Investissement : Harvard dit non aux combustibles fossiles

La prestigieuse université américaine annonce la fin des investissements dans les énergies fossiles, une décision que des voix de plus en plus nombreuses - tant sur le campus qu'à l'extérieur - lui réclamaient depuis des années.

La prestigieuse université américaine annonce la fin des investissements dans les énergies fossiles, une décision que des voix de plus en plus nombreuses - tant sur le campus qu'à l'extérieur - lui réclamaient depuis des années.

Dans un message adressé le 9 septembre dernier, le président de Harvard Lawrence S. Bacow déclarait que son établissement n'avait plus l’intention d’investir directement dans des entreprises qui explorent ou développent des combustibles fossiles, ajoutant que les investissements dans des fonds de capital-investissement ayant des participations dans ces énergies "sont en mode de liquidation et prendront fin lorsque ces partenariats seront liquidés".

Une bataille de longue haleine

Récemment évaluée à environ 42 milliards de dollars, soit le montant le plus élevé de toutes les universités, la dotation de Harvard fait l’objet de pressions de la part de militants depuis des années. Durant la dernière décennie, les anciens responsables de l’école prestigieuse ont résisté aux appels à céder leurs investissements détenus dans le secteur des combustibles fossiles, mais ils ont récemment changé de direction sous l’impulsion des nouveaux dirigeants, dont Lawrence S. Bacow, à la présidence depuis 2018. Avant lui, Drew Gilpin Faust, à la tête de l’université américaine de 2007 à 2018, avait manifesté à plusieurs reprises son opposition au désinvestissement. Selon elle, être actionnaire peut permettre d’influencer les patrons et de dénoncer les pratiques. Elle soulignait également la difficulté de ne pas traiter avec les compagnies d’énergie alors que la société en dépend fortement.

Militants, étudiants et anciens élèves demandent depuis longtemps à l'université d'agir en vendant ses avoirs, ces voix se faisant de plus en plus entendre ces dernières années. Les partisans du désinvestissement ont notamment déposé des plaintes en justice, organisé des manifestations sur le campus, obtenu des sièges au conseil de gouvernance et pris d'assaut le terrain lors du match de football Harvard-Yale de 2019. Les militants saluent l'annonce comme une victoire, tout en précisant qu'il reste encore du travail à faire. Le groupe de défense Fossil Fuel Divest Harvard a qualifié la décision de "preuve que l'activisme fonctionne, purement et simplement".

Un point de départ

L’initiative est suivie par d’autres campus. Boston University, quatrième plus grande université privée des États-Unis, accompagne Harvard dans la démarche, tout comme l’université du Minnesota. Selon Fossil Free, campagne internationale appelant les institutions à retirer leurs capitaux des combustibles fossiles et à les réinvestir dans les solutions au changement climatique, une centaine d’universités ont pris la décision de désinvestir – partiellement ou totalement - dans les industries fossiles. Toujours selon l’association, 1 336 institutions internationales ont annoncé leur volonté de vendre leurs actions détenues dans les plus grosses sociétés du secteur pétrolier, gazier et charbonnier. Parmi elles, on compte 15 % d’établissements d’enseignement et 13 % d’institutions gouvernementales variées.

"Je ne saurais trop insister sur le pouvoir de cette victoire, a tweeté l'écologiste Bill McKibben, journaliste écologiste à l’initiative du mouvement Divest.  Elle va se répercuter dans le monde entier". Il a attribué aux militants le mérite d'avoir forcé "l'école la plus riche de la planète qui, en 2013, s'était engagée à ne jamais désinvestir ... à capituler".

Juliette Woods

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

V. Couroyer (Magnacarta) : "Notre maître-mot est de sécuriser l'activité des cabinets"

V. Couroyer (Magnacarta) : "Notre maître-mot est de sécuriser l'activité des cabinets"

Entretien croisé avec Vincent Couroyer, président du groupement de cabinets indépendants de gestion en patrimoine Magnacarta, et Julie Compagnon, prés...

Herbert Smith Freehills se renforce en financement de projets

Herbert Smith Freehills se renforce en financement de projets

Michaël Armandou rejoint Herbert Smith Freehills en qualité d’associé à Paris. Au sein du département finance de la firme, l’avocat travaillera sur le...

Fidal a définitivement tourné la page

Fidal a définitivement tourné la page

Le bouleversement des équipes parisiennes de Fidal provoqué par le départ d’une centaine d’avocats en janvier 2019 à destination de KPMG ne sera bient...

Ariane de Rothschild, de baronne à patronne

Ariane de Rothschild, de baronne à patronne

Avec une fortune avoisinant les 5 milliards d’euros, Ariane de Rothschild est désormais seule à la tête du groupe Edmond de Rothschild, après la mort...

Un nouvel associé rejoint Consigny Monclin Bellour

Un nouvel associé rejoint Consigny Monclin Bellour

Quelques mois seulement après sa création, le cabinet Consigny Monclin Bellour accueille un nouvel associé en droit pénal des affaires : Benjamin Bohb...

BCLP accueille deux associés en contentieux des affaires

BCLP accueille deux associés en contentieux des affaires

Philippe Métais et Élodie Valette intègrent le pôle contentieux et investigations de Bryan Cave Leighton Paisner (BCLP) en qualité d’associés. Dans ce...

P-A. Poussier (Financiale gestion privée) : "Nous exerçons un métier de généraliste en réunissant des experts thématiques"

P-A. Poussier (Financiale gestion privée) : "Nous exerçons un métier de généraliste en réunissant de...

Financiale fête ses 10 ans et Pierre-Antoine Poussier détaille l’impact de la crise sur l’activité du cabinet et ses ambitions pour les prochaines ann...

Le data protection officer : l’art de savoir négocier

Le data protection officer : l’art de savoir négocier

Associé fondateur du cabinet Deroulez Avocats, Jérôme Deroulez se consacre aux problématiques de protection des données personnelles en France et en E...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte