Isabelle Kocher de Leyritz : "Le leadership est un processus de décantation, d’écoute et de synthèse"

Ancien partner chez Russell Reynolds Associates, Marc de Leyritz a publié fin 2021 Sans cartes, ni boussole*, un ouvrage consacré au leadership. En raison de la disparation brutale de son auteur le jour de la sortie du livre, c'est son épouse, Isabelle Kocher de Leyritz, ancienne DG d’Engie, qui en assure la promotion. Pour Décideurs, celle qui partage les mêmes convictions que son mari donne les clés essentielles pour diriger autrement.

Ancien partner chez Russell Reynolds Associates, Marc de Leyritz a publié fin 2021 Sans cartes, ni boussole*, un ouvrage consacré au leadership. En raison de la disparation brutale de son auteur le jour de la sortie du livre, c'est son épouse, Isabelle Kocher de Leyritz, ancienne DG d’Engie, qui en assure la promotion. Pour Décideurs, celle qui partage les mêmes convictions que son mari donne les clés essentielles pour diriger autrement.

Décideurs. À l’aune de cet ouvrage et de votre expérience, qu’est-ce que le leadership ? Qu’est-ce qui différencie un manager d’un leader ?

Isabelle Kocher de Leyritz. Si l’on devait le définir simplement, le leadership serait de faire émerger un cap et des leaders pour le porter. Mais ce n’est pas si simple ! Nous n’avons jamais vécu de phases comme celle que l’on traverse aujourd’hui, avec à la fois un besoin de mouvement et de vitesse inédit, dans un contexte flou tout autant inédit. Et ce besoin de mouvement n’est pas induit par l’innovation endogène au système. C’est un élément exogène qui motive ce changement. Tout le monde est obligé de changer car partout la pression monte, que ce soit en matière de carbone, de biodiversité, de pollution au plastique, d’inégalités, avec une notion de responsabilité qui s’est complètement élargie. La question n’est plus "qu’est-ce que vous faites ?" en tant qu’entreprise, mais "à quoi contribuez-vous ?" C’est dans ce contexte que le leader se distingue alors que le manager tient une dimension d’exécution. Le leader est celui qui fait émerger un cap, dans ce monde sans cartes, ni boussole ! Le leadership est un processus de décantation, d’écoute, et de synthèse : il consiste à créer et permet l’émergence d’un cap et de la communauté de leaders pour le porter.

Quelles sont les principales caractéristiques du leader ?

Le leader possède une forme de liberté intérieure et des convictions personnelles.  Chez Engie, j’avais cette conviction, cette intuition très forte qu’il fallait donner un coup de barre et passer au zéro carbone. Mais comment transformer cette intuition en stratégie réaliste et exécutable ? Chaque région du monde est différente et les conditions de cette transition sont largement locales. Nous avons réussi cette transition énergétique en confiant -­ à partir de cette conviction initiale forte, qu’il fallait aller vers le zéro carbone -, la définition de la mission et de la stratégie de l’entreprise à chacune des équipes de terrain. En régulant ensuite l’ensemble pour que le tout soit cohérent. En dix-huit mois, a émergé ce que l’on appelle aujourd’hui la raison d’être, même si cette expression n’existait pas à l’époque. Pour faire une analogie, cette raison d’être est comme un diamant : de nombreuses facettes qui forment un ensemble extrêmement solide, dont la pointe est d’ailleurs en bas.

Le leader insuffle une intuition et crée les conditions pour qu’émergent une vision, une stratégie, et des leaders pour porter ces actions.  L’un des points majeurs du livre de Marc est de faire apparaître des constantes qui semblent ressortir des multiples situations qu’il a été amené à connaître en tant que chasseur de têtes dans différents pays et pour de multiples secteurs. J’en retiens une particulièrement : les dirigeants qui réussissent dans ce monde chamboulé ont un profil apparemment paradoxal. Ils disposent d’une vision étendue du monde. Marc appelle cela la magnanimité, du latin magna anima qui signifie "grande âme". Le leader doit avoir une vue large sur le monde et les besoins, avec pour ambition de résoudre les problèmes. Parallèlement, il doit faire preuve d’humilité pour réellement "empower"- ce mot qui n’existe pas en français ! - ses équipes, leur faire confiance pour qu’elles sachent, potentiellement mieux que lui, ce qu’il est pertinent de faire. Le dirigeant de demain est un peu l’éloge des contraires.

Avec Marc, nous pensons que ce qui alimente en parallèle la magnanimité et l’humilité, c’est la finalité hors de soi : être au service de quelque chose de plus grand que soi. À chacun de choisir son cap !

 

* Sans cartes, ni boussole, Marc de Leyritz, éditions Buchet Chastel, éd. 2021

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Union européenne : vers un salaire minimum ?

Union européenne : vers un salaire minimum ?

Juin 2022, les États membres de l’Union européenne viennent de trouver un accord concernant l’uniformisation d’un salaire minimum. Toutefois, cette no...

Dossier spécial : ces directeurs formation qui innovent

Dossier spécial : ces directeurs formation qui innovent

Bras droits des directions des ressources humaines, au premier plan pour accompagner l’évolution des métiers, les directeurs de la formation se sont i...

Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés

Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés

Arrivé chez Renault en 2018, Patrick Benammar y dirige les activités de formation et de développement des compétences et anime une large communauté d’...

Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles

Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles

Vincent Gailhaguet a accompagné la transformation de différentes sociétés telles Scor, Vivendi, EDF, Le Monde dans des postes RH avant de rejoindre GD...

Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital

Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital

Global learning director chez Alstom depuis cinq ans et chez Alstom depuis treize, les projets en digital learning de Franck Gaillard ont retenu l’att...

Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue

Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue

Arrivée chez L’Oréal en avril 2020, Ilhem Alleaume est convaincue que la flamme de l’apprentissage doit être entretenue. Forte de 23 années d’expérien...

Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D

Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D

Learning & development manager au sein de Canal+, Bérengère Vuaillat a été sélectionnée par la rédaction de Décideurs RH pour figurer parmi les st...

Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles

Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles

Après une quinzaine d’années passées dans la conduite de projets, Jean-Roch Houllier a rejoint le département formation de Thales. En 2020, il intègre...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message