Investir dans l’immobilier avec cent euros en poche : le pari d’Upstone

Upstone, la plate-forme de crowdfunding tend la main à tous les investisseurs potentiels en permettant à chacun d’investir avec 100 euros dans le projet de construction d’un hôtel mené par l’opérateur immobilier Redman dans l’agglomération de Bordeaux.

Upstone, la plate-forme de crowdfunding tend la main à tous les investisseurs potentiels en permettant à chacun d’investir avec 100 euros dans le projet de construction d’un hôtel mené par l’opérateur immobilier Redman dans l’agglomération de Bordeaux.

La plate-forme d’investissement Upstone a lancé fin juin une levée de fonds d’1,2 million d’euros auprès d’investisseurs privés pour investir dès cent euros dans la construction et l’exploitation de l’hôtel de Lormont pilotée par « l’asset developer » Redman. Upstone a déjà récolté près d’un million d’euros depuis le lancement de l’opération.

Ouvert à tous les investisseurs privés que ceux-ci souhaitent « mettre 100 euros ou 100 000 euros » comme le précise l’un des fondateurs d’Upstone, Arnaud Romanet-Perroux, ce financement participatif obligataire, leur promet à tous de « gagner une rémunération annuelle à moyen terme » soit entre cinq et sept ans à raison d’un rendement annuel de 9%.  

Les investisseurs pourront également bénéficier du tarif spécial « Friends and family » de l’hôtel de Lormont lors de leurs séjours, qui ouvrira en janvier 2019.

Une ambition internationale

Le cofondateur d’Upstone, Arnaud Romanet-Perroux ne compte pas se limiter à la France et envisage d’investir dans d’autres pays de l’Union européenne dès la mise en place d’une réglementation communautaire. Il envisage également de se tourner vers l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest, pays qui comptent de nombreux porteurs de projets intéressés. Il estime que les solutions de financements participatifs ont « énormément de sens en Afrique parce qu’elles permettent d’investir une partie de l’épargne dans des projets ». Il regrette néanmoins l’absence de réglementation régionale ou sous-régionale, qui selon lui ne devrait pas tarder.

Pascal GALLY

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Amazon, grand perdant de la crise sanitaire ?

Amazon, grand perdant de la crise sanitaire ?

Amazon pensait surfer sur la vague de la crise sanitaire. Mais en décidant de maintenir son service de livraison dans des conditions sanitaires jugées...

La Commission alerte sur la nécessité de filtrer les investissements étrangers

La Commission alerte sur la nécessité de filtrer les investissements étrangers

Alors que la crise sanitaire bat son plein en Europe, les économies marquent le pas. Pour éviter que certains ne profitent de cette vulnérabilité, la...

André meurt de non-assistance respiratoire

André meurt de non-assistance respiratoire

La crise sanitaire a précipité le placement en redressement judiciaire de la chaîne de magasins André, le 1er avril dernier. Son PDG, Boris Saragaglia...

All Set lève 8,25 millions de dollars pour sauver la restauration américaine

All Set lève 8,25 millions de dollars pour sauver la restauration américaine

Face à la pandémie du Covid-19, les restaurateurs sont dans la tourmente. La solution de « No-Contact Pickup » d’All Set rassure les clients et permet...

La rémunération des patrons de la finance scrutée par les superviseurs

La rémunération des patrons de la finance scrutée par les superviseurs

Après les dividendes, c’est au tour des rémunérations des patrons des plus grandes banques d’être passées au crible par les superviseurs. En pleine cr...

La Financière DV devient DLCM Finances Paris

La Financière DV devient DLCM Finances Paris

Le cabinet de gestion de patrimoine DLCM Finances renforce sa présence à Paris en finalisant son rapprochement avec La Financière DV.

Les affaires de la famille Trump dans la tourmente

Les affaires de la famille Trump dans la tourmente

Le coronavirus n’épargne rien ni personne. La holding qui gère les affaires de la famille du président des États-Unis, la Trump Organization, en fait...

L'Eurogroupe met 240 milliards d’euros sur la table pour aider les pays en difficulté

L'Eurogroupe met 240 milliards d’euros sur la table pour aider les pays en difficulté

Selon le président de l’Eurogroupe Mario Centeno une ligne de crédit de 240 milliards d’euros ouverte à tous les pays va prochainement être activitée...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message