale de Sopra Steria, l’un des leaders européens du conseil, des services numériques et de l’édition de logiciels, accompagne de grandes entreprises françaises, des opérateurs d'importance vitale et des administrations dans leur mutation digitale. Son directeur exécutif, Jean-Claude Lamoureux, revient sur les grands enjeux numériques du moment pour les entreprises dans un contexte post-Covid.

Sopra Steria Next, marque de conseil en transformation digitale de Sopra Steria, l’un des leaders européens du conseil, des services numériques et de l’édition de logiciels, accompagne de grandes entreprises françaises, des opérateurs d'importance vitale et des administrations dans leur mutation digitale. Son directeur exécutif, Jean-Claude Lamoureux, revient sur les grands enjeux numériques du moment pour les entreprises dans un contexte post-Covid.

Décideurs. La crise sanitaire et économique que nous traversons a ébranlé les sociétés et mis à rude épreuve les valeurs des entreprises. Comment leurs dirigeants arbitrent-ils, selon vous, entre les questionnements sur la résilience de leur structure et le nouveau plan d’action stratégique à déployer ?

Jean-Claude Lamoureux : Pour l’heure, les dirigeants s’attellent davantage à ajuster la fin de l’année et à colmater les difficultés, nous avons tous pris conscience que cette crise sanitaire et économique allait perdurer. Nous avons réalisé en juillet dernier un baromètre de la perception des décideurs de la crise et post-crise en partenariat avec Les Échos et Via Voice. Selon ce baromètre, leurs principales préoccupations sont le renforcement des actions commerciales et la conquête de nouveaux clients d’une part, et la confiance et la motivation des équipes d’autre part.

Autre enseignement, devant l’entreprise efficiente qui résiste mal aux chocs imprévus, c’est vers une entreprise résiliente que s’orientent les transformations des entreprises, qu’elles soient organisationnelles (équipes plus autonomes, plus agiles) ou digitales. Concernant l’accélération de leur transformation digitale, les entreprises privilégient le déploiement du numérique pour entretenir la relation commerciale avec leurs clients ainsi que la mise en place d’outils collaboratifs performants pour faciliter le télétravail et renforcer le lien entre les collaborateurs et leur management.

Quels process métiers ont été particulièrement touchés selon vous ?

Ce sont les process RH. Beaucoup d’entreprises exigeaient encore des justificatifs sous format papier pour rembourser les frais des salariés et n’avaient pas encore instauré la signature électronique pour les contrats de travail, par exemple. Pour ces entreprises, il ne s’agit pas seulement de transposer le processus actuel en mode digital mais de repenser le parcours pour le collaborateur, le manager et les RH, en réduisant les contrôles pour plus de fluidité par exemple.

Sur quels types de projets avez-vous été consulté en plein cœur de la crise ?

Nous avons accompagné des entreprises dans le lancement de projets ponctuels leur permettant de s’ajuster aux conséquences de la crise sanitaire telles que la virtualisation de files d’attente, notamment dans les secteurs publics et dans le retail. Nous avons mis en place également des actions d’amélioration de la performance des inter-processus, via des outils d’automatisation, par exemple dans le domaine de la réclamation clients, pour faire face à la fois aux volumes exponentiels des demandes et à l’absence plus importante de collaborateurs en période de Covid

La crise a permis aux entreprises de faire un bond de géant en matière de transformation digitale. Celles qui n’étaient pas prêtes ont dû rattraper leur retard et les autres ont ajusté leurs outils aux nouveaux besoins. Un mal nécessaire selon vous compte tenu du retard français en la matière ?

Dans un contexte où le télétravail va s’inscrire dans la durée, la simplification et l’ergonomie des outils ainsi que la facilité d’accès à ces outils sont une préoccupation immédiate des entreprises. En 2021, nous allons être dans un mouvement de dé-productivité et les entreprises s’attacheront à conserver leurs talents. Les investissements digitaux de productivité risquent donc d’être mis en stand-by. En revanche, les investissements nécessaires pour améliorer leur résilience seront engagés. Il s’agit d’investissements permettant de renforcer la confiance des clients, des collaborateurs et des partenaires. Pour cela, les entreprises vont devoir conjuguer résilience et éthique numérique, confiance et responsabilité d’entreprise.

Propos recueillis par Anne-Sophie David

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Transformation digitale : le grand bond en avant

À chaque période trouble ses opportunités. Preuve en est la crise sanitaire qui a permis, par la force des choses, d’accélérer la révolution numérique. Télétravail, digitalisation des process, innovations dans le retail ou les loisirs : ces derniers mois ont été riches en avancées. Les plans de relance devraient accélérer la mutation de l’économie en tâchant de ne laisser personne au bord de la route, qu’il s’agisse de salariés, de petits commerçants ou des TPE PME. Décideurs Magazine dresse l’état des lieux et trace les grandes lignes du monde de demain.
Sommaire Covid-19, le grand bond en avant du digital Relance : 7 milliards pour digitaliser la France Cédric O : "Si elles veulent survivre, les entreprises doivent accélérer sur leur transition numérique" Gafa. La crise, quelle crise ? Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech G.Barbosa (Talan Solutions) : "L’usage qui est fait des outils collaboratifs est très important" L. Le Chalony (Linedata) : "La digitalisation place la fonction RH comme un partenaire business” D. Trutt (IN Groupe) : "La crise sanitaire a confirmé notre stratégie de transformation digitale "
La maison Hermès attaque l'artiste Mason Rothschild pour contrefaçon sous forme de NFT

La maison Hermès attaque l'artiste Mason Rothschild pour contrefaçon sous forme de NFT

En janvier 2021, l’artiste numérique Mason Rothschild collaborait avec le peintre Eric Ramirez créant, sous forme de NFT, une œuvre intitulée Baby Bir...

Traitement contre la Covid-19 : Xenothera toujours au front

Traitement contre la Covid-19 : Xenothera toujours au front

Fin décembre, la biotech nantaise annonçait que son médicament, le XAV-19, restait efficace contre le virus Omicron. Si sa production a déjà commencé,...

M. Salmela (Hogan Lovells) : "Nous sommes une équipe unie et pluridisciplinaire dédiée aux industries de santé"

M. Salmela (Hogan Lovells) : "Nous sommes une équipe unie et pluridisciplinaire dédiée aux industrie...

Reconnue sur le marché, l’approche sectorielle du cabinet Hogan Lovells dans le domaine des Sciences de la vie repose sur un esprit d’équipe rare et s...

Ces start-up françaises qui ont tout pour devenir (encore) plus grandes

Ces start-up françaises qui ont tout pour devenir (encore) plus grandes

Petit à petit, la France rattrape son retard en matière de licornes. La Javaness, Woonoz, e-attestations, laboutiqueofficielle.com : voici quatre star...

Romain Moulin (Exotec) : "Pour l’instant, nous avons à peine égratigné le marché des entrepôts robotisés"

Romain Moulin (Exotec) : "Pour l’instant, nous avons à peine égratigné le marché des entrepôts robot...

En bouclant une levée de fonds de 335 millions d’euros, Exotec, concepteur de robots préparateurs de commandes depuis 2015, devient la 25e licorne fra...

L'agence de communication Antigel sort du rang des entreprises engagées en Pays de Loire

L'agence de communication Antigel sort du rang des entreprises engagées en Pays de Loire

Basée à Nantes et Paris, Antigel, une agence de communication novatrice, qui s’appuie sur une culture collaborative de ses talents avec ses clients, a...

Tek Fog, l’appli indienne qui manipule l’opinion

Tek Fog, l’appli indienne qui manipule l’opinion

L’affaire Tek Fog est un scandale qui fait trembler le gouvernement de Narendra Modi et prouve à quel point, la tech peut servir à manipuler les foule...

Claire Calmejane : la figure de l’innovation de la Société générale

Claire Calmejane : la figure de l’innovation de la Société générale

Directrice de l'innovation de la Société générale, cette figure féminine de l’écosystème IT a développé une solide expérience dans les domaines des no...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte